26 novembre 2022
Actualité

💥 Dossier Mercato : Arrivée d'un joker ? Nos priorités pour recruter !

19 Leo PETROT (asse) - 23 Anthony BRIANCON (asse) during the Ligue 2 BKT match between Saint-Etienne and Grenoble at Stade Geoffroy-Guichard on October 1, 2022 in Saint-Etienne, France. (Photo by Dave Winter/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon sport

Au regard des statistiques de la rencontre face au GF38, on peut encore se demander comment les isérois sont repartis de Geoffroy Guichard avec un point. Pas assez tranchants, trop maladroits ou en manque de réussite dans les deux surfaces, les stéphanois patinent. L'arrivée d'un joker pourrait-elle combler les manques...?

Depuis la fermeture du mercato, l'ASSE a la possibilité de recruter un joker. Un seul joker pour régler tous les problèmes que rencontre Laurent Batlles paraît bien peu. Toutefois, alors que les Verts ne décollent pas véritablement au classement (ils sont 18èmes après 10 journées de championnat), le club serait peut-être inspiré de recruter là où l'urgence se fait sentir.

1ère attaque et dernière défense de Ligue 2 !

Anthony BRIANCON of Saint Etienne and Jimmy GIRAUDON of Saint Etienne during the friendly match between Angers and Saint Etienne at Stade Raymond Kopa on July 23, 2022 in Angers, France. (Photo by Eddy Lemaistre/Icon Sport)

Les verts offrent une statistique assez incroyable. Ils sont depuis ce week-end la première attaque de Ligue 2 (18 buts inscrits) mais également la pire défense de ce championnat (19 buts encaissés). Comment imaginer dans ces conditions que le seul problème des Verts réside dans son manque de réalisme devant la cage ? Sauf à imaginer que l'ASSE doive inscrire entre 3 et 5 buts par rencontre, le véritable problème que rencontre l'ASSE concerne sa défense !

Samedi, c'est une perte de balle du milieu de terrain qui a mis la panique dans l'arrière-garde stéphanoise sur le premier but grenoblois. C'est ensuite un manque d'agressivité sur coup de pied arrêté, certes entaché d'une légère faute sur Monconduit, qui a amené le second but isérois. Au final, s'il faut régler un problème d'hommes, il est également indispensable de trouver une solution aux soucis d'attitude, de placement, de communication... On appelle cela les automatismes. 

Ainsi, recruter un défenseur central va-t-il régler tous les problèmes ? Une chose est certaine, il manque un profil rapide pour faire miroir à Abdoulaye Bakayoko qui peu à peu obtient un statut de titulaire. Dans une défense à trois, ce central trouverait sa place à gauche de Giraudon (ou de Briançon). Trop souvent les Verts ont été pris dans leur dos suite à des courses prenant la profondeur. C'est le grand danger de la tactique installée par Laurent Batlles : elle laisse des espaces dans le dos des fameux "pistons". Ainsi, toutes les équipes ont identifié que nos centraux n'offraient pas de garantie en termes de vitesse. Il devient donc très simple de pointer le plus lent et d'affecter dans son secteur un attaquant rapide pour le mettre en difficulté.

la première piste pourrait donc être de recruter un défenseur axial gaucher ou polyvalent présentant les mêmes caractéristiques physiques que Bakayoko, et ce afin de sécuriser dans le dos de nos pistons.

Un seul piston digne de ce nom ?

13 Sergi PALENCIA (asse) - 27 Yvann MACON (asse) during the Ligue 2 BKT match between Saint Etienne and Bordeaux at Stade Geoffroy-Guichard on September 10, 2022 in Saint-Etienne, France. (Photo by Dave Winter/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon sport

Puisqu'il en est question, les pistons sont-ils un sujet d'inquiétude ? Oui au vu des nombreux tests effectués par Laurent Batlles. Sergi Palencia dépanne, fait preuve d'engagement et de motivation, mais ne convainc pas. Mathieu Cafaro ou encore Lenny Pintor ne semblent pas à l'aise dans ce costume, surtout d'un point de vue défensif. Seul Yvann Maçon a réussi à s'adapter au schéma imposé par Laurent Batlles. L'arrivé d'un piston droit semble donc également prioritaire. La denrée reste rare et très recherchée depuis que bon nombre d'entraîneurs optent pour des défenses à trois. Attirer en Ligue 2 un piston à l'aise en défense, efficace offensivement, rarement blessé, rapide et tant qu'à choisir, possédant une marge permettant une plus-value à la revente s'avère quasi impossible à trouver. Tout espoir est écarté si on y ajoute que le joueur ne devra pas coûter cher ! C'est dans ce domaine que Loïc Perrin est attendu et devra guider la cellule de recrutement. S'il y a une chance de dégotter un tel profil, cela passera forcément par un pari, un joueur évoluant dans un championnat secondaire voire moins... 

