21 février 2024
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité Live
Bulletin de notes

🏆 ASSE-EAG : Les notes des supporters & l'Homme du match

Comme chaque semaine, les supporters ont noté les joueurs et élu l'homme du match. Pour ce match face à Guingamp, l'ASSE espérait une issue positive. Voici les résultats de notre sondage réalisé sur les réseaux sociaux.

Seuls les joueurs (et coach) ayant disputé plus de 45 minutes ont été évalués. Voici les notes des supporters.

Gautier Larsonneur : 4

Attendu comme l'homme providentiel, il a prouvé que les miracles étaient rares. En manque de rythme, son explosivité et sa lecture des trajectoires n'ont pas été à la hauteur de son talent. Il lui faudra de temps pour retrouver son niveau. Comme pour toute blessure.

Dennis Appiah : 5

Le meilleur défenseur stéphanois sur la pelouse hier soir. Dans un bon jour, il s'est montré décisif sur le plan défensif à l'image de plusieurs interventions salvatrices. Il n'a pas hésité à prendre son couloir pour apporter des solutions à l'attaque stéphanoise. Trop imprécis dans le dernier geste.

Dylan Batubinsika : 3

Coupable sur deux des trois buts concédés, le congolais confirme lui aussi qu'il n'est pas revenu avec la pleine possession de ses moyens. En manque de rythme, il aura perdu deux duels immédiatement sanctionnés d'un but.

Anthony Briançon : 5

S'il s'est montré nerveux, le capitaine des Verts a rendu une copie correcte. Propre dans les duels, il a tenté d'allonger pour orienter le jeu. Sans réaliser une grande performance, peu de reproche à lui faire.

Léo Pétrot : 4

À l'image des dernières semaines, l'ancien lorientais parait empreinté physiquement. Il a manqué de justesse technique dans la construction du jeu. Léo tire la langue et enchaîne les rencontres…

Florian Tardieu : 3

Peut-être le pire match de l'ancien troyen sous le maillot Vert. Des pertes de balles dangereuses. Un manque de justesse dans les transmissions. Sa défaillance a porté préjudice à son équipe qui devait construire sans Benjamin Bouchaouri. À l'instar de certains coéquipiers, il parait épuisé. Laurent Batlles a fait le choix de rapidement le faire sortir après son avertissement.

Un carton jaune qui le privera du déplacement à Bordeaux…

Lamine Fomba : 4

Du bon et du moins bon. Jamais simple d'évaluer les prestations de l'ancien nîmois. De l'activité. Des courses. Une frappe du pointu qui aurait même pu ouvrir le score. Mais beaucoup trop d'imprécision dans l'entrejeu stéphanois malmené techniquement hier.

Aïmen Moueffek : 5

L'une des rares satisfactions du moment. Le marocain donne tout sur le terrain. Même son nez. Entreprenant dès les premières minutes, il a posé un pressing intéressant en jouant très haut. Il inscrit le seul but Vert de la soirée. Mais, à l'image de ses coéquipiers, s'est éteint après cette ouverture du score. Balayé par la maitrise bretonne, plus cohérente au milieu.

Avec la meilleure note, il est élu homme du match du côté des Verts. La concurrence n'aura pas été bien rude.

Mathieu Cafaro : 2

Prestation cataclysmique de l'ancien rémois. Il a tout bonnement tout raté. Centre, corner, coup-franc, passe…, Rien à dire de plus. Il reçoit la pire note du onze : 2

Maxence Rivera : 5

Match intéressant de Maxence Rivera qui prend doucement du temps de jeu. Inconstant au cours de la partie, il a su montrer son explosivité dans son couloir gauche. Le jeune ailier stéphanois commence à se libérer. Le plus en vue de la ligne d'attaque hier soir. Une bonne note pour Rivera.

Gaëtan Charbonnier : 3

Match encore compliqué pour le vétéran de l'attaque stéphanoise. Charbo revient lentement. Précieux sur quelques déviations, c'est trop peu pour prétendre à une place de titulaire en tant que buteur de l'ASSE. Léger, il pèse aujourd'hui bien trop peu pour exister.

Notons qu'il est rentré directement au vestiaire au coup de sifflet final. Pas l'image d'un leader dans sa "forteresse imprenable."

Laurent Batlles : 3

Pour sa dernière, l'ancien coach des Verts écope de la note de 3. Le onze de départ semblait relativement logique. Après une bonne entame de match, les Verts se sont fait bousculer. Moins présent que les Bretons sur les seconds ballons, Laurent Batlles et son Staff n'ont jamais réussi à inverser la tendance.

Manque d'envie de ses joueurs ? Ou leçon technique ? Probablement un peu des deux. Le schéma de l'EAG a paru simple et huilé en comparaison à celui des Verts qui ressemblait plus à une somme d'individualités.

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR