Il y a Geoffroy Guichard avec et sans ses deux kops… Et ça change tout !

Jean-Louis Gasset l’affirmait pour la réception de Caen et Bernard Caïazzo le confirme hier : l’équipe stéphanoise a besoin de ses deux kops lorsqu’elle évolue à domicile. Le comportement des supporters stéphanois fut hier exemplaire et l’ambiance à la hauteur de la performance de l’équipe.

Bernard Caïazzo : « On a un peu d’expérience. On sait très bien que la semaine à trois matches fait basculer dans un sens ou dans un autre. La saison dernière, on avait basculé dans le mauvais sens, cette saison dans le bon. Il est très rare de réussir trois victoires en une semaine. Bravo à Jean-Louis (N.D.L.R. Gasset) et à son équipe. On voit des jeunes très performants bien encadrés par les anciens. On a dans notre centre de formations des éléments de qualité. S’ils savent garder la tête froide, je suis sûr qu’avec l’entraîneur que l’on a, ils monteront en puissance. »

Lorsque vous avez tout le public derrière vous, les deux kops, ce n’est pas le même match. La saison dernière, contre Bordeaux pour le match décisif pour la Ligue Europa, on avait un kop en moins. On a besoin de ce public, de cette force spécifique à ce club fantastique. Cela dit, rien n’est acquis, il faut faire preuve d’humilité. La route est longue. On espère qu’elle nous mènera à l’Europe vu les efforts consentis. »

 

Alexandre S.

Créateur et responsable du site de Peuple-Vert.fr. La philosophie du site ? Ne pas se contenter de reproduire les infos des autres médias en investiguant au coeur du club pour informer au mieux les amoureux de l'ASSE dont je fais bien évidemment partie !

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.