24 juin 2022
Transferts

Mercato : Et si le leader d'attaque n'était pas encore arrivé ?

La question mérite en effet d'être posée ! Le leader d'attaque est-il déjà dans l'effectif de l'ASSE ?

Jetons un coup d'oeil aux joueurs offensifs présents dans le groupe de Christophe Galtier et étudions le profil de chacun d'eux.

Neal Maupay : Jeune joueur en devenir, il ne peut assumer à lui seul le statut de leader d'attaque.

Jean-Christophe Bahebeck : Il possède le talent et la jeunesse. Il vient à l'ASSE pour confirmer son potentiel et montrer qu'il est capable d'effectuer une saison pleine. Il n'a pas été acheté pour être un leader d'attaque ! Cependant s'il le devient, tant mieux !

Jonathan Bamba : Il est le jeune qui arrive dans le groupe professionnel et n'a encore rien prouvé. Pas là pour être leader cela va de soi !

Nolan Roux : Acheté 2 millions d'euros pour être LE leader de l'attaque, il est encore à la recherche de son premier but et n'a jamais prouvé auparavant qu'il était capable d'inscrire 10 buts par saison. Loin d'être des statistiques de buteur et de leader...

Kévin Monnet-Paquet : Doit-on encore attendre beaucoup de choses de sa part. Il paraît comme l'an passé à la recherche de son football... Pas un leader !

Romain Hamouma : Il est celui qui correspond le plus à la définition du leader en ce début de saison. Décisif et titulaire indiscutable. Il commence la saison sur la base des statistiques de Gradel en fin de saison dernière ! C'est dire ! Saura-t-il rester à ce niveau de performance ? En a-t-il le caractère...? Pour le moment il n'a jamais pu montrer suffisamment de régularité sur une saison complète... A confirmer donc !

Par conséquent, l'ASSE se cherche bel et bien un vrai patron en attaque. Le fameux joueur qui vous fait passer de 5ème du championnat à 3ème...

A chaque fois que les Verts ont effectué de belles saisons, ils avaient un attaquant de grande classe. Le dernier en date ? Pierre-Eymerick Aubameyang. Non pas que Brandao n'était pas leader, mais il avait peut-être moins de charisme dans le jeu...

A lire également :  Mercato : L’exode massif est programmé dans le Forez

Quand on pense à leader d'attaque à St-Etienne, on pense à un buteur, un aspirateur à défenseurs, celui qui va rendre fébrile la défense adverse rien qu'en étant aligné sur la feuille de match. Souvenez-vous en 1980/81 l'ASSE possédait Michel Platini (20 buts) et Johnny Rep (14 buts). Bis repetita en 1981/82 avec les 22 buts du même Platini et les 13 buts de Larios. En 1987/88 on retrouve Patrice Garande et Philippe Tibeuf qui inscrivent 29 buts à eux deux ! Lors de ces saisons, l'ASSE n'a jamais terminée moins bien que 4ème (en 1987/88). Seule exception, le terrible Roland Wohlfhart ! L'allemand était surnommé le "perceur de coffre-fort" et Laurent Blanc, alors dans l'effectif, disait de lui "Qu'on le laisse rentrer en Allemagne toute la semaine et qu'on ne le fasse venir que les week-ends !"... En effet, Roland Wolhfarth avait... le mal du pays ! Il finira la saison 1993/94 en inscrivant 12 buts, mais il était craint comme la peste ! En 1999-2000, la paire Alex-Aloisio fait des dégâts et les Verts finissent 6èmes...

Les Verts ont donc tout intérêt à vite se trouver un leader d'attaque capable d'inscrire plus de 15 buts sur une saison. On le voit, sauf surprise, Nolan Roux ne sera pas celui-là. Romain Hamouma est un créateur excentré qui ne pourra peut-être pas assumer durant toute une saison le statut de "sauveur".

On parle de Robert Beric ? Ce serait le leader parfait ! Vous pouvez lire un excellent article à son sujet sur Footballski. Cependant, rien n'est moins sûr concernant sa venue ! Il semblerait qu'Hambourg et le Shakthior Donetsk aient formulé des offres assez conséquentes... Mickaël Le Bihan ? Toujours en route vers Nice...

Pas de quoi rassurer Christophe Galtier qui compte pourtant encore attirer un attaquant à fort potentiel athlétique...

P