6 décembre 2022
Actualité

đŸ€  "Il semblerait que l’urgence dramatique n’émeuve que nous, les passionnĂ©s !"

Fans during the Ligue 1 Uber Eats match between Saint Etienne and Angers at Stade Geoffroy-Guichard on October 22, 2021 in Saint-Etienne, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) - --- - Stade Geoffroy-Guichard - Saint Etienne (France)

C’ÉTAIT UN RENDEZ-VOUS (1976)

Sous-Titre : UN PAS DE PLUS 
 VERS LA L2 !

 

“Le mensonge est une option Ă  laquelle tout un chacun a droit, Ă  condition de le rembourser un jour.” Claude Lelouch - ItinĂ©raire d'un enfant trĂšs gĂątĂ©

 

“Pas de mensonge, on s’entraine super bien. D’ailleurs t’as vu le but de Whabi, un peu ?!? Heureusement que j’ai eu l’idĂ©e d’en faire l’homme fort de mon projet.” Claude Puel - Il y a des Jours, il y a des Lunes (1990).

 

The Final Countdown de Micheline (de la compta) : Mise Ă  jour 30.10.21 - Maintien M - 36pts  - #ALaVitesseDeLEscargot

 

Salut les Groupies,

Ça tousse, hein, en cette pĂ©riode de cĂ©lĂ©bration de nos morts ?? (tribute to quelqu’un qui se reconnaitra. Ou pas.). Le temps que ma boutade (Ă  l’ancienne) vous monte au nez, votre cowboy @JossRandall42 a le temps de vous dire qu’il s’en passe des choses les 30 octobre !! Plein.
DĂ©jĂ  c’est le passage Ă  l’heure d’hiver. Mais bon, contrairement Ă  l’annĂ©e derniĂšre, cette fois #FCMASSE a eu lieu *avant* de changer d’heure. Une excuse de moins pour #PUELITO pour expliquer ce qui sonne comptablement comme une nouvelle contreperformance.
C’est aussi le marquant dĂ©but d’une longue sĂ©rie de deux matchs consĂ©cutifs *sans dĂ©faite* pour l’ASSE ! Fort ! (celle-lĂ , c’est juste un clin d’Ɠil Ă  mon @pguillou42 !).
Et puis sinon, c’est aussi le week-end d’AllĂŽGreen(s) ! (AllĂŽ, mon mais, AllĂŽ, quoi les Gars !!!). Reste Ă  dĂ©terminer qui est la sorciĂšre, et qui est la citrouille (j’ai mon idĂ©e).
Enfin, le 30 octobre, c’est surtout la date de naissance de mecs importants 
 Comme un certain Diego Armando Maradona, qui aurait eu 61 ans, et dont on se rĂ©jouira qu’il n’ait pas eu le loisir de voir le match de samedi, au risque d’avoir les yeux qui piquent Ă  certains moments 
 ou comme un autre Claude cĂ©lĂšbre : Lelouch (remarquez que le nĂŽtre l’est un peu aussi, non ? đŸ˜‰), 84 ans. Et c’est Ă  lui que j’ai dĂ©cidĂ© d’emprunter quelques titres de sa longue filmographie pour Ă©tayer mes tĂȘtes de chapitres. Donc lĂ , c’est comme pour Brassens la semaine derniĂšre : si vous n’en touchez pas une en Lelouch, vous ĂȘtes feintĂ©s en canard. Ça vous apprendra Ă  Ă©couter aux portes.

TOUT ÇA POUR ÇA (1993)

Mouais. Comme dit le proverbe italoche, « qui va piano  
 Â» va piano ! Et pis c’est tout.
Les lacunes de l’équipe, on les connaĂźt tellement que ça mĂ©rite Ă  peine qu’on les liste encore. Une dĂ©fense COVID19 (fĂ©brilitĂ© avancĂ©e, proche rĂ©a Ă  certains moments), un milieu dont l’impact sur le jeu a l’efficacitĂ© d’un doigt d’honneur dans une moufle, et un secteur offensif atone, qui s’en remet Ă  l’homme providentiel. C’est devenu ça, Ă  tous les matchs. C’est la mĂȘme chanson, comme fredonnait un autre Claude. À la fin, il reste quoi-t ’est-ce Ă  quoi se « raccrocher Â» ? L’état d’esprit, oui, peut-ĂȘtre et une Ă©quipe qui semble ne pas lĂącher les matchs, « ni le club, ni le staff Â» comme l’a dit KOLO_HIT_ZE_ROAD_JACK en ITW d’aprĂšs-match. Il ne vous aura d’ailleurs pas Ă©chappĂ©, aiguisĂ©s comme je vous connais, qu’il a bien dit « staff Â» et pas « coach Â». Les mots ont un sens. Et ça fait dĂ©jĂ  trois fois de suite (Derby, Angers, Metz) que l’équipe s’accroche pour aller chercher un point, on peut au moins leur donner ce crĂ©dit. Seulement voilĂ  : moi j’ai parlĂ© avec Micheline (de la compta), elle n’en a rien Ă  secouer de la mentalitĂ© ! Elle, tout ce qu’elle voit, c’est qu’on a 6 points en 12 matchs. 0,5 point par match, soit un rythme amenant Ă  19 points en fin de saison. On peut le tourner dans tous les sens : ça sent un peu plus la L2 aprĂšs chaque journĂ©e.

UN AUTRE HOMME, UNE AUTRE CHANCE (1977)

Et plus le temps passe, moins je comprends que le MG-ContrĂŽleur-de-Gestion-OberKommandant soit encore lĂ . Car ça fait un moment que je ne comprends plus ses attitudes ni ses choix (ou non-choix), que ce soit avant, pendant, ou aprĂšs les matchs. Pour ce qui est de « l’aprĂšs Â», j’avais pris l’habitude de ne plus Ă©couter ses confs, mais lĂ  comme c’était Halloween, je me suis dit qu’il fallait que je me fasse un peu trembler les miches. Et ben, pas manquĂ© ! Tragique comme un reptile du secondaire, le Glaudius, mais toujours avec le mĂȘme dĂ©tachement de teinturier. J’aurais pas dĂ».
Pour ce qui est du « avant Â» (compos) et du « pendant Â» (coaching), je n’ai plus les mots. La compo de dĂ©part par exemple 
 Je pensais que le boulot d’un coach Ă©tait de faire jouer les meilleurs Ă  chaque poste. J’ai dĂ» rater une marche. Exemple : vous savez que je ne suis pas un ultra fan de DANS_BOUANGA_Y_A_DE_L’EAU et de son insupportable maladresse. Mais il me semble qu’il n’est pas nĂ©cessaire d’avoir fait de longues Ă©tudes de foot pour se rendre compte que mĂȘme diminuĂ©, il est quand mĂȘme largement meilleur que COCCINELLES_HUNTER_NORDIN. Ça se voit comme une mouche dans un verre de crĂšme, non ? À moins que 
 les raisons soient ailleurs, et que notre BOUANGA_RAGNA soit toujours mis Ă  l’amende par l’Instituteur (le coup de rĂšgle sur les doigts qui dure, quoi 
) suite Ă  son altercation de la fameuse mi-temps oĂč l’OberKommandant l’avait sorti ? Un doute m’habite.

A lire Ă©galement :  Jean-Louis Gasset en route vers une destination inattendue !

Quant au coaching, aussi tardif qu’inefficace, il y aurait tant Ă  dire. On a attendu ce que certains abrutis appellent « de longues minutes Â» (comme s’il en existait qui durent plus de 60 secondes !!!), mais rien. Et surtout pas TIGNIASSIO_RAMÍROUX, hein, faut pas dĂ©conner !! Non c’est sĂ»r 
 Offensivement, on est au fond du faitout, mais ça serait trop dangereux de juste « tenter un truc Â», c’est sĂ»r. Puel doit avoir fait sien ce vieil adage : « Mieux vaut une belle sottise bien rĂ©ussie qu’une sublime astuce pinaillĂ©e Â».
Et ben mon Glaude, je sais que tu considĂšres que tu n’as rien Ă  apprendre de personne. Mais comme je te l’ai dĂ©jĂ  conseillĂ© plusieurs fois, tu devrais un peu regarder ce que fait PETKOVIC Ă  Bordeaux. 4Ăšme match (sur 12) dont il renverse le rĂ©sultat, juste en changeant les bons hommes, aux bons moments. CQFD.

SALAUD ON T’AIME (2014)

Le but de notre (ex) FAT_KAZ, c’était un Ă©clair dĂ©chirant la nuit de notre mĂ©diocritĂ©. Un de ces instants embusquĂ©s dans un coin de la vie, comme un gendarme dans un virage. De ceux que tu n’oublies pas. Alors OK, certaines langues de prostiputes ont grincĂ©, certes Ă  juste titre (comme on dit en Bourse), qu’à force d’en tenter 10 par saison des lobs de loin, il fallait bien qu’un jour il en rĂ©ussisse un !! Pisse-froid, va ! Car lĂ  il l’a rĂ©ussi, brillamment, et ça restera peut-ĂȘtre le seul moment de la saison oĂč on aura un peu tutoyĂ© les Ă©toiles. Rien que pour ça, merci Monsieur KHAZRI. ValĂ©rie t’aurait dit ‘Merci pour ce moment’, pour ce but record. On va tout droit en Ligue 2, mais on aura au moins la satisfaction d’avoir le but de l’annĂ©e 21-22 dans les archives de l’ASSE. On ne sera pas complĂštement capot.

AND NOW
 LADIES AND GENTLEMEN (2002)

Et oui. And now, messieurs ? On fait quoi t’est-ce-que ?!?
Alors que le club se maintient, glacĂ©, Ă  l’antarctique de la mort, je ne vois toujours rien se passer. Je n’entends toujours personne prendre la parole, en dehors des supporters, toujours eux, venus tardivement Ă  BouthĂ©on faire savoir Ă  L’OK ce qu’ils pensaient de la situation. Mon copain Sitting Bull m’a mĂȘme dit que c’était clairement tendu. Et quelqu’un s’en Ă©tonne encore ? À force de silence persistant, assourdissant mĂȘme, cette histoire se terminera mal, Ă  n’en pas douter.
Mais une fois de plus, il semblerait que l’urgence dramatique n’émeuve que nous, les passionnĂ©s, les supporters, les fans, les suiveurs. Alors soit : que le bateau continue de couler, lentement, mais surtout *EN SILENCE*, et dans ce que tout le monde s’accorde dĂ©sormais Ă  reconnaĂźtre comme de la quasi-indiffĂ©rence.
Et nous, continuons Ă  croire Ă  l’impossible, avec au front des stalactites de sueur,  ruisselants comme des toitures savoyardes Ă  la fonte des neiges.

ATTENTION BANDITS ! (1986) ou .. LA COMPLAINTE DES NOUVEAUX FUMIERS DE PETER B.

Salut mon Jean-Mich !! Et ben dis donc t’es de retour ?!!? Autant je t’avais trouvĂ© « mou Â» ces derniers temps dans tes zones d’expertise (chouineries en tout genre), autant lĂ  cette semaine, wow ! En moins de temps qu’il n’en faut Ă  une contractuelle pour comprendre la blague d’un gardien de la paix, t’es revenu sur le devant de la scĂšne pour expliquer que tous les arbitres *ET* la VAR Ă©taient fondamentalement anti-Lyonnais ! đŸ˜Š 
 J’adore !!!! Mais qu’est-ce qui t’a mis de l’effervescence dans la caberlot, comme ça, d’un coup ? Ce sont les 100M€ de dĂ©ficit qui Ă©nervent tes actionnaires, et ils te piĂ©tinent la prostate avec ça ?? Bah Ă  ton Ăąge, faut pas te laisser marcher sur les arpions comme ça !! Et surtout Ă©couter les conseils de ton ancien « ami Â» JHE : Tisane, tisane !! đŸ˜Š 
 Ou alors
 c’est peut-ĂȘtre l’ascenseur Ă©motionnel permanent de tes Gones qui chahutent ton palpitant ? Le match Ă  Nice dĂ©jĂ  c’est vrai que c’était pas bon pour ce que tu as. Et puis lĂ , contre Lens c’est passĂ©, mais quand mĂȘme un peu entre le mur et l’affiche non ?? Yark đŸ˜Š 
 Bon je taquine, je taquine
 car c’est vrai que ça joue bien ton OL. Mais ça joue 60 minutes. Si tu ne corriges pas ça, il va t’arriver des bricoles, Ă  toi et Ă  ton Didier BĂ©nureau batave (tribute to @zoeducayla).
Sinon je voulais te parler d’un autre truc, car j’ai besoin d’un service, mon Jean-Mich, et lĂ  je ne dĂ©conne plus. Ton CHAT_QUI_RIT (Ă  moitiĂ© dans ton lit), tu comptes en faire quoi t’est-ce-que en juin ? Tu pourrais nous le prĂȘter pour la Ligue 2 ??? Parce que le CHAT_QUI_RIT (aka #LaughingCat), c’est quoi finalement ? Le corps de NORDIN avec l’adresse devant le but de BOUANGA ! Donc chez nous - et d’autant plus en L2 - il se sentira Ă  l’aise comme un gonocoque dans une chaude-pisse ! đŸ˜Š
Allez, sans rancune, et Ă  la revoyure !

P