Les supporters contribuent-ils à dynamiser le tourisme à St-Etienne ?

Goeuro a créé une infographie reprenant les revenus générés par la ligue 1 pour le secteur du tourisme. La ligue 1 génère 238 millions d’euros par an. Ont été pris en compte les transports des joueurs et des supporters pour se rendre dans les stades de ligue 1, les dépenses pour les transports urbains, le logement et la consommation de nourriture et de boisson. Le prix du billet pour l’entrée au match n’a pas été inclus. En regardant les chiffres de plus près, on s’aperçoit que St Etienne se situe 5ème de ce classement derrière Paris, Marseille, Lyon et Lille.

Les routards et les pantouflards…

En termes de déplacement, les équipes françaises ne font pas toutes autant de kilomètres durant la saison. Ainsi en toute logique, les Corses (Clubs de Bastia et Ajaccio) réalisent le plus de kilomètres avec 35 8000 km en moyenne sur la saison contre 21 000 km pour les Lyonnais. L’ASSE compte parmi les équipes qui voyagent le moins sur la saison avec, au compteur, 21 600 km parcourus.

Là où les interdictions préfectorales n’arrangent rien…

On s’aperçoit que les revenus liés à l’hébergement et aux déplacements urbains ne sont pas si élevés. On peut donc en déduire qu’une grande majorité des revenus pour le secteur du tourisme proviennent des supporters locaux. On peut aussi l’expliquer par le fait que la capacité d’accueil d’un stade soit souvent plus restreinte pour les visiteurs… quand ils se déplacent !

Et une fois arrivé à destination, qui dépense le plus ?

Les supporters de l’ASSE ont dépensé 16,4 millions d’euros cette saison avec un budget aussi important pour se loger que pour se restaurer : 8,1 millions d’euros. En tête de classement, on retrouve le PSG, décidément en avance aussi bien sportivement que dans son exploitation économique. Le club parisien génère un dixième des revenus liés au tourisme en France, soit 28,2 millions d’euros. A contrario, pour Ajaccio, lanterne rouge de ce classement, les revenus sont uniquement de 2,2 millions d’euros. Cela s’explique par des frais élevés à chaque déplacement et une capacité de son stade d’accueil qui est très faible : seulement 6 300 places contre une moyenne pour les autres stades de ligue 1 avoisinant les 30 000 places.

Et en Europe ?

Même si le chiffre de 238 millions d’euros généré par la ligue 1 en France paraît colossal, il n’en est rien comparé aux autres ligues européennes. Pour vous donner un ordre de grandeur, les dépenses en transports de la Premier League anglaise avoisinent les 566 millions d’euros, soit plus du double que les revenus produits en France. Cet écart peut être expliqué par la répartition des clubs de L1 sur le territoire français. La différence est également creusée par les supporters anglais, mobiles dans l’ensemble du pays pour supporter leur équipe favorite dans un championnat, il faut l’admettre, très attrayant.

Pour plus d’informations sur les dépenses de l’ASSE et de ses supporters durant la saison 2015-2016, vous pouvez avoir accès directement à l’infographie complète de Goeuro en cliquant ici.

NFR Ligue 1

Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !
Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015. Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !

Pin It on Pinterest

Shares