6 décembre 2022
Actualité

💥 Vente de l'ASSE : Blitzer rompt les négociations face à des attitudes insultantes ?

Roland ROMEYER and Bernard CAIAZZO president of Saint Etienne during the Ligue 1 match between As Saint Etienne and Montpellier Herault at Stade Geoffroy-Guichard on August 21, 2016 in Saint-Etienne,

Le rachat de l'ASSE par Blitzer semble définitivement terminé. Le club ne passera pas sous pavillon américain et ne trouvera pas l'oxygène financier espéré. Le journaliste Romain Molina vient de publier, via 3 tweets sur son compte personnel, des informations absolument ubuesques sur le comportement de la direction stéphanoise. Il pointe les dysfonctionnements avec son habituel franc parler et ne mâche pas ses mots...

La vente de l'ASSE, espérée depuis des mois, ne se concrétisera pas avec David Blitzer. Romain Molina vient de révéler que le milliardaire Américain se retirait des négociations, ou plutôt que la direction stéphanoise avait de nouveau fait "foirer" le rachat !

Un sempiternel recommencement dont l'acteur principal semble être cette fois-ci Roland Romeyer. Impossible toutefois de dissocier nos deux présidents, mais si ce que rapporte Romain Molina est réel, le président du directoire a semble-t-il joué un rôle majeur puisque au contact notamment de la délégation "Blitzer" qui s'est déplacée il y a 10 jours à St-Etienne. On se souvient que des rumeurs indiquaient que Roland Romeyer s'était vexé de ne pas voir en personne David Blitzer et avait entretenu des échanges tendus avec la délégation.

"On va gagner trois matches et les fans vont nous sucer à nouveau !"

Roland ROMEYER president of Saint Etienne during the Ligue 1 Uber Eats match between AS Saint-Etienne and FC Nantes on December 22, 2021 in Saint-Etienne, France. (Photo by Romain Biard/Icon Sport) - Roland ROMEYER - Stade Geoffroy-Guichard - Saint Etienne (France)

Dans ce nouvel acte d'une vente ratée, les présidents seraient persuadés que l'ASSE pourra remonter dans un an et vaudra dans ce cas beaucoup plus cher. Pour des actionnaires qui ne faisaient pas de la vente une histoire de gros sous, l'argument semble étonnant. Roland Romeyer, persuadé que la roue va tourner, aurait même lancé selon Molina : "On va gagner trois matches et les fans vont nous sucer à nouveau !"... Les supporters apprécieront.

Avec de telles révélations, il y a de quoi craindre une réaction des supporters, et notamment des groupes Ultras. Si l'aspect sportif mobilise les esprits, la vente du club reste le sujet numéro un du côté de la communauté stéphanoise qui suit l'ASSE. Cette posture maintes fois tenue a fini d'user les fans... Après Peak6, Markarian, Lomakin ou Roussier, voilà encore un potentiel acheteur qui fuit devant les demandes insensées des actionnaires. Romain Molina précise d'ailleurs que "si le groupe Blitzer communique sur ce qui s'est vraiment passé, [il] ne vois pas comment les dirigeants peuvent rester en poste. C'est trop insultant."

Des rachats ratés qui inquiètent...

Stade Geoffroy Guichard during AS Saint-Etienne presentation on July 1, 2022 in Saint-Etienne, France. (Photo by Romain Biard/Icon Sport)

Romain Molina précise également que le groupe Blitzer est actuellement sollicité par d'autres clubs français qui ont flairé un acheteur motivé et disposant surtout de fonds propres, ce qui est rare dans les deals de rachat.

Enfin, Romain Molina indique que le club aurait refusé une offre de 2 millions d'euros pour leur latéral Yvann Maçon qu'il pense vendre le double. Il indique également que la mise à prix de Lucas Gourna a été fixée à 15/20 millions d'euros. Si le potentiel du joueur est réel, il semble difficile aux stéphanois d'être trop gourmands, d'autant plus depuis qu'ils sont tombés en ligue 2. Une nouvelle illustration que les actionnaires ont repris de la vigueur et de la confiance depuis quelques semaines. Il se murmure également que Roland Romeyer, après avoir pris du recul, serait de nouveau très actif du côté de l'Etrat...

A lire également :  💥 Loïc Perrin fait le point sur le mercato des Verts !

L'ASSE risque dans un an ce que vivent actuellement les Girondins de Bordeaux, c'est une réalité. Elle vit cette saison grâce à des aides de la LFP et des retombées financières qui n'existeront pas l'an prochain. La remontée en Ligue 1 n'est en rien acquise dans une saison. Ainsi, il se pourrait que ces ventes ratées deviennent de plus en plus inquiétantes les mois avançant... 

Il ne faut cependant pas écarter que cet échec puisse également être le signe que les actionnaires, interdits de communiquer sur les dossiers de rachat, soient en train d'échanger avec un autre racheteur pour un projet peut-être encore plus enthousiasmant.

Quoiqu'il en soit, comment vont réagir les dirigeants après ce nouvel échec ? Vont-ils s'exprimer via la société de Patrick Chêne qui gère à ce jour la communication du club dans le cadre de la vente ? La rumeur d'un intérêt du groupe ACCOR a pointé son nez il y a quelques jours... Réalité ou écran de fumée de nature à calmer le Peuple Vert...? Le feuilleton se poursuit...

P