26 septembre 2021
Actualité

🚨 Claude Puel : « La vérité c'est le match »

Après un match de prestige à Paris, on revient dans notre championnat en affrontant un concurrent direct. On connaît l'importance d'une telle confrontation quand on joue le maintien. On l'a vu à Nîmes, puis contre Bordeaux. Ce qui m'intéresse pour l'instant, c'est la manière dont mon équipe va aborder cette rencontre. Quels ingrédients va-t-elle mettre pour obtenir le meilleur résultat possible ? Je ne veux pas me projeter plus loin, parler de maintien. On fera les comptes après le match. Au match aller, notre première période avait été catastrophique. Brest avait connu une incroyable efficacité sur chacune de ses tentatives. Samedi, ce sera un autre match. Brest est une équipe intéressante qui propose du jeu et dispose de joueurs de qualité, capables de faire des différences si on les laisse s'exprimer. Certes, elle obtient de moins bons résultats ces dernières semaines mais chaque club passe par des niveaux de forme. On vit une saison tellement bizarre à cause de la situation sanitaire qu'il est difficile d'être régulier. On est toujours en recherche de fiabilité. J'attends de mon groupe plus de concentration et une meilleure gestion des matches. Même si je vois les joueurs progresser, la remise en question doit être permanente pour trouver plus de régularité. On espère toujours une progression plus rapide. La vérité c'est le match. On sera donc fixés ce samedi. La semaine d'entraînement a été bonne. Les joueurs ont été concentrés et appliqués même si tous n'ont pas pu se préparer à cause de petits pépins. Maintenant, il faut transposer cela en match. Six à sept joueurs restent incertains pour le match de demain sans compter Jessy Moulin et Yvann Maçon qui sont toujours indisponibles. Denis Bouanga est également suspendu pour cette rencontre. On fera un point demain, après notre dernière séance d'entraînement. Miguel Trauco a fait beaucoup d'efforts pour progresser dans la lecture des trajectoires, les duels et la gestion de la profondeur. Tactiquement, il a passé des paliers tout en gardant sa qualité de relance sous pression. Il a gommé les difficultés tactiques que j'avais constatées lors de mon arrivée. Il ne faut pas oublier qu'il a eu une formation de milieu de terrain, il n'avait pas les réflexes d'un vrai défenseur. Je suis déçu pour Anthony Modeste car le choix de Saint-Etienne répondait à sa volonté de porter les mêmes couleurs que son père. J'aurais tellement aimé qu'il puisse nous apporter toutes qualités. C'est un joueur qui a des valeurs. Je le remercie pour les conseils qu'il a donnés aux jeunes et son comportement toujours irréprochable. Je ne suis pas surpris par les progrès de Franck Honorat. Je l’ai lancé à Nice et quand je suis arrivé à Saint-Étienne, il ne jouait pas. Je l'ai relancé en lui confiant un rôle de piston. Franck est un joueur qui a besoin d'un certain contexte pour bien s'exprimer. Il est devenu plus régulier à Brest où il continue de passer des paliers. Je suis content pour lui. Les prolongations de contrats ne sont pas d’actualité. Que ce soit celle de Mathieu Debuchy ou celle de Romain Hamouma, elles passent après le maintien qui n’est pas encore acquis. Je souhaite de tout cœur que Romain continue à être performant et les joueurs autour de lui plus régulier, c’est un de mes vœux les plus chers dans cette lutte. En ce qui concerne le projet de Super League, j'ai trouvé extraordinaire la réaction de tous les acteurs : supporters, entraîneurs, joueurs... La mobilisation a été très forte pour préserver les valeurs du foot. Partir de rien et arriver à quelque chose de grandiose, c'est l'essence de notre sport. En tant que coach, j'ai gagné des matches de la Ligue des champions contre Manchester United et à l'AC Milan. Ce sont de grands moments d'émotion pour un club et ses supporters. Tout est une notion de mérité et j’ai aimé la phrase de Guardiola à ce sujet. En Angleterre, j’ai eu les frissons à Anfield. On capitalise sur le passé et maintenant on veut mettre un grand coup de balai. Ce n’est pas possible. On aime le foot par essence.
Claude Puel _ Sources : ASSE officiel, Le Progrès et France Bleu

Crédit Photo : Icon Sport

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
noam
noam
23 avril 2021 11 h 43 min

que les supporter foutre le bordel Ă  l'etrat avec des banderolles, leur mettre la pression au 2 zigotos, la vente du club restera obligatoire, sinon l'asse finira au oubliette la L2 d'ici 1 ou 2 ans

1
0
Qu'en pensez-vous ? A vous de commenter !x
()
x
P