29 février 2024
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité Live
Actualité

#ASSESDR : Les réactions de la déroute stéphanoise !

Referee Jeremy STINAT and Wahbi KHAZRI of Saint Etienne and Loick LANDRE of Nimes during the Ligue 1 match between Saint-Etienne and Nimes at Stade Geoffroy-Guichard on January 25, 2020 in Saint-Etienne, France. (Photo by Romain Biard/Icon Sport)

L'AS Saint-Etienne s'est mise dans une situation délicate dans son opération maintien. Alors que la place de barragiste semblait leur tendre les bras, les messins reviennent de nul part. Les verts sont relégables et en passent de descendre en ligue 2 avant une 38e journée qui s'annonce cauchemardesque. Moukoudi et Khazri se sont livrés à l'issue du match. Des propos recueillis par Le Progrès.

Harold Moukoudi

« On n’a pas d’autres mots que se mobiliser une semaine de plus pour aller faire un gros match à Nantes. Nous sommes tous mobilisés. On sait que c’est possible. Nous allons faire ce qu’il faut et on verra bien ce qui se passe au Parc. On est à un moment délicat de la saison. Qui nous voyait encore en vie à la trêve ? On y a cru et on se laisse une chance d’aller en barrages. »

Oscar Garcia (coach Reims)

« En seconde période, je crois qu’on a mieux joué que Saint-Étienne. Les Verts ont eu un temps fort en première période et, à la pause, on a changé des choses tactiquement pour être mieux dans la pression et l’utilisation du ballon. On a réussi et, je pense, que l’on mérite les trois points. L’objectif (du maintien, NDLR) était déjà acquis depuis plusieurs semaines mais on souhaite montrer le visage d’une équipe professionnelle. Malheureusement, l’ASSE vient de perdre deux rencontres (Nice et Reims, NDLR) contre leurs anciens entraîneurs. Mais j’espère de tout cœur qu’elle va se sauver. »

Wahbi Khazri

« C’est compliqué ce soir. La réalité, c’est qu’on est 19e après 37 journées. Ça veut peut-être dire qu’on est à notre place. Il ne faut pas se démobiliser. Ce soir, on se met des bâtons dans les roues tout seul. Si on prenait un point, on restait barragiste. On n’a pas su le faire et la chance qu’on a, c’est qu’on va à Nantes et que Metz va à Paris. Il faudra concéder moins d’occasions que ce soir. On a vu qu’à la 60e on a pris un peu la soupe, on arrivait plus à tenir le ballon. Reims nous a mis des vagues. Il faudra mettre les couilles sur le terrain. »

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR