28 juin 2022
Actualité

đŸ’„ Discipline : AprĂšs le chaos, l'ASSE peut s'attendre au KO !

Illustration during the Playoff Down Ligue 1 Uber Eats match between Saint Etienne and Auxerre at Stade Geoffroy-Guichard on May 29, 2022 in Saint-Etienne, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon sport

La saison 2021/22 va enfin s'achever ce soir. La commission de discipline de la LFP publiera son verdict suite aux graves incidents ayant Ă©maillĂ© la rencontre de barrage face Ă  l'AJ Auxerre le 29 mai dernier. C'est tout un club qui s'attend au pire, mĂȘme si finalement il fut dĂ©jĂ  Ă©vitĂ© il y a presque un mois.

Ce soir, aux alentours de 18h, nous devrions savoir. Savoir si la commission de discipline a entendu les arguments que dérouleront les émissaires stéphanois qui se présenteront à elle en cette fin de journée. Jean François Soucasse, le président exécutif, Samuel Rustem, ancien stadium manager et bras droit de Soucasse, Florian Merle, responsable de la sécurité et Olivier Martin, l'éternel avocat du club, tenteront de faire valoir leur point de vue et de faire retomber une température qui devrait atteindre des sommets du cÎté de la rue Léo Délibes. Il faudra d'ailleurs faire honneur au compositeur français en déroulant une partition sans fausse note afin que le tempo du chef d'orchestre Vincent Labrune ne rythme pas la décision d'une commission chauffée à blanc par le président de la Ligue.

Pour rappel, lors de l'assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale de la FFF qui a eu lieu Ă  Nice le 18 juin dernier, Vincent Labrune n'avait pas hĂ©sitĂ© Ă  illustrer ses propos en citant la rencontre face Ă  Auxerre : "C'est un miracle qu'il n'y ait pas eu de morts Ă  Saint-Étienne lors du barrage d'accession contre Auxerre (1-1, 5 tab 4). Je ne veux pas connaĂźtre un dĂ©cĂšs dans un stade en tant que prĂ©sident. On veut ĂȘtre la Ligue du dĂ©veloppement, pas la Ligue de la guerre dans les stades. J'en appelle Ă  tous, Ă  votre responsabilitĂ©. Il faut ĂȘtre courageux et mettre ces criminels oĂč ils doivent ĂȘtre, pas dans les stades."

Des incidents qui concluent une année riche en dérapages...

Fans of Saint Etienne during the French Cup match between Jura Sud Foot and AS Saint-Etienne on January 2, 2022 in Louhans, France. (Photo by Romain Biard/Icon Sport) - --- - Stade de Bram - Louhans (France)

Charge aux représentants de l'ASSE de peaufiner leurs arguments et leur stratégie dans le TGV qui les mÚnera ce matin dans la capitale. Ils seront reçus à 16h30 et, ne réagiront pas à l'issue du prononcé des sanctions comme l'a trÚs laconiquement indiqué la communication du club.

Des arguments solides, il en faudra si l'on se rappelle des nombreux incidents qui ont Ă©maillĂ© cette saison 2021/22. Le 22 octobre, le match avait Ă©tĂ© retardĂ© de 45 minutes suite Ă  des craquages de fumigĂšnes en marge d'ASSE-Angers. En Coupe de France Ă  Jura Sud le 2 janvier dernier, le match avait Ă©tĂ© interrompu pour des jets de projectiles (notre photo). Face Ă  Monaco le 23 avril, les Green Angels, pour fĂȘter leurs 30 ans, avaient dĂ©clenchĂ© un feu d'artifice aussi spectaculaire que celui lancĂ© un an plus tĂŽt par les Magic Fans Ă  l'occasion de leur 30 ans Ă©galement. RĂ©sultat : plus d'une heure d'interruption de la rencontre.

Le 29 mai dernier l'ASSE, qui Ă©tait sous le coup  d’un huis clos pour l'un de ses deux kops, sortait dĂ©jĂ  d'un huis-clos total purgĂ© face Ă  Reims. L'histoire des incidents se rĂ©pĂšte mais cette fois-ci, la LFP pourrait prendre des mesures sans prĂ©cĂ©dent. Si l'on se rĂ©fĂšre aux sanctions prononcĂ©es cette saison pour d'autres clubs, le cas stĂ©phanois paraĂźt encore plus grave. En dĂ©but de saison derniĂšre, l'OGC Nice Ă©copait d'un retrait d'1 point aprĂšs les dĂ©bordements ayant eu lieu face Ă  Marseille. le 8 dĂ©cembre, c'est le voisin Lyonnais qui Ă©copait Ă©galement du retrait d'1 point aprĂšs un jet de bouteille ayant atteint la tĂȘte du Marseillais Dimitri Payet...

A lire Ă©galement :  🚹 Officiel : Anthony Briançon s'engage avec les Verts !

A quelles sanctions faut-il s'attendre ?

Sebastien Deneux president of the Disciplinary Committee during the LFP Disciplinary Committee after the incidents during the match Ajaccio and Le Havre on May 22, 2018 in Paris, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)

En indiquant que de graves blessĂ©s, voire des morts avaient Ă©tĂ© Ă©vitĂ©s le 29 mai derniers, Vincent Labrune a posĂ© les jalons d'une sanction exemplaire Ă  laquelle s'attendent tous les amoureux des Verts. Si du sursis pourrait venir allĂ©ger les dĂ©cisions fermes de la commission prĂ©sidĂ©e par SĂ©bastien Deneux (notre photo), il n'est pas certains que cette Ă©pĂ©e de DamoclĂšs suspendue au-dessus de la tĂȘte de l'ASSE soit un cadeau offert par la Ligue. Si de nombreux matches Ă  huis-clos sont Ă©voquĂ©s, une dĂ©localisation des rencontres de l'ASSE l'est Ă©galement. Le stade de Gueugnon, dans lequel ne rĂ©side aucune Ă©quipe professionnelle, pourrait accueillir des rencontres des Verts. Toutefois, est-ce que dĂ©placer un match de 150 km pour des supporters qui n'hĂ©sitent pas Ă  effectuer des heures de route chaque week-end pour suivre l'ASSE serait une dĂ©cision suffisamment sĂ©vĂšre pour cette commission bien dĂ©cidĂ©e Ă  frapper fort ? Ne sera-t-elle pas davantage tentĂ©e par une sanction aboutissant Ă  des huis-clos complets, fermes et avec sursis ?

S'agissant du retrait de points, l'ASSE s'y expose forcĂ©ment, mais faut-il s'attendre Ă  une sanction trĂšs lourde sportivement ? Si les camĂ©ras de vidĂ©o-surveillance sont analysĂ©es avecminutie depuis des semaines, elles n'ont pas encore permis de pointer individuellement des responsables chez les supporters. La commission de discipline, en prenant des sanction sportives, compte sur l'amour des fans stĂ©phanois pour ne pas franchir une ligne blanche qui mettrait en pĂ©ril la saison de l'ASSE. Cette corde, largement usĂ©e, montre toutefois ses limites du cĂŽtĂ© de Geoffroy Guichard. Les diffĂ©rents sursis prononcĂ©s n'ont jamais empĂȘchĂ© les supporters de s'exprimer et de dĂ©fier la Ligue. Ainsi, si la sanction sportive et le retrait de points semblent incontournables, faut-il s'attendre Ă  de lourdes peines...? La rĂ©ponse sera donnĂ©e en fin de journĂ©e. Croisons les doigts pour qu'elle n'impacte pas trop le projet sportif de Laurent Batlles qui n'avait pas besoin de cela en pleine pĂ©riode de mercato... Il est vrai que si certains joueurs se laissent convaincre et signent pour vivre la ferveur de Geoffroy Guichard, il est vrai Ă©galement qu'un stade fermĂ© une bonne partie de l'annĂ©e ne va pas faire rĂȘver de potentielles recrues... 

P