22 mars 2023
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – ActualitĂ©
Actualité

đŸ€  "Le temps de l’indulgence est passĂ© : rĂ©agissez !"

BONNE APATHIE, MESSIEURS !!

« Bon AppĂ©tit, Messieurs, Ô Ministres intĂšgres » Victor HUGO – Ruy Blas

« Bonne Aapthie, Messieurs, Ô Baltringues intĂ©grales » Laurent BATLLÈS – Coach BlasĂ©

 

The Final Countdown de Micheline (de la compta) : Mise Ă  jour 16.10.22 – OPÉRATION MAINTIEN – 32 POINTS - « C’est pas faute d’avoir prĂ©venu... Tout le monde lui rit au nez, Ă  la Micheline. Tout le monde la prend pour une truite avec son dĂ©compte. En attendant, il n’y a toujours aucun point qui rentre dans les caisses 
 et lĂ  je ne parle mĂȘme pas de jouer au foot, qui semble une vertu vite oubliĂ©e, aprĂšs quelques Ă©claircies. Le cul, les ronces 
. Vous vous souvenez ?? OĂč je dois vous rafraichir (encore) la mĂ©moire ??!! Moi je vous prĂ©viens, en National, je me tire. »

Salut les Groupies

Il y a des week-ends comme ça oĂč au lieu d’aller Ă  Geoffroy-Guichard s’abimer la passion, on ferait mieux d’aller ramasser des cĂšpes ou des lactaires. Il parait que c’est la saison 
.

Il y a des week-ends comme ça oĂč si on n’avait pas les potes du GDB, ni mon Gars sĂ»r de l’Aubrac @BessiereHerve pour se mettre quelques London Mules sous la mĂ©moire, on n’en garderait que des souvenirs amers.

Il y a des week-ends comme ça oĂč la pitiĂ© le dispute Ă  la honte. Et oĂč force est de constater que c’est la honte qui l’emporte.

En mĂȘme temps, cette semaine excrĂ©mentielle avait tellement mal commencĂ© pour moi, et bien que les Cieux me narguent encore de compter – eux – une Ă©toile de plus dans leur Galaxie, que je me doutais bien qu’elle allait se terminer dans le mur.

Bon je prĂ©viens ça va ĂȘtre un peu plus expĂ©ditif que d’habitude. D’abord parce que j’en ai un peu ras le Stetson de cette tristesse footballistique. Ensuite parce que je suis comme vous tous, comme tous les supporters 
 Je veux bien ĂȘtre patient, passionnĂ©, indulgent 
 mais jusqu’à un certain point. Et je ne vois pas pourquoi je continuerais Ă  autant me casser le bol pour une Ă©quipe qui propose aussi peu et qui, finalement, insulte le jeu et le club.

Il m’arrive d’accepter d’ĂȘtre pris pour un con (et encore, Ă  petites doses). Mais j’aime bien qu’on m’embrasse sur la bouche d’abord.

ÇA NE VOUS RAPPELLE RIEN ?

Je pense Ă  Émile ROBERT 
 le pauvre Mimile, qui dans un premier temps a probablement dĂ» ĂȘtre touchĂ©, de lĂ  oĂč il est, de l’hommage mĂ©ritĂ© qui lui a Ă©tĂ© rendu. Mais juste aprĂšs, il a quand mĂȘme dĂ» aussi se demander ce qu’il valait, cet hommage, aprĂšs ce que le Club lui a montrĂ© samedi. Dans tous les cas, ce n’est pas « son » ASSE, ça, pas celle qu’il a connue. Celle qui avait un minimum de valeurs. Celle qui savait au moins montrer quelques vertus d’engagement quand elle Ă©tait footballistiquement faible et dĂ©passĂ©e. Le pauvre Émile 
. On n’arrive mĂȘme Ă  ne pas respecter les anciens.
Je ne retiens RIEN de ce que j’ai vu samedi, en dehors d’un sentiment d’infinie tristesse, et d’une impression aussi fondamentale qu’insupportable, qui m’amĂšne toujours au mĂȘme mot : APATHIE.

Apathie. nom fĂ©minin. IncapacitĂ© d'ĂȘtre Ă©mu ou de rĂ©agir (par mollesse, indiffĂ©rence, Ă©tat dĂ©pressif, etc.). Synonymes : indolence

Je vous l’avais Ă©crit il n’y a pas longtemps. Il parait que l’Apathie vient en mangeant. D’ordinaire, ce bon mot me fait beaucoup rire, mais lĂ , non. J’ai dĂ©couvert samedi qu’elle venait aussi en pleurant, voir en gerbant ce qui est une forme de quadrature du cercle par rapport Ă  la proposition 1.
Ne comptez pas sur moi pour vous parler des joueurs (si, si, il parait que ça s’appelle comme ça quand mĂȘme 
. Pourtant dans « joueurs » il y a la racine de « jouer » non ?), tous en dessous de tout, en-dessous du niveau de l’Amer. De GREEN_LE_DÉPRESSIF, qui Ă  ce stade semble avoir d’urgence besoin d’un psy plus encore que d’un Ă©ducateur footballistique pour combler ses (nombreuses) lacunes techniques, jusqu’à WADJI_TATEUR qui prouve qu’il n’est plus rien dĂšs lors que KRASSO_BUCO n’est pas sur le terrain.

Oui, en sommes là : ĂȘtre KRASSO_dĂ©pendants. Je ne pensais pas tomber aussi bas un jour. Si je devais en sauver deux, je choisirais PÉPÉ_LE_BAKAYOKO et MOUEFFEK_LA_POLICE. Non pas parce que le premier reprĂ©sente la jeunesse et la relĂšve, ni parce que le second est toujours bien coiffĂ©. Non pas non plus parce qu’ils m’ont « impressionné » footballistiquement, loin de lĂ  
. Mais parce qu’au moins, sur les courtes pĂ©riodes qu’ils ont respectivement jouĂ©es, ce sont les deux seuls Ă  avoir montrĂ© un minimum d’engagement.
Mais au final, je vous pose la question : ça ne vous rappelle rien, tout ça ??...

A lire Ă©galement :  🚹 Crise Ă  l'ASSE : JournĂ©e dĂ©cisive du cĂŽtĂ© de l’Etrat !

Un coach qui change souvent les joueurs, mais qui s’enferme dogmatiquement dans un systĂšme en Ă©chec ? (si vous ne voyez pas, il y a un livre qui vient de sortir et qui dit pendant 200 pages « c’est jamais de ma faute »). Des joueurs qui semblent laisser flotter les rubans, sans doute persuadĂ©s que comme « on est Sainté !!! », on finira par s’en sortir. Moi ça me rappelle plein de choses, et pas des trucs drĂŽles par-dessus le surcroit. Je raisonnais moi-mĂȘme encore comme ça le 29 mai dernier 
 Et depuis, la gueule de bois ne cesse de se prolonger.

COACH OBTUS VS. JOUEURS SANS PERSONNALITÉ

Ouais ouais ouais 
. Je suis tellement dĂ©pitĂ© que j’ai Ă  peine envie de parler de foot. Mais au moins peut-on parler de « messages ».
Je me demande quel est celui qu’essaye d’envoyer C’EST_MON_FILS_MA_BATLLÈS en s’obstinant dans un systĂšme et des idĂ©es de jeu bien trop ambitieuses pour les joueurs qu’il n’a pas. Ou qu’il a, mais qui sont techniquement et athlĂ©tiquement bien trop faibles pour que ça marche. EntĂȘtement qui trouve son point culminant (ma patience a plutĂŽt atteint un point fulminant !) dans son obstination Ă  vouloir transformer en « pistons » un CAFARO_SUR_LE_BAUDET qui dans le meilleur des cas ne sera qu’un milieu offensif correct, ou un PINTOR-OU-À-TRAVERS qui lui ne sera jamais un joueur de foot tant il n’a aucune des qualitĂ©s requises pour ça.

J’aime beaucoup LOLO_B, et je pense qu’il est bien trop intelligent pour ne pas voir qu’il va dans le mur, avec une charniĂšre Ă  trois aussi faible (quelles que soient les associations tentĂ©es), des pistons inexistants, un gardien dĂ©pressif, des milieux qui ont donnĂ© pour un temps l’illusion qu’ils sauraient faire du jeu (pas samedi, Ă  aucun moment), mais qui ne savent/veulent pas dĂ©fendre et couper les transitions 
 Je pense que si moi, avec mon air con et ma vue basse, je le vois, Ă©videmment que lui aussi l’a vu. Alors pourquoi persister, et ne rien changer ? Il veut juste se faire virer, vous pensez ? Un doute m’habite.

Quant aux joueurs (ça pique 
 encore du mal Ă  employer le terme, la 
), il y a un truc qui ne se dĂ©mentira pas : la personnalitĂ© et le caractĂšre ne semblent pas faire partie de leurs qualitĂ©s. Je parle ici bien sĂ»r de l’Apathie gĂ©nĂ©rale qu’ils se sont appliquĂ©s Ă  nous envoyer Ă  la gueule pendant 95mn. Mais - plus encore - de l’absence totale de rĂ©volte aprĂšs avoir encaissĂ© le premier but, allant mĂȘme jusqu’à baisser le short et tourner le derche vers le SacrĂ© CƓur jusqu’à parvenir Ă  prendre un deuxiĂšme but en supĂ©rioritĂ© numĂ©rique ! Propre, les gars. Bravo. Ça valait vraiment le coup de venir vous voir et de laisser pourrir les CĂšpes sur pied.

Du coup, je me demande Ă©galement si derriĂšre ces comportements (j’ai notamment vu un LOBRY_WAN_KENOBI totalement mĂ©connaissable dans l’état d’esprit), il n’y aurait pas lĂ -aussi un « message » Ă  l’attention du coach. Un message qui dirait Ă  peu prĂšs « on en a plein le fion de jouer dans ce systĂšme, de devoir compenser les carences de joueurs clĂ©s supposĂ©s le supporter et l’animer, etc. ». Évidemment ça ne les dĂ©douane en RIEN des efforts minimum qu’ils n’ont pas produits, ni de cet Ă©tat d’esprit de merde. Mais pour le moins, ça interroge. C’est en tout cas l’avis trĂšs affirmĂ© de mon @BessiereHerve qui, comme vous le savez, n’est pas le premier pĂ©greleux venu.

Bon j’arrĂȘte lĂ , car plus j’y repense, plus tout ça me rend dingue. Je vais aller retrouver la famille, lĂ  au moins je suis sĂ»r de ne pas ĂȘtre déçu.

Je terminerais quand mĂȘme par un message d’alerte plus gĂ©nĂ©ral Ă  l’attention des joueurs, du coach, de l’encadrement sportif, mais aussi de l’ensemble du Club, dirigeantS inclus, dont on qualifiera pudiquement leur prĂ©sence dans la tempĂȘte de « mollement invisible » (une belle bande de Ponce Pilate, lĂ  aussi 
). Et ce message tiendra en un mot : *RÉAGISSEZ !!!!*

Le temps de l’indulgence est passĂ©. Et sans rĂ©action rapide, vous finirez par tuer dĂ©finitivement le lien intime et secret (et qu’on croyait pourtant indĂ©fectible) que nous avons avec ce Club, sa passion et son Histoire.

Et vraiment, mĂ©fiez-vous bien 
. Car au bout d’un moment 



“L’indulgence est la fontaine oĂč le mĂ©pris va boire.” Gilles Veber - Gauthier

error: Ce contenu est protégé !!
P