3 juin 2023
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – ActualitĂ© Live
Actualité

đŸ€  "Quand ça marche pas, au bout d’un moment, faut pas s’acharner !"

Claude PUEL head coach of Saint-Etienne during the Ligue 1 match between Nimes Olympique and AS Saint-Etienne at Stade des Costieres on April 4, 2021 in Nimes, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Claude PUEL - Stade des CostiĂšres - Nimes (France)

LE NAUFRAGE DU MAÎTRE D’ÉCOLE, DE SA BANDE DE CANCRES
 ET DES RECTEURS D’ACADÉMIE !

 

“Celui qui a inventĂ© le bateau a aussi inventĂ© le naufrage.” Lao-Tseu

 

“Quelle fumerolle ce PUEL !! Le naufrage, c’est lui !! On l’a toujours dit !” Roland & Bernard - Humoristes de Stand-Up

 

Salut les Groupies

Le cowboy @JossRandall42 s’était donnĂ© quelques jours, en cette semaine chargĂ©e comme la langue d’un polonais Ă  23h, avant de revenir vous voir. Besoin de recul (comment veux-tu) aussi, sans doute.
Cette Chronique commencera par un remerciement au sympathique @Ldonchh. Il sait pourquoi. Mais ce seront lĂ  les seuls remerciements du jour. Car pour le reste, c’est dur. Dure semaine. Curieusement commencĂ©e par probablement notre meilleur match des trois contre l’ogre parisien, passĂ©e par un tonnerre de Brest (pĂ©tard mouillĂ©) et finie en apothĂ©ose par une honteuse branlĂ©e Ă  la piaule. 3 matchs, zĂ©ro points, et une dĂ©gelĂ©e. Elle est pas belle l’histoire ?!
Alors Ă  l’heure oĂč on nous annonce une dĂ©cision « forte Â» (enfin 
 Il Ă©tait temps, petit navireuuuu !), et avant - dans quelques jours - de recommencer Ă  souffler sur les fines flammeches d’un fragile espoir de lendemains qui chantent (sans compter qu’une phrase comme celle-lĂ , ça se trouve pas sous les sabots d’un ch’val, hein ??!!), arrĂȘtons-nous deux secondes sur les raisons d’un tel *naufrage*. Car c’en est un. Et j’en vois trois.

UN INSTITUTEUR D’UN AUTRE ÂGE

Maintenant qu’il est lourdĂ©, on peut en parler librement. Je ne vous l’ai jamais cachĂ©, en Octobre 2019, je trouvais que l’arrivĂ©e de Claude PUEL Ă©tait une bonne idĂ©e. Depuis, j’ai rapidement senti mon enthousiasme se racornir comme de la salade par une nuit de gel. En fait, je bats volontiers ma coulpe. J’ai fait la mĂȘme erreur que ceux qui l’ont choisi : croire qu’il Ă©tait toujours le bĂątisseur-formateur qu’on espĂ©rait, dont on « se souvenait Â» en tout cas, surtout dans une pĂ©riode de vaches maigres financiĂšres. Et en fait il ne l’est plus. Son horloge mĂ©thodologique et managĂ©riale s’est arrĂȘtĂ©e 10 ou 15 ans en arriĂšre. Et comme cette inadaptation criante Ă  la nouvelle psychologie du foot d’aujourd’hui se double d’un refus catĂ©gorique de la moindre remise en question personnelle, ça ne pouvait pas marcher. C’était mort d’avance, c’est juste qu’on ne le savait pas, en 2019.
L’Oberkommandant restera dans ma mĂ©moire Ă  l’image des instituteurs d’un autre temps. Vous savez, ceux avec la blouse grise et le stylo 4-couleurs dans la poche devant. Ceux qui avaient cet air presque hautain (et hautain en emporte le vain), ceux qui appliquaient Ă  la lettre le programme donnĂ© (qui datait parfois dĂ©jĂ  de plusieurs annĂ©es en arriĂšre), sans se poser de questions, sans jamais le critiquer ou le remettre en cause pour l’adapter Ă  la classe qu’ils avaient. Ça passait ou ça cassait. Avec une vision Ă©troite comme l’ouverture d’une boĂźte aux lettres. Ceux aussi qui distribuaient les bons points aux « bon Ă©lĂšves Â» aussi allĂ©grement qu’ils ne balançaient les coups de rĂšgle sur les doigts des cancres (pour les plus anciens, vous vous en souvenez de la rĂšgle carrĂ©e ???!!). Et bien PUEL pour moi, ça restera tout ça. Le tout mĂątinĂ© d’un soupçon de Professeur Tournesol jouant avec des Ă©prouvettes nouvelles Ă  chaque match (mais au moins, le vrai dans Tintin, il Ă©tait marrant !), s’amusant Ă  balader les joueurs d’un poste Ă  l’autre, et bien sĂ»r, distribuant les bons points aux chouchous, principalement ceux qu’il avait soit promus, soit carrĂ©ment choisis (Y_A_QUELQU’UN_QUI_MAHDI_CAMARA, ADIL_POIS_CHICHE, NEYOU_NEYOU_NEYOU_SAINT_TROPEZ, j’en passe et des Jason Denayer) et les vieux coups de rĂšgle sur les phalanges des mauvais Ă©lĂšves (TROBEAU_TRAUCO, dont je ne comprends toujours pas qu’il n’ait pas jouĂ© aujourd’hui, WHABIBENDUM_KHAZRI et RYAD_AUBOUTDUBOUT pendant longtemps, DANS_BOUANGA_Y_A_DE_L’EAU depuis l’évĂšnement qu’on sait 
 et d’autres, selon les pĂ©riodes et l’humeur). Et ceci sans mĂȘme parler des Ă©lĂšves auxquels il ne donnait jamais la parole lors des rĂ©citations (TIGNIASSIO_RAMÍROUX ?).
Au final mon Glaudius, je comprends qu’à ton Ăąge, et avec ta carriĂšre, tu puisses considĂ©rer que l’effort nĂ©cessaire pour tout repenser, remettre en question tous tes fondamentaux managĂ©riaux pour une profonde Ă©volution vers « l’aujourd’hui Â», est un prix trop Ă©levĂ© Ă  payer. Mais je prĂ©fĂšre que tu essayes d’aller imposer ta vision obtuse dans un autre club que le mien. Car tu l’as assez abimĂ© comme ça. Quand ça marche pas, au bout d’un moment, faut pas s’acharner. Bon vent l’Oberkommandant.

TOUT JUSTE LA MOYENNE POUR L’EXAM

Je dois inclure ici une information sans laquelle des esprits vĂ©tilleux comme les vĂŽtres seraient chagrins : on n’a pas encore le cul sorti des ronces pour autant. Loin de lĂ .
Maintenant qu’il est lourdĂ©, on peut en parler librement : Claude PUEL n’est pas responsable de *tout*. Et Ă  tous ceux qui (comme moi 
) auraient trop tendance ce soir Ă  crier leur joie alentours comme des coqs survoltĂ©s par l’aurore, je dis : faites mĂ©fi les gars !! Car le gonzier qui va arriver va rĂ©cupĂ©rer un groupe qui ne va pas bien dans les tronches, certes, mais avec aussi beaucoup de joueurs trĂšs trĂšs moyens dans leurs pieds.
Je ne sais pas si c’est un magicien qu’on attend. Mais si Garcimore sortait des Lapins de son chapeau, le prochain coach attendu Ă  l’ASSE aura lui du Lapin sur la planche ! La liste est longue on ne va pas les passer un par un 
 mais pour ne parler que de ceux que j’ai vu en ce dimanche (mais d’autres fois aussi, hein) : NE_CHERCHEZ_PAS_MAHDI_A_QUATORZE_HEURES (j’en peux plus). En voilĂ  un, tiens, la Ligue 2 lui ira comme une feuille de vigne Ă  Adam. TrĂšs bon Ă©tat d’esprit, toutes les qualitĂ©s requises pour dĂ©mĂ©nager des pianos, mais pour ce qui est savoir faire une passe ou un contrĂŽle, mĂȘme simples, tu as le bonjour d’Alfred. Et c’est notre capitaine 
. KRASSO_BUCO (rien que le nom m’amuse) 
 Le QI foot d’une fougĂšre en pot, la  rapiditĂ© et la tonicitĂ© d’un premiĂšre ligne Samoan, il aurait probablement des Ă©tats de services intĂ©ressants chez JCB (NDLR : leader mondial de la vente de Tractopelles), mais en revanche pas grand-chose Ă  faire sur une pelouse de L1, on est tous d’accord ?  Et que dire alors d’AOUCHICHE_KEBAB ? LĂ  je m’arrĂȘte deux secondes car c’est un symbole (mettons six bols pour faire un compte rond et n’en parlons plus) de l’échec du projet PUEL. L’Oberkommandant a insistĂ© lourdement pour qu’on fasse ALL-IN avec le trĂšs peu d’artiche qu’on avait sur un gamin de 17 ans, fort de 3 apparitions en L1. Une « promesse Â» vendue comme une future superstar !! Et un an et demi aprĂšs on a quoi ? Un joueur de Five, fifrelou, habile techniquement dans les petits espaces mais Ă  qui il manque tout le reste de la boite Ă  outils pour ĂȘtre ne serait-ce qu’un joueur correct de L1 !!! Allez j’arrĂȘte lĂ  la liste pour ne pas devenir inconvenant, mais on pourrait l’allonger. Tout ça pour dire que le prochain coach aura du taf, et que s’il arrive dĂ©jĂ  Ă  rĂ©parer les tĂȘtes, faire sauter les passe-droits et faire jouer ceux qui le mĂ©ritent, idĂ©alement Ă  leurs meilleurs postes et sans bouleverser 40% de l’équipe Ă  chaque match, on aura dĂ©jĂ  fait un pas en avant.
#BreakingNews : j’entends beaucoup parler de DUPRAZ ce soir 
. Comment dire poliment que 
. Non, rien. A dĂ©faut d’ĂȘtre capable de nous faire des « crises de tactique hardie Â» (ce que je peux ĂȘtre con des fois, non ?? đŸ˜Š), on le sait capable d’opĂ©rations commando. Alors on verra bien. Et si on a envie de se faire interprĂ©ter le palais de la dĂ©fonce sans anesthĂ©sie, ça va ĂȘtre Ă©tincelant.

