29 septembre 2022
Actualité

A la création des MF91, il n'adoube pas la nouvelle génération de supporters !

Magic Fans of Saint Etienne during the Ligue 1 match between AS Saint-Etienne and Olympique Lyon at Stade Geoffroy-Guichard on October 6, 2019 in Saint-Etienne, France. (Photo by Romain Biard/Icon Sport) - --- - Stade Geoffroy-Guichard - Saint Etienne (France)

Yves Maneval, coureur de fond accompli et performant, est également un fan inconditionnel des Verts. En 1991, accompagné de cinq autres supporters, il donnait naissance aux Magic fans 91 qui ont fêté leurs 30 ans l'an passé. Il témoigne aujourd'hui dans le Dauphiné Libéré et donne son avis sur la nouvelle génération de supporters. Sans concession.

Magic Fans during the Ligue 1 match between AS Saint Etienne vs Girondins de Bordeaux at Stade Geoffroy Guichardon May 6, 2018 in Saint-Etienne Photo by Pierre Teyssot / Icon Sport

"Dans les années 80, j'ai organisé des pèlerinages au Chaudron en famille. Puis nous avons voulu nous structurer. Avec des déplacements en bus. Mais ce n’était pas rentable. En discutant avec d’autres supporters est venu l’idée de créer un vrai groupe de supporters indépendants. Avec cinq autres supporters, on est à l’origine de la création des Magic Fans. C’était une belle période. Notre local était à côté du stade.

Les joueurs ne s’entraînaient pas encore à l’Etrat mais sur le terrain annexe. Il y avait une vraie proximité avec eux. Des gars sympas. Étienne Mendy m’avait même donné son maillot. Mais j’avais une préférence pour Patrick Guillou qui, avant d’être joueur, était dans le kop. Il était toujours là pour nous apporter un pack de bières ou des choses à grignoter lorsque nous préparions les tifos dans notre local. 

Je ne me reconnaîs plus trop dans les supporters actuels et les agissements de la saison dernière. En début d’année avec les anciens, nous avons même organisé une réunion avec notamment les Greens Angels. Afin de se recentrer sur l’équipe, oublier les attaques contre les dirigeants. Sans grand résultat. Même à l’étage inférieur, je reste fidèle. En L2, les matches sont souvent le samedi après-midi et pour moi c'est plus simple de faire le déplacement."

A lire également :  Gomis, Gradel, Guilavogui, Cabella : les ex cartonnent !
P