Accueil » 📢 William Gomis, ex-pensionnaire du centre de formation, assassinĂ© Ă  la Seyne/Mer
Actualité

📢 William Gomis, ex-pensionnaire du centre de formation, assassiné à la Seyne/Mer

L’information est tragique, mais elle prend une autre dimension pour tous ceux qui Ă©taient habituĂ©s Ă  croiser William Gomis au centre d’entraĂ®nement de l’ASSE. Ă‚gĂ© de 19 ans, l’ancien pensionnaire de la rĂ©serve stĂ©phanoise a Ă©tĂ© assassinĂ© par balles dans la nuit de dimanche Ă  lundi dans un quartier de la Seyne/Mer. Il Ă©tait accompagnĂ© d’un autre individu de 14 ans qui est Ă©galement mort. Afin d’Ă©viter toute confusion, William Gomis n’avait aucun lien de parentĂ© avec BafĂ©timbi Gomis, originaire de la Seyne/Mer. Peuple-Vert.fr prĂ©sente toutes ses condolĂ©ances Ă  la famille et aux proches de William.

Le communiquĂ© de l’ASSE

L’AS Saint-Étienne a eu l’immense tristesse d’apprendre le dĂ©cès tragique de William Gomis, survenu la nuit dernière. ApprĂ©ciĂ© de ses anciens coĂ©quipiers et de ses Ă©ducateurs pour ses qualitĂ©s humaines, le jeune joueur, qui aurait eu 20 ans en dĂ©cembre prochain, a effectuĂ© toute sa formation au club oĂą il Ă©tait arrivĂ© Ă  l’âge de 15 ans. Il Ă©tait issu de la promotion 1998, celle d’Arnaud Nordin, Mahdi Camara, Cyril Martin-Pichon, RonaĂ«l Pierre-Gabriel et Anthony Maisonnial, autant d’amis avec lesquels il a partagĂ© de grandes joies et suivi son apprentissage. Aspirant puis stagiaire, il a quittĂ© l’ASSE en juin dernier après son cycle de formation de cinq ans. Ce solide et longiligne dĂ©fenseur a notamment contribuĂ©, lors de la saison 2017-2018, Ă  l’accession de l’Ă©quipe rĂ©serve au Championnat de National 2.

Dirigeants, entraîneurs, joueurs et salariés du club sont profondément affectés par la disparition brutale de William et présentent leurs plus sincères condoléances à sa famille.

 

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite