La LFP modifie ses règlements sportifs et veut sanctionner les pelouses en mauvais état !

A partir de la saison 2017/2018, trois nouveautés réglementaires sportives ont été adoptées par le Conseil d’administration de la LFP du jeudi 15 juin. Des changements qui vont laisser une part plus belle aux confrontations directes entre les clubs mais vont également pousser les clubs à se doter d’infrastructures de qualité. Avec des sanctions financières concernant les pelouses en mauvais état, il est certain que l’ASSE ne va pas vouloir dépendre plus longtemps de la ville de St-Etienne et relancer son projet de rachat du stade…

Départage en cas d’égalité : les confrontations directes mieux prises en compte

Le départage en cas d’égalité de points au classement a été modifié pour la saison 2017/2018. Ce départage récompensera toujours la régularité avec la prise en compte de la différence de buts générale comme critère n°1 tout en introduisant une part plus importante pour les critères liés aux confrontations directes. Ainsi, à partir de la saison 2017/18, le départage en cas d’égalité serait le suivant :

1. Différence de buts générale
2. Plus grand nombre de points sur confrontations directes
3. Différence de buts particulière
4. Plus grand nombre de buts dans les confrontations directes
5. Plus grand nombre de buts à l’extérieur dans les confrontations directes
6. Meilleure attaque générale
7. Meilleure attaque à l’extérieur (général)
8. Club ayant marqué le plus grand nombre de buts sur une rencontre de championnat
9. Départage disciplinaire

Pour rappel, jusqu’à la saison 2016/17, le départage s’effectuait en prenant en compte, tout d’abord la différence de buts générale, puis la meilleure attaque générale, la différence de buts particulière et en dernier lieu le départage disciplinaire.

Les pelouses au cœur des préoccupations

Le règlement introduit la possibilité de sanctionner les clubs disposant de mauvaises pelouses. Si un club obtient trois journées consécutives une note inférieure à dix au Championnat des Pelouses, la Commission des Compétitions pourra lui infliger une amende pouvant aller jusqu’à 50.000 €.

Par ailleurs, les clubs seront dans l’obligation d’humidifier le terrain avant la rencontre afin d’avoir des conditions optimales pour avoir un jeu rapide.

Le souci de préserver la pelouse obligera aussi les clubs à plusieurs dispositions pour protéger la surface de réparation. Il n’y aura pas d’échauffement ou de décrassage dans la surface de réparation. Des buts mobiles devront être mis en place pour l’échauffement des gardiens. Les exercices de vitesse durant l’échauffement devront être effectués dans une zone identifiée par le référent pelouse du club.

Commission de discipline : des amendes plus élevées

Jusque-là plafonnées à 1500€ par le Code du Sport, les amendes pour les personnes physiques pourront s’élever jusqu’à 45.000€. Elles concerneront tous les acteurs des clubs et pourront s’appliquer sur les sanctions liées au manquement à l’éthique.

Enfin, pour permettre que les procédures soient plus rapides, le nouveau règlement réduit le délai de convocation de quinze à sept jours, et les délais d’appel de dix à sept jours.

Source : Site officiel de la LFP

Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !
Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015. Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !

2 pensées sur “La LFP modifie ses règlements sportifs et veut sanctionner les pelouses en mauvais état !

  • 16 juin 2017 à 18 h 57 min
    Permalink
    j espère que les Stéphanois se souviendront de leur maire(de), qui a bloqué la vente du stade, aux prochaines municipales pour virer ce bon à nibe….
  • 16 juin 2017 à 18 h 43 min
    Permalink
    Et il n’y a pas d’amende pour le joueur qui fracasse un « genou » (OL / ASSE Beric) et qui n’est pas sanctionné par l’arbitre du match.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares