28 juin 2022
Actualité

🔎 Romain Hamouma : Retour sur une décennie en Vert !

Dix années, une décennie, c’est long et court à la fois. Dans le football d’aujourd’hui, rester dix années dans un même club c’est long, c’est rare.

D’autant plus quand on n’y a pas été formé. Dans l’ère moderne de l’ASSE, peu de joueurs ont eu une telle longévité, mis à part Capi, évidement. Long aussi dans une carrière de footballeur professionnel qui dure une quinzaine d’années en moyenne. Donc long oui. Mais court également, si on prend le point de vue d’un supporter, qui suivra ce club toute sa vie et verra défiler des centaines de joueurs. D’autant plus court quand ta vie de supporter de l’ASSE s’est développé en regardant des joueurs comme Perrin, Ruffier, Hamouma voire même Gradel ou Lemoine.

En dix années, il y a eu des hauts, très hauts, et des bas, très bas. La vie d’un footballeur professionnel est ainsi faite, et les émotions sont d’autant plus fortes dans un club aussi populaire et où la ferveur est aussi forte qu’à Saint-Étienne. Cette passion décuple les sentiments : joie, euphorie tristesse, colère (qui peut dévier vers de la haine).

Mais quand un joueur de la trempe d’Hamouma, qui a tout vécu avec l’ASSE : un titre, une multitude de derbys, de magnifiques soirées européennes à Geoffroy-Guichard, à Athènes, Gand ou Old Trafford, des luttes pour le maintien pendant 2 ans, et une relégation, décidé de partir… Nous nous devons de regarder toute l’histoire du joueur dans le club avec un peu de recul, et non pas se focaliser sur une dernière saison manquée et un départ qui peut paraitre incompréhensible car inattendu. C’est pour cela que je me suis lancé dans une rétrospective, non sans émotions, des 321 matchs disputés (et ceux manqués) par le numéro 21 de l’Association Sportive de Saint-Étienne : Romain Hamouma.

Tout commence en 2011, alors que Romain Hamouma évolue au SM Caen et sort d’une saison convaincante (9 buts et 8 passes décisives). L’ASSE s’intéresse au jeune attaquant, mais sans donner suite. Romain Hamouma a été formé à Sochaux (2001-05) où il n’a pas été conservé car trop « instinctif et irrégulier ». Il passe ensuite par la CFA et la nationale avec Besançon avant de rejoindre la Ligue 2 avec Laval (2009-2010) où il était surnommé « la pépite ». Il signe ensuite au SM Caen où il évolue pendant 2 saisons.

En 2012, l’ASSE revient avec de fermes intentions et fait de l’ailier sa priorité. Le joueur est également convoité par Lille, Bordeaux, Rennes ou encore le Marseille de José Anigo, seulement si départs il y a dans l’effectif selon France Football. Romain Hamouma choisit l’ASSE, qui va vendre Bakary Sako et va devoir dépenser autour de 4 millions pour s’attacher les services de l’attaquant originaire de Franche-Comté. C’est LE feuilleton de l’été dans le Forez. Le 19 juillet 2012, c’est officiel : Romain Hamouma s’engage chez les verts pour 4 ans et prendra le numéro 21. Le 21 ça n’est pas n’importe quel numéro à l’ASSE puisqu’auparavant, Alex Dias la panthère l’avait sur le dos.

         

2012-2013 : une acclimatation express au cours d’une saison historique

Dès son premier match officiel en vert le 12 août 2012, R. Hamouma marque contre le LOSC. Monsieur Robert Herbin tombe alors déjà sous le charme du numéro 21 : « Cohade et Hamouma m’ont agréablement surpris » (Le progrès). Avec un début de saison canon : 2 buts, un pénalty provoqué et une passe caviar pour Aubameyang Romain Hamouma devient rapidement la coqueluche de Geoffroy-Guichard : « j’ai été très bien accueilli, le coach me fait confiance, les coéquipiers me font confiance. Quand j'ai la possibilité de jouer, je fais le maximum… Le public de Geoffroy-Guichard ? Moi je kiffe, c'est génial ! » (Reuters).

Seulement quelques semaines après son arrivée, le jeune ailier satisfait déjà le coordinateur sportif des verts, Dominique Rocheteau : « J'estime que Romain Hamouma est vraiment un excellent joueur. Il fait partie de ces joueurs assez rares, très techniques, qui vont vite avec le ballon. Il a déjà montré ses qualités, je pense qu'il va nous faire une grande saison ». Fin octobre, un grand match se profile pour Romain Hamouma : la rencontre face à son club formateur Sochaux, une sorte de « revanche ». Comme un clin d’œil, RH21 quitte le stade Bonal avec un doublé dans la besace et une qualification pour les ¼ de finale de la Coupe de la Ligue.

Pour cette première saison en vert et en ligue 1, Romain Hamouma conquit de nombreux observateurs lors des premiers matchs, mais au gré des blessures, son élan prend un coup et les supporters restent sur leur fin. Sur le plan collectif, l’ASSE est épatante, éblouissante, en course pour le podium en L1, et en train d’écrire, sans le savoir, un bout de sa longue et riche histoire, en Coupe de la Ligue. Le 20 avril, le sacre est là. L’ASSE est vainqueur de la Coupe de La Ligue et de son premier trophée depuis plus de 30 ans.  Les Verts finissent cette saison, comme elle l’avait débuté, face à Lille, et comme un nouveau clin d’œil, Romain Hamouma marque de nouveau. L’AS Saint-Etienne termine 5ème du championnat et se qualifie pour les phases préliminaires de l’Europa League.

