22 février 2024
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité Live
Actualité

🎙️ "On est derrière le coach, ça n'est pas le moment de le lâcher"

Laurent BATLLES (Entraineur Saint-Etienne ASSE) during the Ligue 2 BKT match between Chamois Niortais and Association Sportive de Saint-Etienne at Stade Rene Gaillard on January 16, 2023 in Niort, France. (Photo by Gwendoline Le Goff/FEP/Icon Sport)

À l'issue du naufrage de l'ASSE en Corse, différents acteurs de la rencontre se sont présentés au micro de BeIN Sports, puis en conférence de presse : Tom Ducrocq auteur d'un sublime but, Gaëtan Charbonnier, Kevin Van Den Kerkhof, Jean-Philippe Krasso ainsi que Régis Brouard et Laurent Batlles. Le meilleur buteur des Verts a été interrogé sur la situation de son coach et a tenu à témoigner de la solidarité du vestiaire à son encontre.

Tom Ducrocq revient sur son Golazo

Tom Ducrocq : « C’est mon 1er but en pro, je vais m’en souvenir. Il y a le corner, ça revient sur moi, je contrôle, je suis obligé de l’enchainer parce que sino, il y a contre-attaque. Je la prends pied gauche, comme elle vient. C’est mon premier but et je l’attendais quand même. Ça faisait ma 3ème saison ic, et ça me fait extrêmement plaisir de marquer devant ce public, dans un match spécial comme ça. »

« Depuis le début de la reprise on prend très très peu de buts, c’est notre grosse force. On sait qu’en ne prennent pas de buts, si on en met on va forcément gagner. On est solide défensivement, il nous arrive très peu de chose donc il faut continuer comme ça. »

Charbonnier pointe le déclin de Sainté en 2nde mi-temps

Charbonnier : « Qu’est-ce qui n’a pas été ce soir ? Notre 2ème mi-temps, clairement, tout simplement. Parce qu’on en a mis moins qu’en première mi-temps, et on savait que leur côté droit était leur côté fort… Première action en 2ème mi-temps, ça part à droite et on se fait sanctionner. »

Gaetan CHARBONNIER of ASSE during the Ligue 2 BKT match between Sporting Club Bastia and Association Sportive Saint-Etienne on January 31, 2023 in Bastia, France. (Photo by Xavier Grimaldi/Icon Sport)

« On n’est pas prêt à reprendre le match dans cette seconde mi-temps et on se fait punir c’est tout, c’est comme ça, c’est le foot. »

« Non je ne suis pas inquiet parce que malgré tout sur la 1ère mi-temps il y a de bonnes choses. Les matchs d’avant il y avait de bonnes choses… On reste sur une série de 2 défaites, maintenant on a 2 matchs à domicile et il faut faire le plein. »

Kevin Van Den Kerkhof

« Oui une belle équipe de Saint-Étienne, malheureusement ils sont en doute. Après personellement j'espère qu'ils vont redresser la barre parce que ça reste un club historique qui a sa place plus haut. Après nous on a fait notre match, on n'a pas calculé tout ça, et on est fier aujourd'hui. »

Régis Brouard prend son pied

Régis Brouard : « Effectivement c’est un pied de voir la qualité, de la dépense d’énergie, du don de soi, de l’investissement… Tous les mots qui doivent correspondre à une équipe. Et aujourd’hui c’est ce qu’on dégage. On peut être récompensé avant, en première mi-temps on doit ouvrir la marque. On n’est pas récompensé, puis on y re-va, on y retourne, et puis on insiste. Alors il y a eu un peu de réussite à un moment parce que Saint-Étienne a touché les poteaux, mais sur l’ensemble du match je pense que c’est une victoire méritée. »

Regis BROUARD (Entraineur Bastia SCB) during the Ligue 2 BKT match between Saint-Etienne and SC Bastia at Stade Geoffroy-Guichard on August 30, 2022 in Saint-Etienne, France. (Photo by Alex Martin/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon sport

Batlles manque de temps et réclame plus d'intensité

Laurent Batlles : « Les points négatifs c’est surtout qu’on est tombé sur une équipe de Bastia qui nous a mangé dans tous les duels. À partir du moment où on joue le maintien, on doit être au même niveau qu’eux, notamment là-dedans. On doit prendre conscience qu’il faut essayer d’être beaucoup plus performant là-dedans pour pouvoir se sauver. Parce que ça ne passera pas que par du beau jeu, ça passera aussi par des matchs où il faudra aller chercher autre chose, un supplément d’âme, que je n’ai pas vu ce soir pendant un moment. »

« Il faut se projeter sur le match de samedi contre Annecy. On a deux matchs à domicile qui arrivent, devant notre public. Il faudra montrer beaucoup plus de choses que ce qu’on a montré sur les derniers matchs, et notamment dans l’agressivité et dans le gain des duels. Parce que je pense que ce soir, même si on a manqué de réussite et d’efficacité devant parce qu’à un moment donné ça n’a pas tourné pour nous, mais on ne peut pas se contenter dans la situation dans laquelle on est de faire des matchs comme ça. »

« J’ai tenté un réajustement pour essayer de changer tactiquement, malheureusement on a pris un but venu d’ailleurs. Mais vous savez c’est la différence entre les équipes qui sont en haut et celles qui sont en bas. Il y a un but sur corner au moment où on était passé dans un système pour se calquer sur eux pour essayer de leur amené une autre façon de voir la chose. Je pense qu’à un moment donné ça n’a pas trop mal marché ils ont un peu reculé, mais on n’a pas eu la réussite pour marquer ce soir. »

« Je tiendrai jusqu’au bout, j’ai un objectif, c’est de se maintenir et je pense qu’on va y arriver. Il faut une prise de conscience des joueurs pour aller chercher autre chose. »

« J’ai demandé à ce qu’ils ne me parlent pas du recrutement. Ca n’est pas facile non plus de préparer un match avec un mercato qui se finit le même jour. Maintenant il est vrai que quand vous avez énormément de joueurs qui sont arrivés cet été, et beaucoup qui sont arrivés là, ça n’est pas non plus évident de trouver quelque chose de légitime et de cohérent. Il faut un peu de travail, on sait que dans ce milieu on en a pas, et qu’il faut des résultats pour avoir du temps… J’espère qu’on va pouvoir faire nos 2 matchs d’Annecy et Dijon de façon cohérente… On a un mois de février important avec Annecy, Dijon, Nimes et Pau, il faudra faire des points, autre chose que ce qu’on a vu ce soir, au niveau de l’intensité. »

Krasso défend son coach et veut que l'équipe se responsabilise

Jean-Philippe Krasso : « On n’a pas sûr répondre au défi physique. Il aurait fallu faire plus. Bastia nous a mangés dans l’agressivité. C’est là que le match s’est joué, on n’a pas eu de répondant. Tout le monde est conscient de l’urgence de la situation. On veut s’en sortir. Le coach ? On est derrière lui, ce n’est pas le moment de le lâcher. Ce soir, ce n’est pas lui qui n’est pas allé au duel. Chacun à sa part de responsabilité mais ce n’est pas le coach qui est sur le terrain. »

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR