Le choix numéro 1 de Robert Louis-Dreyfus n’était pas l’OM mais l’ASSE !

C’est au moment d’introniser Jean-René Angeloglou, nouveau Président du conseil de surveillance de l’OM, que Margarita Louis-Dreyfus a avoué que dans les années 90, le choix numéro 1 de son époux, Robert Louis Dreyfus, n’était pas l’OM mais l’ASSE !

C’est dans le journal La Provence que Margarita Louis-Dreyfus explique que le nouveau président du conseil de surveillance de l’OM, Jean-René Angeloglou, est un ami de plus de 30 ans de la famille. Elle poursuit en indiquant qu’au début des années 90, Robert Louis-Dreyfus envisageait de racheter un club, et en tête de liste il avait positionné l’ASSE !

Cependant, ce seraient des sponsors locaux et la famille Guichard qui auraient alors opposé leur veto à l’arrivée de l’ex-patron d’Adidas. Pas résigné, le milliardaire s’est alors tourné vers l’OM qui l’a accueilli à bras ouverts… Il est des destinées qui ne tiennent parfois qu’à un fil…

Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !
Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015. Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !

Une pensée sur “Le choix numéro 1 de Robert Louis-Dreyfus n’était pas l’OM mais l’ASSE !

  • 22 juillet 2016 à 15 h 50 min
    Permalink
    me surprend pas en 93 CASINO AVAIT PRIS LES RÊNES du club et devait tout casser on a vu l’année d’après ils se sont sauvés comme voleurs laissant le club  endetté d’ailleurs on est descendu peu de temps après comme les fameux sponsor locaux ils ont fais quoi pour le club a part jacqueter le club appartient aux stéphanois pas aux patronats locaux 

Et si vous donniez votre avis ?

Pin It on Pinterest

Shares