[EXCLU] Philippe Lyonnet : « Si demain le club mettait 25 000 euros dans le recrutement d’un gamer, ce serait disproportionné ! »

Philippe Lyonnet, directeur de la communication à l’ASSE, a gentiment répondu à nos questions autour de cette nouvelle compétition qu’est la E-Ligue 1. Si la LFP et le monde du football voient derrière cette nouvelle activité se dessiner de belles perspectives en termes d’image et économiques, l’ASSE souhaite entrer dans le mouvement sans pour autant tout miser sur l’E-Sport. Question d’ADN…

Les inscriptions à la première phase de la E-Ligue 1 ont débuté. Une première phase de qualification organisée au sein de chaque club de Ligue 1 afin de déterminer les deux vainqueurs (à savoir un vainqueur par console – PS4 ou XBOX One) qui représenteront leur club lors de la phase finale.

Est-ce que l’ASSE compte développer son image à travers cette compétition de football virtuel ? Compte-t-elle recruter un joueur (ou gamer) de haut niveau pour représenter les Verts comme l’a fait le PSG dernièrement ? Philippe Lyonnet nous répond…

« L’objectif c’est d’être dans le mouvement. Je suis aussi père de famille et je vois l’intérêt de mes enfants pour les jeux vidéo. On ne peut pas faire abstraction du fort intérêt des jeunes et des moins jeunes pour ces jeux vidéos. J’ai des enfants qui connaissent certains joueurs professionnels uniquement grâce aux jeux vidéo. Les clubs sont adversaires sur le terrain mais sont partenaires dans le développement de leur sport. La LFP initie le développement de l’E-Sport et tous les clubs entrent dans le même mouvement. Cela va permettre d’intéresser de jeunes supporters de l’ASSE passionnés d’E-Sport. Je crois aux choses cohérentes. L’E-Sport s’entend parce que c’est cohérent avec l’ASSE. Quand on a lancé le projet de rejoindre Paris à vélo, il y avait cette proximité qui fait l’identité du club et qui est également l’ADN du monde du cyclisme. C’était également cohérent.

Le jeu FIFA c’est une évidence pour l’ASSE. On peut rejouer les matchs à volonté grâce à ce jeu vidéo. On va assister à l’émergence de joueurs de haut niveau d’E-Sport. Ce qui est important c’est d’être dans le mouvement. Les compétitions qui vont se jouer vont permettre d’identifier des leaders potentiels pour participer à d’autres compétitions d’E-Sport et représenter l’ASSE. En interne nous n’avons encore rien imaginé  de structuré. Pour l’instant nous sommes parmi les quatre clubs qui vont débuter les tournois.

Le club a une identité dans laquelle les supporters se reconnaissent. Si demain on disait que le club met 15, 20 ou 25 000 euros dans le recrutement d’un gamer, ce serait disproportionné, ça ne correspondrait aux valeurs du club. Ce qui correspond vraiment à l’identité du club ce sont toutes les actions sociales que nous effectuons. Nous possédons une grosse communauté qui ont sûrement des talents. On n’a pas besoin de mettre de l’argent pour recruter spécifiquement. »

Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !
Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j’ai une douzaine d’années… Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares
Share This