21 février 2024
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité Live
Féminines

" L’ASSE, j'en ai entendu parler depuis petite "

La capitaine de l’ASSE s’est confiée dans un entretien qu’elle a accordé pour France Bleu. Elle fait le point sur le début de saison et évoque les prochaines échéances.

Tout d'abord, la capitaine des Vertes est revenu sur le dernier match perdu 3-2 à Dijon. « On a fait un gros match, une grosse performance contre Lille. On arrive à revenir au score et à gagner le match. Après, à Dijon, on mène rapidement au score. On rentre à la mi-temps, les coachs nous ont prévenus qu’il fallait garder ce résultat et ne pas relâcher pas prendre de but et puis c'est ce qu’on n’a pas su faire…   Et on prend 3 buts en 13 min très exactement donc après, c'est compliqué dans les têtes.

" On a la tête à Guingamp et on va corriger ce qu'on a mal fait contre Dijon. "

On a été prévenu, on le savait, on sait qu'on a quelques moments d'absence dans les matchs et c'est ce qu'on doit corriger maintenant parce que ce n’est pas la première fois que ça nous arrive, mais maintenant, je pense qu'on en a pris conscience. Ça fait plusieurs fois donc un moment donné, il faut réagir et se réveiller. Je pense qu'on en a pris conscience.

Pendant, cette trêve (elles ne rejoueront que le week-end prochain contre Guingamp) on a fait un retour du match en début de semaine. On a eu vidéo ce matin du match contre Dijon. Après, il faut basculer vite sur les matchs qui arrivent parce que c'est dans une semaine et demie, mais ça arrive vite. Maintenant, on a la tête à Guingamp et on va corriger ce qu'on a mal fait contre Dijon.

" Je suis certaine qu'on peut qu'on va arriver à se maintenir si chacune d'entre nous. "

Les points forts des Vertes " On a sur les cinq derniers matchs, on marque. Je pense qu'on a un groupe qui mentalement ne lâche pas. À chaque fois, on est à deux doigts de revenir où on arrive à changer dans les têtes. Il faut gommer ces moments d'absence qu'on a pendant les matchs où on prend des buts. Après, je pense qu’on a un potentiel dans l'équipe et il faut que chacune d'entre nous en fasse plus. Je suis certaine qu'on peut qu'on va arriver à se maintenir si chacune d'entre nous. "

" Je connaissais même la musique des Verts depuis des années "

L’an passé, Solène Champagnac évoluait déjà en D1 Arkema sous les couleurs de Rodez qui n’a pas réussi à se maintenir. La capitaine des Vertes veut se servir de cette précédente expérience.

« En fait, l'année dernière, ça a été compliqué parce qu'on se disait qu'il nous restait trois matchs, c'était contre les concurrents et que si on ne les réussissait pas, c'était terminé. On n'a pas réussi certains matchs et donc, on ne s’est pas focalisé sur les autres matchs  […] Je pense que ce qui peut me servir aussi par rapport à l'année dernière, c'est qu'il ne faut rien lâcher jusqu'au bout. Nous ça s'est joué sur le dernier match. En fait voilà, c'est il y a des moments où c'est dur, mais il va y avoir des moments où ça va être notre moment à nous et là, il va falloir en profiter. On fait un mauvais début de championnat, on va dire là. On a loupé le coche contre Dijon, mais ça ne veut pas dire que tout est fini, on peut rebondir.

L’ASSE, j'en ai entendu parler depuis petite. Mon père, que ce soit les amis à mes parents et tout ça, c'était Saint-Étienne. Je connaissais même la musique des Verts depuis des années. C’est un grand club, l'histoire qu'à ce club, les années au plus haut niveau… ça reste toujours un honneur et une fierté de jouer pour un club de ce gabarit. »

 

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR