21 février 2024
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité Live
Actualité

🚨 Galtier accusé de racisme envers 2 joueurs de l’ASSE !

Christophe GALTIER Head Coach of Paris Saint Germain (PSG) during the UEFA Champions League match between Juventus and Paris at Allianz Stadium on November 2, 2022 in Turin, Italy. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)

L'ancien entraineur principal de l'ASSE (2009-2017) traverse une période particulièrement délicate et grave depuis plusieurs mois. Celui qui officie désormais au Qatar va être jugé le 15 décembre des chefs « de harcèlement moral et de discrimination à raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée ». D'après un témoignage issu de l'enquête, l'intéressé aurait tenu des propos racistes à l'égard de deux joueurs stéphanois, lorsqu'il officiait sur le banc niçois.

Retour sur des révélations qui ont provoqué une onde de choc !

Revenons au moins d'avril 2023. À cette époque, Romain Molina et RMC dévoilent une mail dans les médias, provenant de Julien Fournier, ancien directeur du football à l'OGC Nice. Ce courriel est destiné à Dave Brailsford, directeur du football chez INEOS, propriétaire du club niçois. Le contenu du mail est accablant : de lourdes accusations sont portées à l'encontre de l'ancien entraîneur de l'ASSE, Christophe Galtier à propos de remarques racistes, critiques du mercato à cause d'un trop grand nombre de joueurs musulmans et une gestion du ramadan qui interrogeait.

Suite à la divulgation de ces informations, une enquête est ouverte. Le 30 juin, Christophe Galtier et son fils adoptif sont tous les deux placés en garde-à-vue à Nice. Il en est ressorti quelques heures plus tard pour être déféré au parquet en vue de sa convocation devant le tribunal correctionnel le 15 décembre.

Cette affaire à un grand retentissement médiatique compte-tenu de la gravité des accusations qui sont lui portées. Depuis le début, Christophe Galtier nie en bloc toutes les accusations. Dans une interview accordée à Canal + à la rentrée, l'ancien entraîneur du PSG explique : "C'est faux, archi-faux. Les gens du football me connaissent, les joueurs me connaissent, les dirigeants me connaissent. Moi, je sais pourquoi le directeur de Nice m'a porté une telle accusation. J'en parlerai en décembre (ndlr : date du procès). Je ne suis pas accusé de racisme. Le procureur me renvoie au tribunal pour deux infractions. Du harcèlement moral sur certains joueurs et de la discrimination envers certains joueurs. C'est différent. Sur le ramadan et la période de ramadan, ma seule obsession, c'est la santé des joueurs et la performance de mon équipe. Mes joueurs, ils ont géré le ramadan comme ils l'ont souhaité. Ils ont tous joué. On peut analyser, critiquer la manière dont je fais jouer l'équipe. On peut dire que Christophe Galtier est un entraîneur défensif. Mais on ne peut pas dire que je suis raciste."

Une enquête accablante

Mais ce mardi 5 décembre, Le journal l'équipe publie une enquête accablante. Celle-ci dévoile des extraits des investigations menées par la justice. On y apprend par exemple qu'à plusieurs reprises, Christophe Galtier a tenté d'expliquer à différents membres du club niçois : "je suis allé au restaurant et tout le monde m'est tombé dessus en disant que nous avons une équipe de Noirs." D'après Julien Fournier, dans cette histoire "il n'y avait aucun argument sportif mais bien uniquement des arguments religieux ou de couleur de peau."

Si aucun élément à charge n'est retrouvé dans l'ordinateur du mis en cause, de nouveaux témoignages viennent corroborés les accusations de Julien Fournier. l'entraîneur-adjoint Frédéric Giorgia explique avoir entendu Galtier dire : "Encore un musulman, j'en veux pas, on en a assez" après le recrutement de Bilal Brahimi en janvier 2022. Dans la même veine, Galtier aurait traité Youcef Atal et Hicham Boudaui (internationaux algériens) de "sales types" en ajoutant : "le pire, ce sont les algériens."

Des propos racistes pour désigner des joueurs de l'ASSE ?

Un autre témoignage, glaçant, provient d'Hachim Ali Mbaé, ancien analyste vidéo de l'OGC Nice, sous les ordres de Christophe Galtier à l'époque. D'après les élements recueillis dans l'enquête judiciaire par L'Équipe, Christophe Galtier aurait eu des propos choquants à la mi-temps d'un match contre son ancien club, l'AS Saint-Étienne, en septembre 2021. Selon celui qui est désormais à Strasbourg, Christophe Galtier aurait surnommé Harold Moukoudi et Mickaël Nadé de "King Kong", précisément "les deux King-Kong". Il convient de rappeler ici que Mickaël Nadé a cotoyé Christophe Galtier à l'ASSE durant la saison 2016/2017. Il a même disputé un match sous ses ordres, face à Nancy le 20 mai 2017.

Ces quelques éléments ne représentent qu'une infime partie de tous les élements à charge constitutifs du dossier. L'article du quotidien sportif national est accablant et choquant. Le procès qui s'ouvre désormais dans moins de 10 jours risque de faire l'actualité.

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR