7 février 2023
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – ActualitĂ©
Actualité

đŸ’„ Flash : Les groupes de supporters s'unissent et appellent Ă  un boycott !

La trĂȘve internationale bat son plein dans le club du Forez. Joueurs en vacances jusqu'Ă  jeudi, aucune communication des actionnaires et dirigeants depuis 2 semaines et leur communiquĂ© n'annonçant aucun changement. Mais s'il y a bien un acteur majeur autour du club qui reste plus que jamais actif, c'est les groupes de supporters. Les 4 principaux groupes ont publiĂ© un communiquĂ© commun offensif ce lundi midi.

Ils ont pris le temps de mûrir leur réflexion, leur stratégie, leurs tournures de phrases. Ils ont sans doute aussi pris le temps d'encaisser les lourdes sanctions infligées à une grosse dizaine de supporters en milieu de semaine derniÚre, verdict du procÚs relatif aux évÚnements annexes à ASSE-Auxerre en mai dernier.

Le communiqué commun aux Magic Fans, Green Angels, Indépendantistes Stéphanois et à l'Union des Supporters Stéphanois se veut offensif, rassembleur et mobilisateur.

Une réaction au communiqué vide d'aprÚs Rodez

Dans ce long communiqué, les groupes reviennent sur la décision prise il y a 2 semaines maintenant, par Roland Romeyer, de maintenir Laurent Batlles et le triumvirat en place, malgré les résultats catastrophique et une catastrophique 20Úme place au classement. En réalité, les auteurs du communiqué ne mentionnent jamais Laurent Batlles, en qui ils ont maintenus leur confiance depuis le début saison.

Avec un certain sarcasme, les groupes attribuent la dĂ©nomination de "cour" auprĂšs de Roland Romeyer, ceux qui sont Ă  la tĂȘte du club actuellement et dĂ©noncent des promesses qui servent uniquement d'enfumades : "Quarante-huit heures plus tard, Roland Romeyer renouvelait sa confiance Ă  l'ensemble de sa cour Ă  la tĂȘte de l'ASSE. Le soir mĂȘme sortait un communiquĂ© lunaire, parlant d'un "plan d'action" et d'un "mercato hivernal ambitieux", sonnant comme une nouvelle insulte pour le peuple vert. EvidĂ©mment, continuons ! Renouvelons notre confiance Ă  ceux qui ont pour une palmarĂšs de nous avoir fait vivre un cauchemar depuis deux ans, de la L1 au fin fond de la L2 et au bord du dĂ©pĂŽt de bila, avec une gestion en tous points pitoyables."

Roland ROMEYER (President Saint-Etienne ASSE) during the Ligue 2 BKT match between AS Saint-Etienne and Paris FC at Stade Geoffroy-Guichard on October 15, 2022 in Saint-Etienne, France. (Photo by Dave Winter/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon sport

Une offensive Ă  l'encontre du Triumvirat

Les groupes de supporters prennent ensuite du recul pour Ă©tablir un bilan plus global et avoir une vision d'ensemble de la situation alarmante du club : "Le sportif semble ĂȘtre un problĂšme secondaire dans un club qui dispose d'une quinzaine de salariĂ©s pour gĂ©rer sa communication et son marketing, mais de seulement trois personnes pour son recrutement. Pendant que les StĂ©phanois s'Ă©loignent de Geoffroy-Guichard, dĂ©goutĂ©s par ce qu'est devenu leur club, l'ASSE travaille son image en apposant son logo sur des festivals technos et autres Ă©vĂšnements commerciaux. De cette façon, ils pensent se rapprocher de leurs supporters qui ne rĂ©clament pourtant que de la compĂ©tence et surtout une Ă©quipe de football. Au lieu d'assumer leurs nombreux Ă©checs, le "triumvirat" Ă  la tĂȘte du club prĂ©fĂšre multiplier les coups de pression Ă  chaque fois que leur bilan mĂ©diocre est pointĂ© du doigt".

A lire Ă©galement :  Formation U16 : Les Verts se font fesser par le FĂ©cĂ© !

EvidĂ©mment, les groupes, solidaires des supporters condamnĂ©s, ont fait allusion aux dĂ©clarations de l'avocat du club Olivier Martin en marge du procĂšs : "Pourtant eux n'hĂ©sitent pas Ă  faire pointer du doigt leurs propres supporters, en envoyant leur avocat rĂ©pĂ©ter Ă  la presse que l'argent des fumigĂšnes aurait pu servir au recrutement. Comment oser dir une telle ineptie, alors que nous cherchons toujours les dizaines de millions rapportĂ©s par Saliba, Fofana ou encore Gourna ? C'est ce qu'est leur club aujourd'hui : les actionnaires se gavent de la vente des joyaux de l'Étrat, pendant qu les Ă©ducateurs qui les ont façonnĂ©s se retrouvent Ă  subir un audit par un incompĂ©tent qui lui s'est vu offrir un CDI par Roland Romeyer".

Un appel au boycott pour peser sur les actionnaires

Pour eux, la vente du club n'a sûrement jamais été un véritable sujet et le club est en danger : "La vente, si tant est qu'elle ait réellement été envisagée un jour, n'est plus un sujet et le club semble condamné à mourir avec ses deux fossoyeurs, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo".

DĂšs lors, et c'est l'objectif principal du communiquĂ©, les groupes ultras et de supporters appelent Ă  une action Ă  l'encontre des deux actionnaires : "Nous n'avons plus qu'un seul moyen de pression : toucher Ă  ce qui les intĂ©rĂšsse, l'argent. Et puisque leur source principale d'enrichissement n'est ni plus ni moins que notre club, l'ensemble des groupes signataires de ce communiquĂ©, appelle au boycott pur et simple des produits dĂ©rivĂ©s du club. Nous invitons Ă©galement l'ensemble des partenaires Ă  se demander quelle image d'eux-mĂȘmes ils renvoient en se portant complices de cette gestion plus que douteuse (Hummel, Smart Good Things, ZeBet, Casino, DesJoyaux, ByMyCar, CrĂ©dit Agricole etc.). L'objectif n'est en aucun cas de nuire au bien ĂȘtre financier du club, mais bel et bien Ă  celui de nos actionnaires !"

Roland ROMEYER and Bernard CAIAZZO president of Saint Etienne during the Ligue 1 match between As Saint Etienne and Montpellier Herault at Stade Geoffroy-Guichard on August 21, 2016 in Saint-Etienne,

 

Le communiqué intégral

 

error: Ce contenu est protégé !!
P