La chronique de Joss Randall (14) : SOUPE AUX CHOUX, PHILOU !!!

54 views

Joss Randall est le chroniqueur régulier de Peuple Vert ! Alors les puristes diront que c’est Josh et pas Joss !! Et alors ! Tu veux que je sorte ma Winchester vitriolée pour te faire regretter ton aplomb jeune gardien de vache(rie) ? En tout cas, si t’as pas affaire à moi, t’auras à bosser l’art du contre avec Joss Randall… Alors, on fait toujours le malin ?!? A toi Joss…

Salut les Groupies !

Bon déjà ne cherchez pas de lien entre les deux matches de la semaine (RENNES – LAZIO) et le titre de la Chronique : il n’y en a pas !
Simple clin d’œil à mon Gang Des Binouzes qui nous a organisé une soupe aux choux de dingo juste avant ASSE – LAZIO, avec la venue de la Guest Star PHILOU, le plus Guingampais des mecs du Sud-Ouest.

soupe aux choux joss randall 2 soupe aux choux joss randall

Merci-Bravo à Eric_Le_Montagnard et …. Revival !

Les deux matches de la semaine (RENNES, LAZIO) n’étant pas particulièrement « inspirants » sur le fond, je privilégie la forme (et je fais ce que je veux de toute façon !!) … En forme de clin d’œil là aussi à mon Boss ALEX qui a tenu sa parole en créant le menu Joss Randall sur Peuple Vert à partir de la 10ème Chronique.

Alors accrochez vous, la chronique 14 sera en … ALEXANDRINS !! … 12 pieds, deux hémistiches !!! et BIM !!
Alexandrins … Alex …. Vous suivez ou j’appelle les pompiers ?

En ces temps difficiles, de matches tous les trois jours
L’effectif supposé répondre à ces attentes
Montre toutes ses limites perdu dans la tourmente
De nos blessés majeurs qui le rendent trop court.

Où es-tu l’Inspecteur, qui pesait sur le jeu ?
Orphelins que nous sommes d’une véritable enclume
Saurons nous éviter d’y laisser trop de plumes ?
Pour gagner quelques matches il faut marquer un peu.

Laborieux contre Rennes et chanceux sur la fin
Ce fut mieux contre Rome, plus rapide et moins chiant
Pas de quoi toutefois se rassurer enfin
Dans un match sans enjeu avec beaucoup d’absents

Que dire de nos jeunes, qui peinent à confirmer
MALCUIT POLO derrière ne m’ont guère rassuré
Craindre un retour de CLERC, voire même de LA BRISE
Mais non je déconnais, je me ridiculise

Le tout manque d’allant, et surtout offensif
Que le Dieu Mercato nous vienne un jour en aide
Sans renfort vers l’avant j’ai peur que notre esquif
S’abîme sur les écueils d’une pente trop raide

La Montagne reste haute d’ici la fin du bal,
Le courage collectif par moments retrouvé
Sera-t-il suffisant dans la quête d’un Graal ?
La Ligue 1 est si faible qu’on pouvait en rêver

Tenir jusqu’à Noel, tout en serrant les miches
Ne pas perdre trop de points, ni d’hommes sur le parcours
C’est le vœu qu’on peut faire, ce n’est pas souhait de riche

Que de croire en l’apport d’un Spirou de secours (sic)

Une chronique ne serait pas digne de ce nom
Sans Complainte des Fumiers, sans chanteuse des Balcons
Un éclair Valencian n’a su faire oublier
L’humiliation reçue à Gerland contre Angers.

C’est de triste manière que les Gones ont quitté
Cet antre de Gerland qui tant nous a fait chier
Souhaitons des jours meilleurs pour notre Peuple Vert
Dans l’enceinte tapageuse du Stade des Lumières

La chanteuse des Balcons, pour une fois qu’elle score
S’est claqué comme un con, c’est un bien triste sort
Mais avec ou sans lui, ou avec le Beauvue
Un Dimanche à Paris la branlée est en vue

Je vais m’arrêter là, car la tête à l’envers
De me gratter le bol pour vous pondre ces vers
Et comme disait Boileau à qui voulait le lire
Qui ne sut se borner ne sut jamais écrire.

Et BIM !!

Joss Randall
Suivez-moi !

Joss Randall

Chasseur de primes des temps modernes, Stéphanois pur souche depuis 45 ans, mais exilé professionnellement en territoire fumier. Je reviens régulièrement me plonger dans ce chaudron dans lequel je suis tombé, comme Obélix, quand j’étais petit.
Si je dégaine parfois vite ma Mare’s Leg, je n’en reste pas moins un inconditionnel de la couleur de l’espoir !
Joss Randall
Suivez-moi !

Joss Randall

Chasseur de primes des temps modernes, Stéphanois pur souche depuis 45 ans, mais exilé professionnellement en territoire fumier. Je reviens régulièrement me plonger dans ce chaudron dans lequel je suis tombé, comme Obélix, quand j’étais petit. Si je dégaine parfois vite ma Mare’s Leg, je n’en reste pas moins un inconditionnel de la couleur de l’espoir !

7 pensées sur “La chronique de Joss Randall (14) : SOUPE AUX CHOUX, PHILOU !!!

  • 23 décembre 2015 à 16 h 23 min
    Permalink
    alexandrins alexandra !!!!
    C’est un barracuda qu’il nous manque pour marquer des buts
    Galtier doit ôter le voile devant ses yeux et nous mettre en jeu les plus compétitifs
    Sinon notre pauvre  »esquif » va se transformer en radeau de la méduse et on va sombrer au son des trompettes de Jericho ( elle vient de loin celle là !!!!)
    Vivement Noël et son joker cadeau qu ‘on reste médusés
  • 13 décembre 2015 à 19 h 00 min
    Permalink
    pas mal du tout , une façon originale pour asséner quelques vérités. j’adore et encore. 😉 🙂
  • 13 décembre 2015 à 16 h 15 min
    Permalink
    cohade lemoine polomat pajot malcuit corni clemt galete tres mauvais entraineur les presidents tres mauvais les recrues esseric essoukouto ou et molo nolan fait ce quille peu
  • 13 décembre 2015 à 13 h 56 min
    Permalink
    hummm la bonne soupe, du chaudron, ça vous met un supporter en forme, pas du tout frileux. 😛
  • 13 décembre 2015 à 13 h 54 min
    Permalink
    je vois un score de Deux buts a rien en faveur de saint etienne tout a l’heure; but de loic perrin et un autre de romain hamouma.
    Et noubliez pas de voter, chaque vote est important . les charlots a grande gueule qui critiquent tout ( les plus extremes de l’echiquier politique) ne doivent pas gagner.
    ALV

Commentaires fermés.

Pin It on Pinterest

Shares