DE L’AIR. VITE

ArrivĂ© au bout de cette analyse de la chaine des causes ayant conduit Ă  ce *naufrage*, je me dis sans barguigner (car il est toujours malaisĂ© de se parler en barguignant) qu’on ne peut pas finir dans Ă©voquer la responsabilitĂ©, lourde, de la Gouvernance du club, et de ses actionnaires. D’ailleurs je ne sais pas pourquoi je termine par ça, parce qu’à bien y rĂ©flĂ©chir, dans la hiĂ©rarchie des responsabilitĂ©s, j’aurais dĂ» commencer par eux. Tant il est vrai que tout part d’en haut. Toujours.
En cette soirĂ©e oĂč je me sens soulagĂ© qu’enfin une dĂ©cision ait Ă©tĂ© prise, histoire d’au moins se donner l’impression d’agir plutĂŽt que de toujours subir, ce constat poudre de nostalgie la quiĂ©tude de l’instant. Car si je n’en pouvais plus de l’Oberkommandant (tiens, voilĂ  un surnom qui va me manquer dĂ©sormais ! â˜č), je n’en peux plus non plus de nos deux PrĂ©sidents. Pour autant je leur donne crĂ©dit pour leur aventure chez nous, pas du genre Ă  cracher dans le potage le cowboy. On Ă©tait bien content de les trouver il y a 17 ans. Mais eux aussi, comme PUEL, sont fatiguĂ©s, dĂ©passĂ©s. A force de dissensions et autres divergences de vues, d’indĂ©cision, ou d’absence de dĂ©cision commune, de courage managĂ©rial, et d’imprĂ©paration des pĂ©riodes de transition (notamment post-Galette), et bien forcĂ©ment 
 Qui sĂšme le vent rĂ©colte la trompette !! 
 Aujourd’hui ils ont (enfin) pris la dĂ©cision qui s’imposait, selon moi, en ce qui concerne le coach. Avec retard certes, mais bon. Vieux motard que j’aimais, comme disent non pas les Green mais les Hell’s Angels. Maintenant je prie - dans ma Ford IntĂ©rieure (Cuir) - qu’ils sont bien rĂ©ellement et honnĂȘtement rĂ©solus Ă  desserrer leurs mains en serres de rapace (il va rapacer d’une minute Ă  l’autre), et vont enfin s’ouvrir Ă  une cession.
Car tous, nous avons besoin d’un souffle nouveau, de nouvelles idĂ©es, de nouveaux financements aussi peut-ĂȘtre. En bref, d’un bol d’air !! Et Ă  propos d’air, mon Apache @LeSamSam42, que j’ai eu le plaisir de rencontrer pour la premiĂšre fois aujourd’hui, lui aussi il veut un bol d’air le plus vite possible, quitte Ă  cĂ©der aux basses sirĂšnes du nouveau venu Bueno (parce que Bueno’s Air 
. Ouais je sais elle est naze mais elle est de lui, et ça lui fait tellement plaisir !! đŸ˜Š).
Mais on plaisante : l’idĂ©e n’est pas de cĂ©der n’importe comment ni au premier venu. L’idĂ©e est juste de cĂ©der. Et le plus tĂŽt sera le mieux.

LA COMPLAINTE DES NOUVEAUX FUMIERS DE PETER B.

Salut Jean-Mich. Je suis colĂšre !!!!! On peut plus compter sur toi alors, rideau, terminarĂšs ??!! T’as lĂąchĂ© la rampe ou quoi t’est-ce-que ??
Non parce que nous, maintenant on est dans un championnat Ă  6 pour se sauver le derche en L1, tu le sais. Nous on fait tout bien comme tu nous as appris : attendre des banderoles « PUEL DĂ©mission Â» puis le virer. Prendre des dĂ©gelĂ©es Ă  la piaule mais avoir quand mĂȘme le fion entourĂ© de tagliatelles puisque 4 des 5 autres Ă©quipes de notre championnat avaient elles aussi perdu la mĂȘme journĂ©e !! Le truc dĂ©jĂ  pas improbable quoi !!! Et lĂ , il te restait juste Ă  terminer le boulot en m’enfonçant les bordelais au PasDeBut Atlantique, et ben Fifre !!!!! LĂ  je suis colĂšre hein !! En plus t’as mĂȘme failli le perdre Ă  la fin !
Je sais pas ce qui se passe dans ton claque-miches d’entre RhĂŽne et SaĂŽne, mais j’ai l’impression qu’il y a quelque chose qui tourne pas rond. 12Ăšme avec le budget que t’as, ça fait pĂ©greleux non ??... Et pis je sais pas, ça sentirait pas le roussi (chez nous ça a failli sentir le Roussier, mais finalement il parait que non !) avec l’idole Juni, Peter_BĂ©nureau_BOSZ, Ponsot-l’y-laisse, tout ça ??? .. drĂŽle de basse-cour j’ai l’impression, non ? đŸ˜Š
Allez, sans rancune mon Jean-Miche !!!

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR