[Mercato] Le chantier de l’ASSE commence par l’achat d’un latéral gauche !

Acheter un attaquant prolifique et un milieu offensif performant est une priorité à l’ASSE. On oublie un peu trop souvent cependant que le rendement au poste de latéral gauche de Pierre-Yves Polomat et Cheikh M’bengué est catastrophique ! Le chantier de l’ASSE commence donc par l’achat d’un défenseur latéral gauche digne de ce nom !

Afin de ne pas nous accuser de comparer l’incomparable, nous avons repris les statistiques depuis le début de saison de Kévin Malcuit, qui se montre à son avantage, et les avons comparées à celles de Pierre-Yves Polomat et Cheikh M’Bengué. Nous ne sommes donc pas allés chercher un latéral à 30 millions d’euros, juste un jeune joueur venu de Niort (L2) et qui effectue sa première vraie saison dans l’élite…

Tacler, c’est bien. Avoir le ballon, c’est mieux !

Que ce soit Cheikh M’Bengué ou Pierre-Yves Polomat, ni l’un ni l’autre ne brille dans sa capacité à réussir des tacles gagnants. Polomat réussit un tacle sur trois quand M’Bengué monte la moyenne à 48% de tacles réussis. De surcroît, deux fois sur trois avec Polomat et une fois sur deux avec M’Bengué l’adversaire passe… Inquiétant !

Du côté de Kévin Malcuit, on se rassure un peu avec 67% de tacles réussis. Un ratio honorable.

Il y a donc un fort déséquilibre entre l’efficacité de Malcuit à droite et la fragilité des latéraux de gauche.

1- Malcuit / 2- M’Bengué / 3-Polomat

Il y a ceux qui jouent avec leur tête, et les autres…

Les duels aériens sont un domaine dans lequel on peut évaluer les qualités physiques d’un joueur, mais également de combativité et de justesse tactique et technique. Il n’est pas évident de bien être positionné par rapport à son attaquant pour lui chiper le ballon.

Polomat fait partie de ceux qui ont du mal à prendre le dessus sur leur adversaire avec seulement 25% de duels aériens gagnés depuis le début de la saison. Kévin Malcuit réhausse la moyenne en remportant 40% de ses duels. Le champion du duel aérien est sans surprise Cheikh M’Bengué. l’ancien latéral rennais en remporte 65%. Une combattivité qui n’étonne pas puisque le joueur est arrivé dans le Forez avec une solide réputation de guerrier.

1- M’Bengué / 2- Malcuit / 3- Polomat

Faire des fautes c’est bien,  les subir c’est mieux !

Les latéraux modernes attaquent et provoquent leurs adversaires. Ils doivent savoir dribbler, centrer, provoquer en plus d’être intraitables en défense. Kévin Malcuit commet des fautes, mais en provoque encore plus. Sur un total de 24 coups de sifflet, 15 (62%) sont en sa faveur. La preuve qu’il mène la vie dure à ses vis-à-vis. Kévin Malcuit possède des qualités offensives et fait souffrir les latéraux adverses. De la même manière, Pierre-Yves Polomat se montre également à son avantage avec 60% de fautes subies sur l’ensemble des fautes dans lesquelles il est impliqué.  Lui aussi se projette souvent aux avant-postes et tente de faire la différence balle au pied. Ces chiffres en sont la preuve.

A contrario, quand l’arbitre a sifflé lors d’un duel impliquant Cheikh M’Bengué, dans 33% des cas c’était en sa faveur… et pour 67% des cas l’ASSE se retrouvait avec un coup-franc contre elle. Constat problématique selon les zones où ces fautes sont commises. Contre Lorient, les deux coup-francs provoqués par M’Bengué ont amené des situations dangereuses devant le but stéphanois aux 26ème et 47ème minute.

1- Malcuit / 2- Polomat / 3- M’Bengué

Savoir provoquer n’est pas donné à tout le monde !

Une dernière statistique qui rejoint la précédente : la capacité de nos latéraux à provoquer et réussir les duels balle au pied.

Si Pierre-Yves Polomat connaît une certaine réussite dans cet exercice avec 75% de réussite, Kévin malcuit, sur un plus grand nombre de tentatives n’est pas mauvais non plus avec 54% de duels engagés et réussis. Si on compare avec les milieux offensifs stéphanois, c’est mieux que Kévin Monnet-Paquet (40%) ou Romain Hamouma (43%). Ce n’est pas le même son de cloche pour M’Bengué qui ne parvient à passer ses adversaires que dans 17% des cas… Que peut-on attendre d’un 3-5-2 avec M’Bengué quand on sait que son rôle offensif sera déterminant ?

1- Polomat / 2-Malcuit / 3- M’Bengué

Conclusion

Le côté gauche est clairement l’un des gros point faible de cette ASSE. Avant de compter sur une animation offensive digne de ce nom, il devient urgent de retrouver de la solidité défensive. Loïc Perrin ou Florentin Pogba sont trop souvent obligés de compenser les lacunes venant de la gauche. Si les qualités offensives de Pierre-Yves Polomat sont intéressantes, il lui manque de la justesse défensive. Inversement, Cheikh M’Bengué montre une certaine agressivité défensive mais s’avère ne pas être un latéral moderne. Il défend (à peu près) et c’est déjà bien…

Au fait, Alexander Büttner vient d’être libéré par le Dynamo Moscou… Quitte à tenter des paris !

Alexandre S.

Créateur et responsable du site de Peuple-Vert.fr. La philosophie du site ? Ne pas se contenter de reproduire les infos des autres médias en investiguant au coeur du club pour informer au mieux les amoureux de l'ASSE dont je fais bien évidemment partie !

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "[Mercato] Le chantier de l’ASSE commence par l’achat d’un latéral gauche !"

plus récents plus anciens plus de votes
Stéphane TALIERCIO
Membre
Ok sur l’analyse mais y en a marre de prendre des joueurs laissés libres par leur club…c’est quand même un signe.


Pin It on Pinterest

Shares
Share This