1 octobre 2022
Actualité

đŸ€  "On n’a pas de solution fiable au poste de gardien de but !"

40 Etienne GREEN (asse) during the Ligue 1 Uber Eats match between Reims and Saint Etienne at Stade Auguste Delaune on December 11, 2021 in Reims, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)

DES REGRETS EN SALADE

 

“Le regret est un amplificateur du dĂ©sir.” Marcel Proust - Albertine disparue

 

The Final Countdown de Micheline (de la compta) : Mise Ă  jour 18.09.22 – OPÉRATION MAINTIEN – 33 POINTS - « Ah ben voilĂ  !! Ça s’emballe, ça s’emballe 
 Et BIM ! En Avant Simone Ă  l’En Avant Guingamp !! Et zĂ©ro point dans la musette quoi !! Bon, allez, tirez-vous au CHAMBOST-SUR-LIGNON, je veux plus vous voir. Et revenez en forme pour la rĂ©ouverture de GG, et donc, de mon tiroir-caisse !!! »

 

Salut les Groupies

Retour du cowboy @JossRandall42 aprĂšs ce #EAGASSE qui laissera comme un goĂ»t amer dans bouche, celui qu’on a gĂ©nĂ©ralement aprĂšs avoir abusĂ© de la salade de regrets au repas dominical. Comme il ne faut jamais laisser passer l’occasion de passer pour un con, j’avais louĂ© dans ma derniĂšre chronique l’étonnante et agrĂ©able efficacitĂ© offensive de nos Verts sur les derniers matchs. Et ben voilĂ , j’en suis de mon voyage, car c’est probablement l’absence de cette efficacitĂ© (qualitĂ©, adresse, etc.) qui nous aura coĂ»tĂ© 3 points au Roux-Doux-Roux (le stade fĂ©tiche de Nolan) chez l’En-Avant-Simone de mon Philou AMIOT. Et aussi le fait que ce match, comme l’a dit Lolo, on se l’est – tous seuls comme des grands – plombĂ© comme une molaire cariĂ©e dans un cabinet dentaire.
Alors oui, il y a des regrets. Mais certainement des enseignements Ă  tirer Ă©galement.  Et au final, je retiens aussi qu’on a vu un bon match, comme les derniers, et que celles et ceux qui auront prĂ©fĂ©rĂ© aller Ă  la Foire de Cournon auront ratĂ© l’occasion de passer un plutĂŽt bon moment. Bien fait pour leur mouille ! đŸ˜Š

 

GARDIEN DE PHARE ET PISTONS DÛS

Commençons par les trucs qui piquent le cul.
L’inefficacitĂ© offensive : lĂ , il convient de se regarder dans les yeux et pas chercher Ă  se jouer le Beau VĂ©lo de Ravel. Quand tu domines, que tu as le ballon (64%), que tu fais le jeu (je parle de la premiĂšre mi-temps) et que tu as les occases, etc. : il faut les mettre au fond. Pas plus compliquĂ© que ça, car sinon aprĂšs, ça ne sert Ă  rien de chouiner. WADJI_TATEUR (que j’ai beaucoup aimĂ© par ailleurs, enfin un attaquant qui ne se pose pas de questions 
 pas mĂȘme celle, d’ailleurs, de savoir oĂč sont les cages, comme sur cette frappe Pinochet oĂč il a tirĂ© dans la foule, ce que n’aurait pas reniĂ© un Etienne MENDY de la meilleure Ă©poque đŸ˜‰ 
), par deux fois, AU_PIED_DU_MUR_QU’ON_VOIT_LE_MAÇON, retombĂ© dans certains nonchalants travers 
 tout ça, ça doit finir au fond. Point Ă  la ligne.
De rĂ©currentes zones faibles : Autant l’efficacitĂ© offensive, on peut imaginer que ça va revenir, puisqu’on a dĂ©jĂ  dĂ©montrĂ© qu’on en Ă©tait capables (Bastia, Bordeaux 
). Autant j’ai peur que certains points faibles le restent jusqu’à 
 la prochaine rectification d’effectif, faute de cons battants. Inutile de se la peindre en vert pour la planquer au milieu d’un bouquet : le poste de gardien sera un souci Ă  l’ASSE cette saison. Sans trop tirer sur une ambulance dĂ©jĂ  bien cabossĂ©e, et sans occulter ses autres arrĂȘts importants, les deux buts d’hier sont originellement imputables Ă  DREYER_ET_D'AUJOURD'HUI (mĂȘme s’il n’est pas interdit non plus aux dĂ©fenseurs de 
 dĂ©fendre. Cf. LE_DERNIER_PÉTROT, BRIANÇON_ET_LUMIÈRES, LA_LÉGENDE_DE_JIMMY_GIRAUDON). AprĂšs les grandes interrogations nĂ©es sur le gendre idĂ©al du pays (ÉTIENNE_ÉTIENNE_ÉTIENNE_TIENS_LE_BIEN), force est de constater que Matthieu, le supposĂ© grand frĂšre, ne rassure pas les troupes. Un sens du jeu au pied et de la relance moins dĂ©veloppĂ©s qu’une molaire d’élĂ©phant, ça va poser problĂšme dans le type de jeu prĂŽnĂ© par LoloB. Mais ce qui est inquiĂ©tant et me dĂ©sabuse jusqu’aux moelles les plus Ă©piniĂšres, c’est qu’on n’a finalement pas de solution fiable Ă  ce poste. La diffĂ©rence entre nos deux goals potentiellement titulaires est plus mince qu’une capote « sensations extrĂȘmes Â».
L’autre point faible de l’effectif, on en a dĂ©jĂ  parlĂ© plein de fois ici : les pistons. Sujet encore plus sensible dans le projet de jeu de C’EST_MON_FILS_MA_BATLLÈS qui confie Ă  ce rĂŽle une importance toute partie culiĂšre.  Les joueurs titulaires au poste (dont un Ă©tait suspendu samedi) ont un niveau qu’on qualifiera pudiquement de moyen. Et il n’y a pas de plan B (et il parait que cette fois, ce n’était pas une question de Plan BlĂ© 
). Car la prestation hier de PINTOR_DIEU_DU_TONNERRE (au passage, bonjour l’axe gauche avec PÉTROT_N’EN_FAUT 
), et celles dĂ©jĂ  vues auparavant de CAFARO_DES_TEMPS_MODERNES ou AIKI_PROFITE_LE_CRIME font bien comprendre qu’on est trop court dans ce secteur. Comme l’a dit Lolo en Conf, et une fois encore il parle d’or, si tu prends deux buts Ă  chaque match en dĂ©placement, il sera difficile de gagner des matchs. Pour faire toute une saison comme ça et avoir des rĂ©sultats, sauf Ă  changer de systĂšme, il faudrait un miracle. Et dans le foot, les miracles, ça n’existe pas plus que les caleçons longs dans la Garde Ecossaise.

 

NE PAS TOUT JETER

ATTENTION : Ă  tous ceux qui en appellent dĂ©jĂ  au catastrophisme, je rĂ©ponds du talc au talc (comme me l’a enseignĂ© un ami masseur) : doucement les basses !! Tout n’est pas Ă  jeter dans ce match. Il n’y a vraiment pas de quoi se mettre dans une colĂšre d’élĂ©phant qui vient d’apprendre que sa femme le trompe.
D’abord, et c’est le cas depuis quelques matchs, on voit du jeu, et surtout, on voit des principes qui se rĂ©pĂštent. De la qualitĂ© technique au milieu et dĂ©sormais, avec deux attaquants, plus de profondeur, plus de situations. De la possession pas trop « stĂ©rile Â» (cf. premiĂšre mi-temps). Et je rappelle Ă  tous les atrabilaires de longue date qu’il faut quand mĂȘme se souvenir d’oĂč on vient, notamment dans les trois derniĂšres annĂ©es, lors desquelles on ne dĂ©plorait pas uniquement l’absence de victoires, mais plus souvent l’absence de foot. Moi je n’ai pas oubliĂ© ces annĂ©es depuis l’étĂ© 2019, lors desquelles on a plus souvent traversĂ© la nuit, avec parfois tout juste un morcif de lune en croissant qui jouait au drapeau turc dans un coin du ciel (Derby GG 2019, Âœ finale CDF contre Rennes 
). Soyons honnĂȘtes : on aurait pu s’emmerder encore d’avantage, mais pas sans l’aide d’un chirurgien diplĂŽmĂ© pour nous plonger dans le coma.
D’autre part, au-delĂ  de confirmer certains « principes de jeu Â» que j’aime Ă  voir se rĂ©pĂ©ter, j’ai Ă©tĂ© aussi un peu rassurĂ© par la prestation de certains. AprĂšs quelques doutes nĂ©s des deux derniers matchs, j’ai aimĂ© la partie de mon BOUCHOUARI_POTTER. Pas encore redevenu magicien, mais ça revient. Qu’il ne change pas de main. Ni de pied. Doit progresser maintenant sur l’influence qu’il doit avoir sur le jeu offensif, notamment dans la derniĂšre passe. Bonne premiĂšre mi-temps aussi de MONCONDUIT_SANS_PERMIS. Et j’ai aussi beaucoup aimĂ© l’entrĂ©e de LOBRY_WAN_KENOBI, et pas uniquement pour son but un temps porteur d’espoir. A tel point que 1. Je me demande pourquoi Lolo l’a fait entrer si tard, voire mĂȘme s’en est passĂ© dĂšs le dĂ©but ? 2. Je pense qu’il sera titu contre Grenoble, surtout aprĂšs la partie un peu ‘demi-molle’ de MOËT_ET_CHAMBOST. Enfin j’attends confirmation sur plusieurs matchs, mais je pense quand mĂȘme que WADJI_TATEUR va faire beaucoup de bien. Un profil peu vu ces derniĂšres annĂ©es chez nous. Une technique (conduite, frappe) qu’on qualifiera de « frustre Â», histoire de rester politiquement correct, mais gros moteur, puissant, rapide, pas mal en appui comme en profondeur. J’attends toutefois encore plus de son association avec KRASSO_BUCO, qui eut samedi une lĂ©gĂšre tendance Ă  se prendre pour Zidane, sans en avoir toutefois complĂštement le talent.

A lire Ă©galement :  📊 DATA : Une dĂ©faite logique ?

 

DU CIMENT À PRISE LENTE

Il y a des clous sur la tĂȘte desquels il ne faut pas hĂ©siter Ă  taper fort, et de façon rĂ©pĂ©tĂ©e. On rappellera donc ici que le vrai premier objectif de cette saison n’est pas de remonter directement. Mais de construire un groupe solide, crĂ©er des certitudes qui viendront avec le temps et les matchs, pour pouvoir viser une vraie montĂ©e dans les deux saisons qui suivront. Ça, c’est dit. Ou plutĂŽt redit. Je n’hĂ©site jamais Ă  rĂ©pĂ©ter, car je sais que vous avez des rĂ©flexes plutĂŽt lents (c’est-Ă -dire en somme que vous n’en avez pas đŸ˜ƒ).
Le projet est bĂąti avec un ciment Ă  prise lente. Beaucoup de changements Ă  tous les niveaux, on en verra les rĂ©sultats dans quelques temps. Et dans l’intervalle, l’intelligence consistera Ă  tirer les bonnes leçons des revers comme celui de samedi (car c’en est un, comptablement, au vu du match proposĂ©).
J’aime beaucoup AEROSMITH, et notamment le magique “DREAM ON”, quand le grand Steven, papa de la trĂšs jolie Lyv (pour les reconnaĂźtre c’est facile : les deux plus grandes bouches de Californie!), chante Ă  tue-tĂȘte "You got to lose to know how to win". VoilĂ , c’est ça l’histoire. Et l’enjeu.
Donc lĂ , je me mets les Ă©tiquettes au garde-Ă -vous pour Ă©couter la suite 
 Et moi vous me connaissez, j’ai tellement d’imagination que quand je dĂ©mĂ©nagerai, il faudra que je frĂšte un camion spĂ©cial pour la transbahuter. J’imagine donc un bon stage au frais chez les potes du CHAMBOST-SUR-LIGNON, des leçons tirĂ©es des 5 derniers matchs (et je fais toute confiance Ă  Lolo pour ça), et un retour qui dĂ©mĂ©nage pour le grand retour du Public le 1er Ă  GG, pour ce qui est notre nouveau derby.

 

Pour ne rien vous cacher, j’ai complĂštement hĂąte d’y ĂȘtre. Ça manque trop. Revoir tous les potes đŸ˜ƒ, retrouver l’univers et l’ambiance du stade. Et avec une attention particuliĂšre : voir de mes propres yeux ce que je pressens Ă  la TV. Le retour du foot sous le maillot vert. Car en dĂ©but de saison dans le premier @SainteNightClub de l’annĂ©e 22-23 avec le parrain @timmaymon, quand on m’avait demandĂ© mes attentes pour cette premiĂšre saison en Ligue 2, j’avais dit ça. DĂ©jĂ  revoir du foot. Et pour le moment, petit Ă  petit, tranquillement, le but est en passe d’ĂȘtre comme la tarte du mĂȘme nom et dont je raffole : il est tatin.

 

“Si on commence Ă  rentrer dans le regret, c’est foutu. Les Ă©checs, c’est magnifique”

Vincent Lindon - Le Parisien, 20 janvier 2016

 

P