#ASSEDNIPRO – L’entraîneur du Dnipro semble abattu par les absences

En conférence de presse, Artem Fedetsky, défenseur au Dnipropetrovsk, a jugé la rencontre de demain soir déterminante pour le parcours des deux équipes en Europa League.

« Nous avons décortiqué le match en Ukraine (0-1) et analysé nos fautes. Le football est un sport où l’équipe qui en commet le moins gagne. J’espère que nous n’en ferons plus. Notre équipe a du caractère. Nous étions à 200% l’an passé. Cette saison, nous n’arrivons pas encore à atteindre ce niveau. Mais j’espère que ce sera le cas jeudi soir. Saint-Etienne possède des joueurs clés, avec un schéma identique. Ce sera notre quatrième confrontation en deux ans. Après une victoire, un nul et une défaite, ce sera une mini finale entre les deux équipes. Il s’agira donc d’un match très important. Tout est possible. A nous de décider. »

Myron Markevitch, l’entraîneur du Dnipro a été « extrêmement bavard » en conférence de presse et on ne peut pas dire que l’optimisme règne à l’approche de la rencontre… !

« Nous avons pas mal de joueurs blessés pour ce match à Saint-Etienne. Et malheureusement, cela pose un problème. Il faudra s’appuyer sur la compétence et la motivation de ceux qui vont jouer. »

Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !
Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j’ai une douzaine d’années… Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !

Une pensée sur “#ASSEDNIPRO – L’entraîneur du Dnipro semble abattu par les absences

  • 5 novembre 2015 à 11 h 51 min
    Permalink
    chacun sa merde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares
Share This