A lire également :  📺 Le week-end des EX : Tous les buts des anciens Verts en images !

La question du recrutement d'un gardien toujours d'actualité ?

42 Etienne GREEN (asse) - 23 Anthony BRIANCON (asse) during the Ligue 2 BKT match between Saint-Etienne and Grenoble at Stade Geoffroy-Guichard on October 1, 2022 in Saint-Etienne, France. (Photo by Dave Winter/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon sport

Enfin, et même si leur performance dépend pour beaucoup du comportement de l'équipe, comment ne pas évoquer les gardiens de but ? L'ASSE a souhaité recruter un numéro 2 plutôt qu'un titulaire, avec pour projet de faire grandir Etienne Green. Toutefois, ce dernier a proposé un début de saison qui fera date en se faisant expulser deux fois en 5 rencontres avant le match contre Grenoble. Cela lui a valu 4 matches de suspension durant lesquels Matthieu Dreyer a pu se mettre en évidence. 

Au final, ni Dreyer, ni Green n'ont convaincu. A leur décharge, ils n'ont pas été beaucoup aidés par leurs coéquipiers. Finalement, que ce soit à Pau où Green a mis l'équipe en difficulté en laissant ses coéquipiers à 10 alors que l'ASSE menait 1-0 ou face à Guingamp où Dreyer a contribué à mettre son adversaire du jour dans le bon sens suite à deux relances très hasardeuses, la responsabilité des gardiens de but n'a pas été de nature à expliquer certaines défaites ou contre-performances. En revanche, Green semble souffrir d'un manque de leadership par rapport à son coéquipier Dreyer. Si Briançon ou Giraudon montrent de la personnalité, un gardien possédant davantage de charisme serait de nature à rassurer la défense.

La question du recrutement d'un gardien de but numéro 1 ne semble pas un sujet en cours de saison. Ce sera toutefois une réflexion qui sera menée au printemps. L'ASSE doit pouvoir, dès la saison prochaine, s'appuyer sur un portier sécurisant, que ce soit en Ligue 1 ou... en Ligue 2 !

Recruter au milieu ou en attaque ?

17 Loris NERY (gf38) - 25 Ibrahima WADJI (asse) during the Ligue 2 BKT match between Saint-Etienne and Grenoble at Stade Geoffroy-Guichard on October 1, 2022 in Saint-Etienne, France. (Photo by Dave Winter/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon sport

Enfin, les secteurs du milieu de terrain ou de l'attaque sont-ils à pointer ? Au milieu, l'équilibre semble trouvé. Chambost, Monconduit, Bouchouari, Lobry ou encore Mouton semblent proposer la qualité suffisante et une complémentarité intéressante. Ce secteur de jeu ne devrait pas mobiliser l'attention de la cellule de recrutement.

il devrait en aller de même en ce qui concerne l'attaque. JP Krasso a montré toute l'étendue de ce qu'il peut apporter au collectif et a trouvé en Wadji un complément idéal. Ces deux-là inscriront ou permettront d'inscrire de nombreux buts. L'ASSE, 1ère attaque de Ligue 2, ne doit pas douter de sa force de frappe offensive. Une première depuis longtemps ! Un rééquilibrage tactique plus défensif pourrait en revanche mettre n évidence le manque de réalisme de nos attaquants. Il sera alors temps de juger individuellement nos deux buteurs et les joueurs en charge d'animer le jeu dans les 30 derniers mètres.

Au final, l'ASSE semble devoir se concentrer sur son secteur défensif. L'arrivée d'un défenseur central rapide semble prioritaire. Davantage encore que celle d'un piston. Non pas qu'un bon piston droit ne réglerait pas de nombreux problèmes, mais le profil semble difficile à dénicher pour l'ASSE. Les verts devront toutefois dégraisser dans ce secteur puisque badé et Sow sont toujours là. Dans les autres secteurs de jeu, Laurent Batlles semble avoir trouvé un certain équilibre et il n'y a pas urgence à recruter durant l'automne. Le club profitera t-il de la trêve liée à la coupe du monde pour recruter et intégrer un nouveau joueur ou bien au contraire se dira-t-elle que l'urgence est toute relative et qu'il vaut mieux patienter ? Les prochains résultats, d'ici la coupe du monde et sa pause forcée, en diront long et devraient guider la réflexion...

P