6 décembre 2022
Actualité

🚨 David Blitzer reste toujours en embuscade pour racheter ou investir !

Blitzer va t-il se retirer pour le rachat de l'ASSE ?

La vente de l'ASSE semble s'enliser. Cela n'empêche pas d'autres clubs d'avancer leur projet de rachat ou tout simplement de tenter d'attirer de nouveaux investisseurs. David Blitzer, proche de racheter les Verts, pourrait investir dans une autre écurie française...

L'ASSE a échoué à attirer le milliardaire David Blitzer qui souhaitait ardemment racheter le club stéphanois. Alors que les propriétaires de l'AS St-Etienne prétendent qu'aucune offre ferme n'a été déposée, du côté du camp Blitzer on ne communique pas... mais on travaille. Il semblerait en effet que le magnat Américain soit décidé à investir en France.

Nul ne saura jamais si ce rachat raté est un véritable échec pour l'avenir de l'ASSE ou bien si le club stéphanois a esquivé un projet qui aurait pu le mener à sa chute. Roland Romeyer expliquait hier, dans les colonnes du Progrès, avoir éconduit ceux qui devenaient quelques semaines plus tard les propriétaires des Girondins de Bordeaux, marquant ainsi le début des problèmes du club au scapulaire : "Je l’ai dit et je le répète une nouvelle fois : ma volonté de céder le club est ferme et irrévocable. Mon seul souci est de trouver un successeur qui puisse assurer à long terme la pérennité du club et sauvegarder l’identité populaire de l’ASSE. N’oublions pas que les repreneurs de Bordeaux s’étaient d’abord intéressés à Saint-Etienne. J’avais d’ailleurs passé à l’époque une journée avec eux et décliné leur proposition."

David Blitzer arrivait pourtant à St-Etienne avec de saines intentions selon les avis des observateurs. Son projet semblait préserver les forces vives du club et respecter les particularités de l'AS St-Etienne. Début juin, le journaliste Romain Molina était optimiste, expliquait la méthode Blitzer, mais prévenait : "Ils (ndlr : le camp Blitzer) travaille depuis quelques mois dessus. Ce qui donne l'impression que les mecs sont consciencieux. Ce n'est pas un rachat fait à la va-vite en se disant : on a une opportunité de faire un bon coup car ce n'est pas trop cher et c'est un bon club. C'est donc rassurant à ce niveau-là ! Ensuite quand on reprend ce qu'ils ont fait : ce n'est pas toujours des succès (notamment à Augsbourg) mais ils ont toujours réussi à restructurer les clubs ! Les mecs sont là pour faire du business, ce ne sont pas des anges mais je préfère des mecs qui font des véritables projets en valorisant les clubs. En privilégiant la formation, le sportif et surtout le football. On va mettre de la modernité dans la gestion mais en rapport avec le football. C'est un groupe qui a bonne presse.

La vente : ils la veulent ! Je ne serais pas alarmiste ! Est ce que ça va se faire ? En tout cas, les voyants sont au vert ! Les dirigeants stéphanois ont promis la vente avant le 30 juin. Il faut rester prudent car avec Saint-Etienne le rachat aurait dû se faire depuis des années. Sauf qu'à chaque fois, au dernier moment, il y avait pas de garantie bancaires ou ils ont voulu plus d'argent. On verra si messieurs Romeyer et Caiazzo ont retenu la leçon !"

David Blitzer : d'un terril à l'autre...

Illustration picture shows La Gaillette, the training center of RC Lens during the training of RC Lens on June 27, 2022 in Lens, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

Sauf qu'entre-temps, la machine a déraillé et David Blitzer s'est essoufflé. Ls actionnaires de l'ASSE n'ont-ils pas senti le projet, ne souhaitent-ils plus se précipiter ou bien ont-ils été trop gourmands dans les dernières minutes du deal...? 

A lire également :  Deux matchs diffusés pour les Verts cette semaine !

Une chose est certaine, David Blitzer cherche toujours à investir dans le football français. En effet, Abdellah Boulma, journaliste sportif, nous informe que "Joseph Oughourlian, propriétaire du RC Lens, a mandaté la banque d'affaire Lazard pour trouver un nouvel investisseur. L’Américain David Blitzer, récemment en négociations pour le rachat de l’ASSE aurait affiché son intérêt."

Blitzer futur investisseur minoritaire du côté de Lens ? Pas impossible. Selon Romain Molina, de nombreux clubs français se seraient renseignés sur la possibilité d'attirer le milliardaire après l'échec annoncé à St-Etienne. Il y a donc de fortes chances que nous soyons les témoins de la méthode Blitzer dans un club de football français. Il sera alors temps de nous faire un avis sur le sérieux du milliardaire... 

P