8 décembre 2022
Accueil » Actualité » Ex-Vert : Comment Christophe Galtier s’en sort avec le PSG ?

Ex-Vert : Comment Christophe Galtier s’en sort avec le PSG ?

Alexandre S.
Nasser AL KHELAIFI President of PSG and Christophe GALTIER Head coach of PSG during Paris Saint-Germain Press Conference at Parc des Princes on July 5, 2022 in Paris, France. (Photo by Franco Arland/Icon Sport)

L’ancien entraîneur de Saint-Etienne (2008-2017), Christophe Galtier, arrivé en début de saison chez les champions de France en titre, apprend à piloter un club de l’ampleur du Paris Saint-Germain en y imposant son style et gérant les individualités.

Les fans parisiens se souviennent de lui comme l'entraîneur qui leur avait infligé une défaite mémorable il y a dix ans avec l’ASSE, ou comme celui qui avait privé le PSG de son quatrième titre consécutif en dominant la Ligue 1 avec Lille en 2020-21. Aujourd’hui, ils souhaitent garder Christophe Galtier dans leur esprit comme celui qui a su les porter le plus haut possible en Ligue des Champions. Et pour l’instant, le début de saison est prometteur pour le tacticien français.

Une bonne gestion des égos

Avec une équipe de stars de dimension internationale comme Lionel Messi, Sergio Ramos, Neymar ou Kylian Mbappé, Christophe Galtier savait qu’en arrivant en remplacement de Pochettino en début de saison, la gestion des égos allait être au centre de son travail d'entraîneur.

S’assurer que ses joueurs restent concentrés sur ce qui se passe sur le terrain uniquement et les recadrer autour de l’objectif commun est un défi important pour une équipe telle que le PSG, comme c’est aussi le cas en équipe de France. Comme l’a rappelé Bacary Sagna dans un entretien pour un site de paris foot, certaines tensions hors du terrain peuvent saboter les performances d’un groupe rempli de talents. C’est d’ailleurs en partie à cause des histoires qui ont entaché le parcours des Bleus à l’Euro 2020 que la France de Kylian Mbappé, championne du monde en titre, n’est placée que seconde dans le classement des bookmakers pour décrocher une nouvelle étoile durant la Coupe du monde de la FIFA Qatar 2022 cet hiver. La cote des Bleus est à 6, tout près de l’Argentine de Lionel Messi (6.5) et derrière le Brésil de Neymar (4.5, le 2 novembre).

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

 

Le premier défi de Christophe Galtier a donc été de rapidement apprendre à gérer les égos. Ce qu’il a eu a faire très vite dans la saison, avec le fameux épisode du « penaltygate » entre Neymar et Mbappé contre Montpellier (5-2, durant la 2e journée de Ligue 1). L'entraîneur a pris les choses en mains en en rappelant l’ordre des tireurs et en convoquant les deux joueurs pour apaiser les tensions.

Galtier n’hésite pas non plus à communiquer avec ses cadres, notamment Sergio Ramos ou Lionel Messi avec qui il semble avoir développé une relation de confiance. Il sait également expliquer ses choix tactiques et reste ouvert à la discussion, comme avec l’utilisation par moments de Mbappé à un poste de pivot que l’attaquant n’apprécie pas.

En dehors du vestiaire, face aux médias, le coach tient aussi à mettre ses trois stars principales sur un même pied d’égalité pour ne pas faire de jaloux, ne favorisant jamais l’une plus que l’autre lors de ses interventions face aux journalistes.

Un style de jeu adopté

Sur le terrain et dans son approche tactique de la gestion de son groupe, Galtier n’a pas hésité à faire quelques tests pour trouver la combinaison gagnante. Dans son attaque à trois, il a d’abord tenté de mettre Messi en position de numéro 10 avant de placer l’Argentin sur un côté à l’opposé de Neymar avec Mbappé en pointe, puis de revenir sur ce système en redescendant le Brésilien au coeur du jeu où il semble avoir plus de libertés.

Que ce soit en instaurant un système en 3-4-3 ou en 4-3-3 en Ligue des Champions ou en Ligue 1 Uber Eats, Galtier cherche avant tout à mettre ses talents dans les meilleurs dispositions possibles afin qu’ils puissent exprimer leur créativité. Et cela se voit à travers les chiffres : plus de 82% des buts du PSG cette saison ont été marqués par les trois attaquants (43 sur 52), qui ont aussi délivré la quasi-totalité des passes décisives du club.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par UEFA Champions League (@championsleague)

 

Le seul point d’ombre demeure la sous-utilisation des talents formés au PSG, qui restent sur la touche et ont tendance à finir par fuir le club pour s'épanouir ailleurs. Un sujet compliqué depuis plusieurs années côté parisien, comme en avait témoigné le cas d'Adil Aouchiche.

En attendant de voir la suite de la saison du Paris Saint-Germain en Ligue des Champions, et la manière dont les stars reviendront de la Coupe du monde, Christophe Galtier semble déjà tenir ses promesses au sein de son nouveau club.

P