7 février 2023
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité
Actualité

#ASSEASC : "On retiendra surtout la solidité mentale et tactique de l’équipe"

Plusieurs interrogations entouraient ce match de la 3ème journée de Ligue 1 : les Verts sont-ils capables d’enchaîner une 3ème victoire de rang ? Le système tactique va-t-il changer face à une défense à cinq ? Les dernières recrues vont-elles être intégrées au 11 de départ ? Et Diony sera-t-il enfin titularisé à la pointe de l’attaque ?

La composition de départ permettait donc de voir que le schéma tactique restait identique en 4-3-3, que les recrues étaient jugées trop justes et que Garcia comptait bel et bien sur Diony, contrairement aux dernières rumeurs.

Le contenu de la 1ère période reflétait bien la patte « Garcia » avec un pressing haut, une forte possession et une belle intensité. C’est grâce à ce cocktail qu’est venu le 2ème but avec un pressing haut de Selnaes obligeant la défense amiénoise à une belle passe en profondeur pour Diony fauché par Gurtner le gardien amiénois. C’était déjà Diony qui avait provoqué le premier pénalty (qu’il était difficile de ne pas siffler à vitesse réelle, n’en déplaise aux médias qui le jugent tous très généreux) sur une phase totalement différente : un long ballon lancé de la défense, dont a parfois abusé Théophile-Catherine et signe d’un milieu de terrain moins souverain que lors des sorties précédentes. Diousse a déçu avec beaucoup de déchet technique et a eu du mal à casser les lignes. Et Selnaes a mis 20 bonnes minutes à renter dans son match. La densité amiénoise au milieu et le positionnement très bas de l’adversaire en sont probablement en partie responsables.

On voyait les Verts réaliser ensuite le même style de 2ème mi-temps que lors des 2 premières journées : baisse de rythme et possession laissée à l’adversaire. Le système en 5-3-2 amiénois, se transformant en 3-5-2 en phase offensive posait énormément de problèmes au milieu stéphanois. Diousse ne trouvait toujours pas le bon positionnement, et les défenseurs latéraux se retrouvaient systématiquement en infériorité numérique. Garcia l’a immédiatement remarqué et n’a pas tardé à sortir Diousse pour Maïga, faire descendre d’un cran Hamouma pour passer en 4-4-2 avec Bamba et Diony devant. De même, il n’avait pas tardé à sortir Janko dès la mi-temps, auteur d’une prestation très moyenne et déjà averti pour des fautes à répétition. Le risque de rouge était réel.
Avec ce nouveau schéma, moins offensif mais plus adapté, les Verts ont moins souffert au milieu et Bamba lançait parfaitement Hamouma en profondeur. Gurtner s’interposait mais Dabo, absolument partout hier soir reprenait dans le but vide. Le match était plié.

A lire également :  🚑 Pascal Dupraz fait le point sur l’état de ses troupes

Pour résumer, il convient quand même de pointer la souffrance de la défense et du milieu de terrain face à l’impact physique imposé par Amiens, ainsi qu’une nouvelle baisse de rythme en 2ème mi-temps interrogeant sur la capacité de l’équipe à appliquer les consignes de Garcia sur 90 minutes. Le déchet technique est encore trop important et les enchaînements ne sont pas encore fluides. Le match aurait pu être plus compliqué si Amiens avait été plus efficace et le score est un peu flatteur.
Mais les motifs de satisfactions sont nombreux : Pierre-Gabriel a été l’auteur d’une prestation très aboutie, Dabo a été énorme et auteur d’un doublé et Diony, titularisé pour la première fois a été à l’origine des deux pénalties.

Mais on retiendra surtout la solidité mentale et tactique de l’équipe. Elle adhère parfaitement au plan de jeu de Garcia, avec des joueurs totalement concernés par la cohérence et la réactivité de ses choix. Et dans ce contexte, l’équipe ne peut que progresser. De bon augure…

VertDoc (@vincebisaccia)

error: Ce contenu est protégé !!
P