6 février 2023
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – ActualitĂ©
Actualité

🗣 Denis Bouanga remercie l'ASSE d'avoir choisi Dupraz !

Pascal DUPRAZ (Entraineur Saint-Etienne ASSE) - 20 Denis BOUANGA (asse) during the Ligue 1 Uber Eats match between Nice and Saint-Etienne at Allianz Riviera on May 11, 2022 in Nice, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon sport

Denis Bouanga fonctionne à l'affect. S'il n'était pas forcément sensible à la méthode Puel, plus dur et distant de son groupe, l'arrivée de Pascal Dupraz semble l'avoir complÚtement libéré comme il l'a expliqué dans Le Parisien aujourd'hui. Il évoque également la confrontationface à Auxerre...

"À l’étĂ©, puis Ă  l’automne, j’avais beau redoubler d’efforts, tout allait de travers. Rien ne marchait sur le terrain. J’avais un mal-ĂȘtre en moi. Je me sentais bridĂ©. Je drib­blais quand il ne fal­lait pas. J’attendais cette CAN pour me rĂ©gĂ©nĂ©rer et me reconnecter. Au Cameroun, j’avais rendez-vous avec moi-mĂȘme. J’en suis revenu diffĂ©rent. Dans l’intervalle, l’arrivĂ©e d’un nouveau coach a eu, aussi, son importance, et a participĂ© Ă  mon renouveau. Pascal [Dupraz] me fait tellement confiance. J’ai beaucoup d’affection pour lui. Ses mots m’ont touchĂ©.

Le coach m’a aidĂ© Ă  mĂ»rir dans mon jeu. Il m’a remis sur le droit chemin en me tenant un langage de vĂ©ritĂ©. Que je sois bon ou nul, il est cash. À l’écoute. Avec lui, j’enchaĂźne les matchs, sans le souci de me dire que je vais sortir Ă  la mi-temps ou Ă  l’heure de jeu. Je n’ai pas envie de le dé­ce­voir. Quand je me sens aimĂ©, je peux mou­rir sur un ter­rain. Je remercie le club de l’avoir choisi.

Puel ? Ça n’a rien Ă  voir. Leurs mĂ©thodes sont diffĂ©rentes. Je prĂ©fĂšre celle de Pascal Dupraz. À mon retour de la CAN, j’avais, en quelque sorte, dix-huit mois Ă  rattraper. L’annĂ©e derniĂšre, je n’étais pas du tout dedans non plus."

La confrontation face Ă  Auxerre

20 Denis BOUANGA (asse) during the Ligue 1 Uber Eats match between Nice and Saint-Etienne at Allianz Riviera on May 11, 2022 in Nice, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon sport

"Le plus dur commence. Il importe de ne pas nĂ©gliger cet adversaire. Il n’est pas lĂ  par hasard et a dĂ©montrĂ© sa capacitĂ© Ă  Ă©voluer plus haut. À l’aller, devant un stade plein, je m’attends Ă  le voir mettre beaucoup d’intensitĂ©. Nous aussi, on a des arguments Ă  faire valoir. Cette 18 e place ne reflĂšte pas notre vraie valeur. On n’a rien Ă  faire lĂ . Il est encore temps de le prouver.

On n’a pas le choix. Je n’imagine pas une seule minute la rĂ©trogradation. Pareille issue aurait des rĂ©percussions nĂ©gatives pour tout un club. Elle plongerait, aussi, toute une ville dans le dĂ©sarroi. Durant cette saison galĂšre, on a eu davantage de bas, mais on n’a jamais rien lĂąchĂ©. On sait d’oĂč on vient et ce qu’on a endurĂ©. L’implication de chacun est totale. Je vous le garantis. Pour se guĂ©rir de tous ces maux, il n’y a qu’un seul remĂšde : le maintien."

A lire Ă©galement :  🏟 Les barrages vus d’Auxerre. Act 2 #ASSE #AJA
error: Ce contenu est protégé !!
P