Un film sur les entrailles de Geoffroy Guichard

62 views

La réalisatrice Sara Millot propose d’entrer dans les entrailles du stade Geoffroy Guichard via un documentaire de 84 minutes… Le film sera diffusé le 19 juin à 21h en avant-première au cinéma Le Méliès. Par la suite, vous pourrez le voir toute les semaines au tarif du cinéma ou pour 8 euros comprenant le film et une entrée au musée des Verts.

Synopsis

Stadium nous entraîne pendant une année entière dans le cœur secret de l’emblématique Chaudron, à la rencontre d’un univers insoupçonné, d’une véritable ville dans la ville. Un monde composite fait de « petites mains », d’ouvriers de l’ombre, d’hommes et de femmes qui œuvrent dans l’enceinte du stade sans jamais fouler l’herbe du terrain… Les soirs de match au stade Geoffroy Guichard de Saint-Étienne, ils sont plus d’un millier à s’activer depuis l’aube et parfois bien avant pour que la fête soit réussie.

 

Stadium – Bande-annonce from Camp de Base on Vimeo.

Alex
Suivez-moi !

Alex

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !
Alex
Suivez-moi !

Alex

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015. Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !

14 pensées sur “Un film sur les entrailles de Geoffroy Guichard

  • 27 juin 2015 à 19 h 14 min
    Permalink
    Réponse à « antifeministe  » : Tu dois être sacrément bon si tu peux juger un film sans l’avoir vu. Si tu as le même talent pour prédire le score des matchs, tu dois avoir un paquet de fric ! Je me contente de te renvoyer au commentaire de « impressionné par tant de bêtise ». Outre le fait que tu vois Charlotte de Turckheim là ou elle n’est pas (tu fantasmes sur les aristos obeses de +de 50 ans ou quoi?), tu penses vraiment qu’un film sur le foot fait par une nana est forcément nul ?
    Tu as comparé les résultats des BLEUES avec ceux des BLEUS (et je ne parle pas des salaires, primes, etc.) ?
    Tu crois vraiment qu’il faut avoir une belle paire de bobolles pour jouer à la baballe ?
    Le foot, mon pote, si tu es un vrai supporter, tu devrais savoir que c’est moins une affaire de biscoteaux et de testosterone qu’une histoire de stratégie dans la construction et la conduite du match, de précision au niveau de la tactique, de coordination entre les joueurs, et même d’inspiration, d’imagination et de talent. Bref, c’est d’abord une question d’intelligence du jeu. Et je ne vois pas en quoi les filles seraient moins bonnes que les mecs dans ce domaine. Sauf bien sûr si tu penses que les neurones sont localisés dans les couilles…
    Je suis une fille. Je suis depuis toujours supporter des Verts. Et MOI, contrairement à toi, j’ai vu vu ce film, et je l’ai trouvé plutôt bien. On n’y voit pas les stars (c’est le principe du film), mais on voit le public (sous un angle vraiment sympathique), et surtout les « petites mains », toutes ces personnes qu’on ne voit jamais, ces anonymes qui travaillent au stade et qui font en sorte que tout se passe bien. Après le coup d’envoi, c’est aux joueurs de faire le boulot et de mouiller le maillot pour nous offrir un beau match, mais c’est ces anonymes qui font en sorte que les joueurs jouent dans les meilleures conditions, et que le public soit accueilli le mieux possible. J’ai envie de te conseiller d’aller voir ce film (je crois qu’il passe pendant tout l’été), au moins pour que tu ne dises pas n’importe quoi. Mais bon, ça serait peut-être donner de la confiture aux cochons….
  • 27 juin 2015 à 18 h 11 min
    Permalink
    Enfin un commentaire sensé !!!
  • 18 juin 2015 à 12 h 05 min
    Permalink
    « Cette sara, jai a priori aucune confiance en elle »

    Quel rapport avec Charlotte de T ?
    Parce que c’est une femme aussi, son film va être nul aussi, c’est ça ?

    On ne te demande pas d’avoir « confiance » ou « méfiance » a priori, mais juste de donner ton avis (positif ou négatif) APRES avoir vu le film, ou de ne pas faire de commentaire du tout si tu ne l’as pas vu.

    Enfin, au moins, lire des commentaires aussi bêtes, ça détend 😈

  • 7 juin 2015 à 9 h 26 min
    Permalink
    yes 😉
  • 6 juin 2015 à 11 h 24 min
    Permalink
    et dire que l’on m’appel la brute, avec TAGADA on est fait pour s’entendre :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
  • 6 juin 2015 à 10 h 41 min
    Permalink
    Charlotte de Turckheim est le stéréotype parfait de la féministe :
    elle est moche, mal foutue, elle est frustrée et aigrie. A force de prendre des râteaux ça rend méchant. Et en plus, ce n’est pas avec le ciné qu’elle peut compenser (c’est quoi sa carrière, de la daube!…)

    C’est une mégère à fuir de toute urgence !!!!

  • 5 juin 2015 à 23 h 25 min
    Permalink
    St Louis ok, mais clerc apparemment c’est 2016…
  • 5 juin 2015 à 23 h 17 min
    Permalink
    UNE FEMME MET 45 ANS POUR ARRIVER À LA TRENTAINE.
    ………………………… OSCAR WILDE……………………. …………………..16 OCT 1856 – 30 NOV1900……………………..
  • 5 juin 2015 à 22 h 56 min
    Permalink
    Je parie que les ultras sont oubliés? et puis, nous sommes 42 Milles pas un de plus pas un de mains. 😆
  • 5 juin 2015 à 22 h 53 min
    Permalink
    le maillot vert :mrgreen: c’est aux petits gas :mrgreen: de le porter , et personne d’autre :mrgreen:
  • 5 juin 2015 à 22 h 47 min
    Permalink
    heureusement qu’il y a peuple vert pour se changer les idées. en effet, j’ai pas tenu cinq minutes a subire de regarder TF1 ou l’ont doit subir, le senario, archi , entendu et rabaché, ou le mec est un salaup et que que la pauvre dame , jolie, avec une ou deux cicatrice pour faire genre,est abusée, et evidemment réagit avec des gros mots , vraiment Plus que saoulant. il est vrai que le souci actuel, n’est plus de preserver les enfants qui peuvent regarder, mais au contraire de leur donner une image negative des hommes.
    Ainsi se construit notre monde d’aujourd’hui, ce n’est pas un changement de société, c’est l’encouragement a une société la plus violente possible.
    Duxio, zavez pas entendu parler de charlotte l’alsaco, avec son film : qui c’est les plus forts?
    Connaissant la bête feministe de mlle, le film est parti pour être un petit chef d’oeuvre d’egoiste feminin au plus haut point.

    QUESTION DU PUBLIC: Le film accorde également une place importante au football qui est incontournable dans une ville comme Saint-Etienne. Selon vous, que représente ce sport pour vos personnages ?

    Alice Pol : Pour moi, il représente un aspect très fédérateur qui rejoint la notion du groupe et de la solidarité. Et puis, pour eux, c’est surtout une échappatoire.

    Audrey Lamy : Quand elles se retrouvent entre copines à faire les pom-pom girls devant un stade en folie, c’est leur moment de récréation, de liberté où elles peuvent « enfin » respirer. (pour nous faire chier oui plutot)
    AlloCiné : Pensez-vous avoir réalisé un film féministe ?

    Charlotte de Turckheim : Non car je ne veux pas être classé, d’autant plus que je fais un film sur l’exclusion. C’est un film qui dit simplement « Rebellons-nous ! » aussi bien aux personnages joués par Alice et Audrey qu’au personnage de Dylan, incarné par Bruno Sanches. Mais je dois reconnaître qu’en ce moment je trouve que les femmes ne se « rebellent pas assez ». il vaut mieux entendre cela que d’être sourd? QUELLE GROSSE CONNE, et je rajouterai, grosse conne en plus, pas fine. A FORCE DE VOULOIR LA GUERRE, QU’ELLES SE RASSURENT ELLE L’AURONT 😡 .
    Cette sara, jai a priori aucune confiance en elle, et même si elle est honnete intellectuellement, tu en a une centaines derriere elle prête a deverser leurs haines leurs rencoeur, aveugle et malheureuse.

  • 5 juin 2015 à 19 h 55 min
    Permalink
    ALEX T’ AS FAIT UN EFFORT POUR LE MERCATO LIVE, MAIS IL MANQUE TOUJOURS ST LOUIS, PAR AILLEUR QUE DEVIENT CLERC, SON CONTRAT EXPIRE EN JUIN 2015.

Et si vous donniez votre avis ?

Pin It on Pinterest

Shares