Statistiques de Romain Hamouma en 2012/2013 : 38 matchs joués sur 47. 25 titularisations. 7 buts, 3 passes décisives.

2013-2014 : La saison de la confirmation et des buts marquants

 Ce début de la saison est plus irrégulier pour les Verts avec notamment une élimination en barrages d’Europa League face à Esbjerg. R. Hamouma fait un bon début de saison avec notamment un doublé et une passe décisive à Valenciennes, permettant à l’ASSE de tutoyer les sommets au classement : « Ce n’est pas notre objectif de jouer la première place mais en revanche rester le plus haut possible dans ce classement est important. On se doit de montrer une belle image de l’ASSE ». Le 11 novembre 2013, soir de derby à Geoffroy, 65ème minute : le premier moment de grâce d’Hamouma face aux vilains : une sublime reprise acrobatique. Malheureusement ce but ne suffit pas et les verts s’inclinent chez eux.

A la mi-saison, Hamouma atteint déjà les 7 buts et 4 passes décisives, faisant de lui le meilleur buteur et le meilleur passeur de l’ASSE. En fin de saison, l’ASSE assure sa place en Europa League à Montpellier, grâce à Hamouma (le 3500ème but de l’ASSE en L1) et Erding dans une ambiance des grands soirs à Geoffroy-Guichard. L’ASSE finit finalement 4ème de Ligue 1, (largement) devant les lyonnais.

Romain Hamouma finit la saison avec 11 buts et 4 passes décisives toutes compétitions confondues. Une bien belle saison sur le plan comptable (malgré des blessures), à l’image de son équipe. 39 matchs joués sur 44, 33 titularisations. A l’intersaison, un nouveau joueur, qui deviendra lui aussi le chouchou de Geoffroy-Guichard fait son apparition : Kévin Monnet-Paquet. Une amitié forte va se nouer sur et en dehors des terrains avec le numéro 21.

2014-2015 : Une saison pleine avec des faits marquants

Pour cette nouvelle saison, Romain Hamouma compte s’affirmer en tant que cadre et fixe un objectif : « Se qualifier en Europa League, c'est une obsession. Parce que ce fut une grosse désillusion la saison dernière…. Pour ma 3ème saison sous le maillot vert, je veux être plus régulier, plus décisif dans certains domaines. Je fais partie un peu des anciens et je peux servir de conseiller pour les jeunes. »

Le début de saison démarre sur les chapeaux de roues. Hamouma ne déroge pas à la règle qu’il s’est imposé depuis son arrivée à Sainté : être décisif dès le premier match. Cette fois-ci il le fut en provoquant un penalty, que Max-Alain transforma contre Guingamp. En Europe, les verts arrivent à se qualifier pour les phases de groupe.

Très bien lancé en championnat, Christophe Galtier doit composer avec un Romain Hamouma fragile, souffrant du… mollet (le fameux) et devant s’absenter 1 mois. Romain Hamouma fait son retour à la compétition face à Lorient le 18 octobre 2014, alors que se profile une nouvelle soirée européenne, et pas des moindre : un déplacement à San Siro pour affronter l’Inter, devant près de 10 000 supporters stéphanois : « C’est extraordinaire. Mais cela ne nous étonne même pas. On sait les supporters que l’on a, tous les efforts qu’ils font pour faire ces déplacements. On est fier d’avoir un public comme ça qui nous soutient à travers toute l’Europe » (le progrès).

Les verts rentrent dans le Forez avec un bon point du nul (0-0) pris. Au match retour face à l’Inter, les verts se sont enfin décidé à marquer, grâce à une tête de Bayal Sall suite à un corner de Romain Hamouma pour décrocher un nouveau match nul. A l’issue du match, la légende Oswaldo Piazza en profite pour faire les éloges du numéro 21 : « Pourquoi on sort Hamouma ? C'est le meilleur. Dans ce football fermé, où l'objectif principal est de détruire et non de créer, ce type de joueurs qui tentent, tentent et retentent, je les admire. Ils sont précieux. ». Les matchs nuls s’enchainent, et Romain Hamouma lui, enchaine les passes décisives.

Alors que les fêtes de Noel approche, l’ASSE reçoit l’Évian de Pascal Dupraz, à Geoffroy. Et Hamouma a décidé de jouer au Père Noël en prenant son rôle très à cœur : 2 passes décisives pour Gradel et Van Wolfswinkel et une frappe pleine lucarne pour couronner le tout : score final 3-0. Joyeux Noel. Les festivités de fin d’année n’arrêtent pas le numéro 21 dans son élan puisque dès le premier match de la phase retour face à Reims, Hamouma est de nouveau buteur. Sortez le Champagne.

Le 14 mars, alors qu’elle enchaîne les bonnes prestations, l’ASSE se déplace à Metz, Hamouma ne vient pas pour enfiler des perles : 3 passes décisives pour Gradel, Erding et Mollo. Score finale 3-2. Simple, net et efficace. Un mois plus tard, c’est l’heure du derby retour à Gerland, et alors que Romain Hamouma avait déjà gouté la saison passée au plaisir d’inscrire un but face aux ennemis, l’attaquant ne s’est pas fait prier pour renouveler l’opération en mettant Anthony Lopes au sol avec un magnifique grand pont.

 L’ASSE est plus que jamais en course pour le podium, et Hamouma se plait dans le Forez au point de vouloir prolonger, alors qu’il lui reste un an de contrat. Dans le même temps, le journal L’Equipe évoqué un nouvel intérêt de l’OM pour l’attaquant. La fin de saison est compliquée pour Hamouma qui se fait une entorse et part prématurément en vacances. 4ème blessure de la saison. L’ASSE finit 5ème et se qualifie une nouvelle fois pour les phases préliminaires de l’Europa League.

Sur le plan statistique, Romain Hamouma Hamouma a fait une bonne saison avec davantage de passes décisives que la saison précédente : 5 buts et 10 passes décisives. 38 matchs disputés sur 53 possibles (71,7%).

Le 21 Juillet 2015, l’ASSE annonce la prolongation de Romain Hamouma jusqu’en 2018. Dans France Football, RH21 explique pourquoi il est resté à Sainté et n’a pas cédé aux approches de Marseille ou de clubs étrangers :« J'ai toujours choisi des clubs en fonction de ma personnalité. Je n'aime pas le côté paillettes et bling-bling du foot. L'humain a toujours été au centre de mes choix. C'est pareil à Saint-Etienne avec Christophe Galtier. Entre nous, le courant est vite passé. »

2015-2016 : Un Hamouma aux deux visages

Dans cette intersaison, un nouveau joueur et pas des moindre va rejoindre le Forez : Robert Beric, avec qui Romain Hamouma va lier une véritable histoire amicale. Cette nouvelle saison débute d’emblée par la coupe d’Europe avec un 3ème tour préliminaire face à Târgu Mures et quoi de mieux pour débuter qu’une écrasante victoire 3/0 ? Quoi de mieux ? Une victoire 3/0 avec doublé de Romain Hamouma dont un sublime but d’un piqué pleine lucarne.

Au match retour (2-1), la réussite a fui le numéro 21 qui a touché le poteau et la transversale, mais le plus important est acquis : la qualification des verts pour les barrages d’Europa League. Pour ce barrage aller face à Milsami, les verts ont concédé le nul, et Hamouma a été au centre du jeu avec dans un premier temps un penalty raté, puis le but de l’égalisation pour se faire pardonner.

En ce début de saison, Hamouma porte l’ASSE offensivement sur ses épaules : 5 buts et 1 passe décisive en 6 matchs : « Je travaille pour être décisif. C’est le but de notre poste. J’essaye d’être dans les zones de vérité. Il est primordial pour un joueur d’être bien physiquement. Être à 100 % de ses capacités, ne pas avoir de blessure, c’est génial pour un joueur. Je touche de la peau de singe pour que ça continue. » (Le Progrès). Mais comme souvent et alors qu’Hamouma excelle, une blessure vient le couper dans son élan face à Bastia.

Alors qu’Hamouma oscillait entre blessures, suspensions et matchs moyens, il décide de sortir de son bois lors d’une soirée européenne face à la Lazio où il délivre une passe décisive à Bayal Sall. 3 semaines plus tard, Sainté se déplace en Ukraine contre Dnipro. Romain Hamouma répond une nouvelle fois présent, comme souvent lors des soirées européennes, et inscrit l’unique but du match suite à un centre de Nolan Roux. 2 semaines après, match retour à Geoffroy-Guichard, magnifique victoire 3-0, avec des buts de KMP, Beric et… Hamouma évidemment. A la mi-saison, Romain Hamouma a de bonnes statistiques : 4ème joueur le plus utilisé, 25 matchs joués et ce malgré quelques pépins physiques, la routine.

En parlant de pépin physique, le mollet relâche de nouveau : absence d’un mois et demi. Mais il est de retour… pas pour longtemps. Face à Bâle et lors d’une cruelle défaite dans les ultimes minutes de jeu, Hamouma se reblesse, et ne retrouve les terrains que fin avril… Sa deuxième moitié de saison est globalement un cauchemar. L’ASSE finit la saison 6ème de L1, mais se qualifie pour les phases préliminaires de Ligue Europa grâce à la victoire du PSG en coupe de France.

Sur le plan statistique, la saison de Romain se décompose en 2 parties avec 5 premiers mois étincelant notamment en coupe d’Europe (5 buts et 1 passe décisive) puis une seconde partie de saison avec beaucoup d’absences. 33 matchs joués sur 55 possibles. 22 titularisations. 8 buts, 4 passes décisives.

2016-2017 : Des hauts et des bas pour le meilleur buteur et passeur des Verts

L’ASSE en a pris l’habitude, elle commence sa nouvelle saison par un match européen. Contre Athènes cette fois, et dans le cadre du 3ème tour préliminaire. Match nul à l’aller. Victoire au retour grâce à Beric sur une passe d’Hamouma et qualification pour les barrages. Comme souvent, Hamouma débute bien la saison puisqu’il enchaine en marquant un but à Bordeaux. Mais voilà, c’est l’histoire de sa carrière, et une nouvelle blessure au mollet le touche lors du barrage aller face à Jérusalem (victoire 1-2).

Alors que l’ASSE va affronter Bastia et retrouver Alan Saint-Maximin, ce dernier en profite, au détour d’une interview pour Poteaux Carrés, pour évoquer son ancien coéquipier : « J'aimais beaucoup Hamouma quand j'étais à Saint-Etienne, j'aimais comment il jouait. Hamouma, quand il n'a pas ses problèmes musculaires, je trouve que c'est un excellent joueur. » Résultat : un penalty obtenu et transformé comme un grand par Hamouma face aux corses.

Les derbys s’enchainent et ne se ressemblent pas pour Hamouma ; qui se claque le 2 octobre 2016 : 7 semaines et demi d’absence. Le 8 décembre a lieu la dernière journée des phases de groupe d’Europa League, l’ASSE se déplace à Anderlecht, Hamouma se montre décisif et reçoit les louanges de Robert Herbin : « Il a dynamisé le jeu des Verts. Par sa façon de se comporter sur le terrain, il a réveillé l’équipe. Personne ne réussit tout ce qu’il entreprend, mais Romain Hamouma fait partie de ces joueurs qui portent le danger chez l’adversaire ». L’ASSE se qualifie pour les 1/16ème de finale. 5 février 2017 : derby retour à Geoffroy-Guichard, l’ASSE des grands soirs décide de passer la première : Ouverture du score à la 9ème minute par KMP, puis But d’Hamouma à la 23ème minute (qui couche encore une fois Lopes).

Alors que l’ASSE traverse une passe compliquée en février avec la double défaites face à Manchester et 2 défaites en championnat, Christophe Galtier fait un constat implacable :  il y a un ASSE avec et sans Hamouma : « La faute à qui, à quoi ? Il y a les absents. Sommes-nous orphelins de Romain Hamouma ? Peut-on marquer sans lui ? Apparemment non. C’est comme ça depuis un moment. »

Cette saison plus terne que les précédentes, avec de nombreuses carences, notamment offensives, est la dernière de Coach Galtier à l’ASSE. Malheureusement, il ne réussit pas à emmener les verts une nouvelle fois vers l’Europe. Cette fin saison est donc synonyme de fin d’ère et de l’ouverture d’un nouveau cycle. De nombreux joueurs sont en fin de contrat ou à un an de celle-ci. Hamouma est dans ce second cas de figure et n’a aucune nouvelle des dirigeants. Sur le plan statistique, Romain Hamouma termine meilleur buteur des Verts en L1 avec 7 buts au compteur et meilleur passeur (4 passes décisives).

Toutes compétitions confondues cette saison, Hamouma c’est : 8 buts et 8 passes décisives en 40 matchs disputés sur 53 possibles (75,5%).

2017-2018 : Une saison décevante mais un feu d’artifice en conclusion

A l’intersaison, Toulouse approche de loin Romain Hamouma, sans nouvelle de ses dirigeants. Mais le numéro 21 n’est pas contre l’idée de rester, en prolongeant. Lorsqu’Oscar Garcia arrive à la tête de l’effectif, il émet le souhait de garder le joueur. Le 8 aout, l’ASSE annonce officiellement la prolongation de Romain Hamouma jusqu’en juin 2021 avec une proposition de projet de reconversion dans le club. 4 jours plus tard, Romain Hamouma célèbre sa prolongation en marquant le but de la victoire (0-1) face à son ancien club de Caen. Comme un symbole. Début septembre, Hamouma se blesse de nouveau au mollet et est absent 3 semaines. Le 5 novembre 2017 est surement un des pires cauchemars de l’histoire d’Hamouma à Sainté, et globalement des supporters stéphanois.

Nul besoin de rappeler le match et le résultat. 10ème minute, Romain Hamouma tire un corner et se fait une déchirure, ce corner se transforme en passe décivise pour les lyonnais qui marque directement. La suite on la connait. Et Hamouma est out 2 mois. Oscar Garcia quitte déjà le navire. Alors que l’organigramme se reconstruit en 2 temps et que les résultats ne sont pas là, Hamouma est toujours à l’infirmerie.

Il fait son retour face à Nimes en Coupe de France le 7 janvier 2018, pour sa première sous les ordres de Jean-Louis Gasset. Alors que Romain Hamouma retrouve du rythme et des sensations, son coach n’hésite pas à le complimenter publiquement : « Quand je suis arrivé, Romain Hamouma, comme d'autres joueurs, était traumatisé. Il culpabilisait. Il s'est remis en question. Je ne suis pas surpris de son match contre l'OM, c'est le Hamouma que je connais, que je craignais quand je l'affrontais ».

Le 16 avril, les verts, en pleine remontada, affrontent l’ESTAC, Mathieu Debuchy, un des artisans de cette remontée inscrit un doublé bienvenu, sur 2 passes décisives de Romain Hamouma ! Le match suivant, Hamouma se transforme en buteur à la Mosson pour permettre aux verts d’engranger 3 points de plus. Romain Hamouma a ainsi mis fin à une disette de 1733 minutes sans marquer. Alors que les espoirs de qualification européenne se sont envolés, l’ASSE a à cœur de finir sur une bonne note la saison à Geoffroy-Guichard face aux dogues de Christophe Galtier pour les retrouvailles.

Ce match restera dans les mémoires : une manita 5-0 infligée dans un Chaudron en fusion. Hat-Trick (triplé) pour Romain Hamouma. Comme une évidence face l’équipe qui lui réussit le mieux avec Nice. Au progrès :  "Ce fut un véritable plaisir pour moi. Je suis capable de mettre de beaux buts. Ce triplé représente plein de choses. Ça a été une saison difficile pour nous tous et principalement pour moi. Faire une deuxième partie de saison où petit à petit j’ai retrouvé mon niveau de jeu est un véritable plaisir. Le coach est en partie artisan de cela car il m’a fait confiance, m’a toujours laissé le temps, m’a parlé. »

Sur le plan statistique, Romain Hamouma termine la saison dans des standards moins élevés que les saisons précédentes sur tous les plans : 5 buts et 4 passes décisives. 32 matchs disputés sur 41 (78%). 24 titularisations.

A lire également :  🗣 Dylan Chambost est quelqu'un de bien

 

2018-2019 : Des blessures à répétition

Cette saison 2018-2019, l’ASSE la débute par une victoire à Guingamp. Romain Hamouma se blesse dès le deuxième match de la saison… au mollet face à Strasbourg. Absence de 4 semaines minimum… ça commence bien. Hamouma fait son retour dans l’équipe le 14 septembre pour se prendre une énième fessée au parc des princes. Contrairement aux années précédentes, Hamouma n’excelle pas en ce début de saison. L’ASSE, elle, lance enfin sa saison en enchainant 3 victoires de rang, porté par un grand Wahbi Khazri. Hamouma se blesse au genou et manque de nouveaux des matchs.

Son début de saison est tronqué. Le 4 novembre, dans un chaudron en ébullition les verts sont venus à bout des Angevins dans un match à rebondissements (4-3). Alors qu’il y avait 3-3 à la 74ème minute, Hamouma entre en jeu, et inscrit à la 89ème minute le but libérateur, pour l’ASSE et pour lui. Son 33ème but en L1 sous le maillot vert, pour son 180ème match de championnat avec Sainté : "Ça fait du bien parce que je ne suis pas épargné par les pépins physiques. Je m'accroche, Je travaille, j'ai un groupe qui me soutient, on essaie d'aider l'équipe quand on rentre."

Fin novembre 2018, Monsieur Patrick Revelli donne son avis sur le numéro 21 au micro de TL7 : « Moi j'adore Hamouma. Malheureusement il est souvent blessé mais c'est un joueur qui devrait nous apporter beaucoup plus. On en a fait un joueur de couloir. Pour moi c'est attaquant de pointe, c'est lui qu'il faut mettre devant ». Quelques jours après, Romain Hamouma se blesse de nouveau, à l’épaule cette fois, face à Nantes. A la trêve, Hamouma dispose seulement du 15ème temps de jeu de l’effectif.

RH21 fait son retour dans le groupe à Guingamp. L’ASSE s’impose à Marseille et doit enchainer 4 jours plus tard sur un derby. Hamouma, comme à son habitude, marque, cette fois-ci d’une tête décroisée imparable après un centre de Silva. Mais ce beau but n’empêche pas l’ASSE de s’incliner.

Les verts alternent le bon et le moins bon, avec un calendrier compliqué, et voient le podium s’est éloigner. Le 16 mars 2019, les verts se déplacent à D’Ornano, et comme la saison précédente, Hamouma se montre décisif face à son ancienne équipe. Et plutôt 3 fois qu’une cette fois-ci : 1 but et 2 passes décisives. Score final : 0/5.

En fin de saison, Hamouma est de nouveau chancelant au niveau du mollet.  Les verts sont en course pour l’Europa League. Hamouma fait son retour dans le groupe pour le dernier match à domicile de la saison face à Nice (une autre proie favorite). Doublé de Robert Beric, But d’Hamouma, les deux amis qui vivent une véritable bromance, assurent la qualification de l’ASSE pour les phases de poules d’Europa League.

Jean-Louis Gasset annonce dans la foulée son départ à la retraite à l’issue de la saison. Pour son dernier match à Angers, les verts décrochent un match nul 1-1 avec un but de Nordin sur une passe d’Hamouma.

Sur le plan statistique, cette saison est plutôt décevante pour Romain Hamouma, régulièrement blessé, moins titulaire et décisif. 29 matchs sur 41. 20 titularisations. 4 buts, 4 passes décisives.

 

2019-2020 : nouvel élan, nouveau coach, nouveau cycle, saison européenne

Prise en main de l’équipe par Ghislain Printant. Romain Hamouma décide de reprendre ses bonnes habitudes, délaissées la saison dernière. Il se montre donc décisif dès le premier match de la saison contre Dijon, après une passe de Khazri. 1 mois plus tard, les verts reçoivent le TFC de Gradel. Hamouma est en état de grâce et inscrit un très beau doublé, pour permettre à Sainté d’arracher le nul. Au point d’être félicité par le Sphinx dans le progrès : « Des buts comme celui qu’il a inscrit avant la pause, on aimerait en voir plus souvent. Romain est un garçon sympa qui a un rôle important dans cette équipe. J’adore le voir jouer. Avec lui, on peut s’attendre à tout.  Il a une belle maîtrise sur tous les ballons qui lui sont destinés. »

Les verts sont sur une série de 6 matchs sans victoire, les critiques fusent à l’égard de Printant. Romain Hamouma défend publiquement son entraineur. L’équipe réagit enfin à Nîmes en s’imposant 0-1 grâce à Debuchy. Mais le destin de Coach Printant semble déjà scellé. Le match à Wolsfburg sera le dernier. Ghislain Printant est mis à pied, Claude Puel débarque. Contre Oleksandria, Hamouma, aux bons souvenirs des soirées européennes, se montre décisif sur le but de Gabriel Silva.

Après 3 semaines d’absence, Hamouma fait son retour contre Nice le 5 décembre. L’ASSE s’impose 4/1, entre autres grâce à 2 hommes : Denis Bouanga (2 buts, 1 passe décisive) et Romain Hamouma (1 but, 1 passe décisive). Sur sa lancée, Romain Hamouma marque de nouveau à Reims. Le numéro 21 se blesse ensuite au mollet contre Wolsfburg et manque la fin de la phase aller et le début de la phase retour (6 semaines).

De retour contre Monaco en Coupe de France, Hamouma en profite pour donner son ressenti sur toutes les blessures qui le minent et sur son repositionnement sur le terrain : « C’est vrai que j’ai eu des blessures. Malheureusement, je ne fais pas exprès. Physiquement, c’est toujours compliqué pour moi. J’ai des petits pépins. Et c’est toujours quand je suis bien que ça dégringole. Avant je jouais ailier droit. Mais avec l’âge qui avance ça devient un peu difficile pour moi de jouer sur le côté, de faire les efforts défensifs pour repartir à l’attaque. Mon repositionnement dans l’axe, même si je ne joue pas souvent, j’aime bien. J’aime bien pouvoir me déplacer où je veux, me mettre dans l’intervalle où il n’y a personne, aller en profondeur. Cette liberté est vraiment agréable." (Eurosport)

Mais l’euphorie de la qualification en ¼ de finale de la CDF redescend vite, à Metz, où Sainté est douchée 3/1. Hamouma sauve l’honneur à la toute fin de la rencontre. Son 42ème but en Vert en L1. La chute est encore plus brutale lorsqu’Hamouma se blesse aux adducteurs contre Marseille et se voit pronostiquer une indisponibilité de 5 semaines. Le scénario se répète encore et encore. Au gré des défaites, des tensions apparaissent dans le vestiaire et les statuts sont remis à plat. Après une magnifique qualification face à Rennes pour la finale de la Coupe de France et un match nul contre Bordeaux, La saison s’arrête prématurément pour cause de pandémie. Alors que la saison de L1 semble définitivement stoppée, les clubs commencent à s’affairer pour le mercato. Et un intérêt de Lorient pour Hamouma, sous contrat pour encore une saison avec l’ASSE, est dévoilé.

Sur le plan statistique : 6 buts, 3 passes D. 20 matchs joués sur 42. 15 titularisations.

 

2020-2021 : Une saison aboutie avec une arrière-plan la fin de son contrat

A l’intersaison, Puel veut opérer un grand ménage, et dans la continuité de la saison précédente, il veut poursuivre sa remise à plat des statuts, de nombreux joueurs considérés auparavant comme cadres, ne seront pas retenus en cas d’offres. La situation d’Hamouma est un peu ambïgu. Une page est en train de se tourner à l’ASSE avec le départ à la retraite de Loïc Perrin, Capi, l’enfant du club. Stéphane Ruffier étant mis à l’écart, il ne reste plus que Romain Hamouma comme « témoin » et acteur des années Galtier (avec Nordin) et du dernier titre de l’ASSE.

Fin août 2020, la nouvelle saison débute pour l’ASSE par la recéption de Lorient. Victoire 2-0. Doublé d’Hamouma. Comme une évidence. L’attaquant de 33 ans entre dans sa 9ème saison en vert et est en fin de contrat en juin 2021. Claude Puel ne veut alors pas entendre parler d’une possibilité de prolongation, arguant entre autres des pépins physiques à répétition ces dernières saisons. Droit de réponse oblige, le lendemain chez RMC, par le principal intéressé : « J’ai entendu ce que le coach a dit. J’ai joué 270 matches avec les Verts soit 33 matches par saison… Bien sûr que j’ai eu des pépins, le fait de jouer sur le côté, pour un joueur de 33 ans, c’est moins évident. »

Sur la lancée de leurs 2 victoires en 2 matchs en Championnat, les verts vont écrire un morceau d’histoire à Marseille quelques jours plus tard : gagner au vélodrome. Une première depuis 41 ans. Et Hamouma n’y est pas étranger puisqu’il inscrit le premier but dès la 5ème minute de jeu.

Mais la machine ne tarde pas à s’enrayer. Les verts vont enchainer une série historique de 11 matchs (dont 7 défaites de suite) sans victoire pendant 3 mois. Hamouma tente de s’imposer et prendre le leadership aux côtés de Moulin et Debuchy. Les verts réussissent à stopper cette série noire à Bordeaux. La première partie de saison est mitigée pour Hamouma malgré un bon temps de jeu (le 7ème de l’effectif). Le 6 janvier 2021, les verts reçoivent leur bête noire parisienne. Déterminés et ambitieux, les verts réussissent à tenir le match nul grâce à un but d’Hamouma et un très bon Jessy Moulin.

Tout au long de la saison, les infos se contredisent sur le futur de Romain Hamouma. Lui qui voulait rapidement fixé sur son avenir, c’est rapé. La saison suit son court, l’ASSE alterne le bien et le moins bien. Le 7 février, l’ASSE reçoit les grenats, en première mi-temps, Romain Hamouma tire un coup-franc, dévié par les 2 montants et poussé au fond par John Boye. Le but ne lui sera donc pas accordé. 52ème minute, le numéro 21 se blesse au genou et sort en larmes du terrain. Il est de retour 2 mois plus tard face à Nïmes pour un match crucial dans la course au maintien.

Le 18 avril, les verts se déplacent au parc des princes pour retrouver le PSG qu’ils avaient réussi à accrocher à l’aller. Solides et dangereux, les verts ont longtemps tenu tête au PSG. Le dernier quart d’heure a tout emballé. Alors que le PSG menait 2-1, Hamouma égalisé sur une erreur du gardien parisien. Mbappé donne la victoire à Paris à la 95ème. Hamouma, très en forme depuis son retour de blessure se montre de nouveau décisif contre Montpellier en inscrivant un but sur un centre de Bouanga : son 60ème but avec les verts, toutes compétitions confondues.

La saison se conclue, Sainté termine 11ème. KMP est remercié par Claude Puel, tout comme Mathieu Debuchy. Sur le plan statistique, Romain Hamouma finit la saison avec 6 buts marqués et 1 passe décisive en 29 matchs disputés sur 39 possibles, dont 19 titularisations. L’avenir de Romain Hamouma reste en suspend pendant toute la trêve et le début de la reprise. En plus de Nice et Lorient qui ont fait des offres, Brest et Troyes sont entrés dans la course. Un départ semble de plus en plus probable.

Jusqu’au 21 Juillet (symbolique encore une fois), lorsque le très fiable 90 football lâche une bombe : Romain Hamouma a prolongé d’une saison dans son club de cœur. C’est officialisé dans la foulée : « Je suis très heureux. C’était une évidence de continuer à l’ASSE. Dix ans, c’est énorme. C’est mon club, je suis très bien ici. J’attends impatiemment les retrouvailles avec le Peuple Vert. Le Chaudron plein me manque. J’ai envie de faire descendre les tribunes, je ne pense qu’à ça. » (#UneProlongPourRomain). Romain Hamouma ré-intègre donc le groupe professionnel qui a débuté sa préparation 3 semaines et demi plus tôt.

2021-2022 : La saison de trop ? Ou une saison ratée à l’image de l’équipe ?

Les verts débutent leur saison à Geoffroy face aux Merlus. Le match suivant, Romain Hamouma dispute son 300ème match en vert à Bollaert, et sort à la mi-temps par précaution après avoir ressenti une gêne. Mais rien de grave. Après 3 matchs nuls, les verts ont eu la mauvaise idée d’enchainer 5 défaites de suite de rang. Hamouma, à l’image de son équipe, est totalement absent des débats. Alors qu’on pense que le derby (1-1) plutôt bon dans les intentions et dans le jeu donnent de l’espoir aux supporters, 1 semaine plus tard, Strasbourg nous met une valise (5-1).

Avant d’affronter Troyes pour la 15ème journée de L1, un fait rare et donc notable est à souligner : Romain Hamouma a pris part aux 14 premiers matchs de la saison sans exception. Peu de joueurs font pareille performance. Mais voilà, il fallait évidemment que ça lâche à un moment. Lors d’une séance d’entrainement durant la semaine de prépration de la réception du PSG, RH21 se blesse aux ischios-jambiers. La tuile. Plus d’Hamouma avant la 2ème partie de saison, si tout va bien.

Après une nouvelle humiliation, dans le chaudron face à Rennes, Claude Puel est mis à pied. J. Sablé assure l’intérim puis Pascal Dupraz prend le relai. Alors qu’il est encore blessé, Romain Hamouma s’exprime dans un long podcast avec Mohamed Bouhafsi. Il évoque entre autres son rapport aux blessures : « Les blessures je les ai eues, je n’ai rien fait pour. Si je ne les avais pas eues, aurai-je fait une autre carrière ? Certainement. Mais est-ce que j’étais capable de faire une autre carrière ? Est-ce que ce n’était pas ma limite ? Peut-être que j’ai trop forcé sur mon physique. Je pense que le très haut niveau, ce n’est pas facile. Peut-être que c’était ma barrière, que c’était trop haut pour moi. Je suis un peu triste de ça car j’aurais aimé voir ce que ça aurait donné. ».

Il aborde également l’ambiance de Sainté et ses supporters, incomparables : « Quand ça va bien, il est incroyable ce stade. Quand ça va mal, c’est dur. Ce public est incroyable, c’est ce qui fait qu’on aime Saint-Etienne. T’es transporté.  Les gens vivent pour ce club, ils se privent pour ce club, ils font des concessions pour aller au stade parce qu’ils aiment ça. Ils ont envie de partager, de soutenir le club. Ce public incroyable, ça me touche parce que Saint-Etienne, c’est le travail. Sainté, ce n’est pas une ville qui roule sur l’or. »

Romain Hamouma met du temps à revenir, 2 mois d’absence au final. Il fait son retour dans le groupe pour la réception de Montpellier alors que l’ASSE est lanterne rouge de L1. Le match débute mal avec le MHSC qui mène 2-0. Le stade est en fusion, dans une ambiance indescriptible. Pascal Dupraz décide de faire rentrer Hamouma à 20 minutes de la fin. 9 minutes plus tard, Hamouma lancé envoie la balle au fond des filets d’une sublime frappe pleine lucarne, venue d’ailleurs. RH21 sonne alors la révolte, et l’impensable se produit, les verts reviennent au score avec Nordin puis arrache une victoire inespérée dans les arrêts de jeu grâce à Wahbi Khazri.

Hamouma a ainsi rejoint Johnny Rep à la 16ème place du classement des meilleurs buteurs stéphanois avec 61 buts. Mais hors de question pour Hamouma de pavoiser en conférence de presse, préférant se qualifier d’ « artisan, là pour bonifier le travail de ses collègues ». Pour RH21, "C'est inimaginable de voir un tel club descendre. J'ai vraiment envie d'aider le club à s'en sortir ».

Mais encore faut-il que son corps le laisse tranquille… Le match suivant, les verts enchainent à Clermont, et Hamouma se montre de nouveau décisif sur coup franc pour trouver la tête de Kolo et inscrire le but de la victoire (1-2). Les verts semblent alors confiant quant à l’issue de la saison pour le club. Tous les joueurs poussent dans le même sens et sont derrière Pascal Dupraz.

Alors que l’attaquant stéphanois enchaine son 4ème match de suite, au parc des princes, celui-ci ressent une douleur au mollet et se blesse au poignet. Retour illico à l’infirmerie et à la salle d’opération. Pour 6 longues semaines et alors que l’ASSE joue sa survie en L1 et ne peut se reposer offensivement que sur Bouanga. Hamouma fait son retour dans le groupe pour le déplacement à Nice. L’ASSE qui se croyait assuré d’être barragiste se retrouve rattrapée et même dépassée par Metz à la différence de buts. La dernière journée de L1 s’annonce cruciale, Sainté se déplace à la Beaujoire tandis que Metz se rend à Paris.

Alors que le match était bien mal embarqué, les verts étant mené 0-1 à la mi-temps et donc provisoirement relégué, Pascal Dupraz décide de faire rentrer en début de seconde période Romain Hamouma pour essayer de renverser la vapeur pendant que Bernardoni fait tout son possible pour entretenir l’espoir. Et à la 79ème minute, l’exploit arrive sur une passe de Bouanga. Hamouma et les verts exultent. Metz ayant perdu à Paris, les verts accrochent la place de barragiste.

Hamouma marque son 62ème but en Vert, le 50ème en L1 sous le maillot étoilé, succédant à Platini. RH21 est complimenté publiquement par l’ancien Capi et désormais coordinateur sportif Loïc Perrin : « C’est beau que ce soit Romain qui marque. L’histoire est belle. S’il y en a un qui aime le club, qui connaît les valeurs de Saint-Étienne, c’est bien lui. Il a eu une saison compliquée, il avait envie d’apporter sa pierre à l’édifice. Il l’a bien fait. ». Sacré compliment. La suite, on la connait. L’ASSE est reléguée en L2 à l’issue d’une séance de tirs aux buts et de scènes de chaos.

Alors que l’ASSE doit se reconstruire et fait revenir Laurent Batlles. De nombreux joueurs sont en fin de contrat et quittent l’ASSE. La situation d’Hamouma est confuse, lui étant aussi en fin de contrat. Mais certaines informations et rumeurs font part de l’envie du club et de Laurent Batlles de le prolonger pour apporter de l’expérience au nouveau groupe en L2. Jusqu’à ce 20 Juin où l’AJ Ajaccio, fraîchement promu en L1, officialise le recrutement pour une saison de Romain Hamouma. La stupéfaction envahi les supporters stéphanois qui ne s’y attendaient pas. Romain Hamouma, qui disait il y a encore quelques semaines, qu’il ne pouvait pas s’imaginer laisser l’ASSE en L2… quitte l’ASSE en L2. Nous ne connaissons pas les raisons.

Mais hors de question de laisser l’amertume et la tristesse prendre le dessus et nous faire oublier ces 10 belles et riches années, faites de magnifiques matchs et délicieux exploits, de communions avec le public et de contestations, mais aussi de blessures (dont il est la première victime) et souvent d’ovations à Geoffroy-Guichard au moment de l’annonce de la composition.

Dans son entretien chez Mohamed Bouhafsi, Romain Hamouma déclarait au début de l’année : « J’aimerais que les supporters se souviennent de moi en disant que j’’étais un bon mec, que j’étais un bon footballeur – c’est important quand même - et que j’ai toujours fait le maximum. Voilà, c’est tout ! ». Évidemment que nous nous souviendrons de toi. Même si ta sortie aurait pu être plus belle.

Photos : Asse.fr

P