Vraie-fausse affaire judiciaire à l’ASSE : un dirigeant nous répond !

Il semblerait que l’Equipe, via Bernard Lions, n’ait pas grand chose à se mettre sous la dent ces temps-ci. Après avoir sorti ce dimanche un article d’une demi-page qui traitait essentiellement de la « liste noire » de Christophe Galtier, Bernard Lions mobilise à nouveau une demi page aujourd’hui avec un titre mystérieux et racoleur : « La justice frappe à la porte des Verts »…

N’y a-t-il donc rien de plus important à mettre en lumière dans l’actualité footballistique ? Malgré le communiqué de l’ASSE paru hier (et repris dans l’article), le journal l’Equipe propose un titre qui entretient le doute et laisse planer l’idée que le club stéphanois est touché par une affaire judiciaire. C’est faux !

Nous nous sommes ainsi rapproché des dirigeants de l’ASSE afin d’en savoir plus et d’être certains que le club ne courait aucun risque judiciaire. Sans le citer, voici ce qu’il nous a répondu.

La direction du club n’est pas dupe quant aux pratiques utilisées par les journaux qui recherchent le buzz via des titres qui attirent l’oeil. De la même manière, Bernard Lions cite l’ASSE afin que les supporters s’y intéressent. En effet, de quel écho bénéficierait l’affaire Romeyer-Carvalho si on n’y associait pas l’ASSE ?

De façon certaine, nous avons eu la confirmation que cette affaire n’a et n’aurait aucun impact sur l’avenir du club. Cela reste une affaire personnel entre Roland Romeyer et Adao Carvalho. Ce dernier n’a jamais mis le moindre centime dans l’ASSE. La société dont les parts ont été saisies n’entre ainsi absolument pas présente dans le capital de l’ASSE. A bon entendeur…

Pour finir, Roland Romeyer, s’il est forcément impacté par ces histoires judiciaires, est plus que tout déterminé à mener à bien sa mission à l’ASSE. Il a ainsi toute la confiance de Bernard Caïazzo qui le soutient autant que faire se peut et lui accorde une confiance de tous les instants. Face à ces attaques ou pseudo informations, l’ASSE reste soudée et croit en ses valeurs : franchise, travail, humilité, bienveillance et amour des Verts !

 

Une cagnotte a été ouverte sur le site LEETCHI afin que vous puissiez déposer vos contributions. Cette cagnotte restera ouverte jusqu'au 30 avril. Un mois pour collecter un maximum de dons. Nous comptons sur votre générosité afin d'aider la cause soutenue par la Fondation Neven Subotic.

Participer à la cagnotte en ligne

Alexandre S.

Créateur et responsable du site de Peuple-Vert.fr. La philosophie du site ? Ne pas se contenter de reproduire les infos des autres médias en investiguant au coeur du club pour informer au mieux les amoureux de l'ASSE dont je fais bien évidemment partie !

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Vraie-fausse affaire judiciaire à l’ASSE : un dirigeant nous répond !"

plus récents plus anciens plus de votes
antoine bois
Membre
bizarre mon commentaire a disparu
Julien GOUJAT
Membre
Merci de ces infos (et du vrai travail de journalisme effectué)
Labrute
Membre
Cela n’empêche pas que de l’argent dit sale a servi à Romeyer pour acheter des parts de l’Asse et la justice est en droit de saisir ces parts. 
Cela entre dans le cadre du blanchiment d’argent et du recel de fond monétaire. 
La justice est donc en droit de saisir, puis de s’intéresser à toutes personnes ayant approcher ou s’être servi de cet argent. 
Entre ce que disent les gens du club et ce que peut faire la justice,  Cela fait 2
antoine bois
Membre
Je te conseil vivement de lire l article du parisien dans le moteur de recherche tape juste adao Carvalho tu comprendras beaucoup mieux et en detail
antoine bois
Membre
ALEX tu crois au monde des bisdounours et OH OUI que l ASSE est impacté au cas ou adao récupère ses parts ROMEYER EST EN MINORITE DONC DOIT PARTIR , mdr ses pseudo journaliste du dimanche


Pin It on Pinterest

Shares
Share This