Du trading chez les Verts ? Attention danger !

Le site E-Marketing.fr se fait l’écho d’un nouveau financement de sponsoring auprès des clubs de football professionnels : le trading, et plus exactement les options binaires. Et comme ces plateformes recherchent des clubs à fort potentiel, Monaco, Lyon et Nice ont déjà cédés à la tentation… L’ASSE serait le prochain sur la liste ! Attention danger !

E-Marketing explique que ces plateformes sont actuellement en pleine prospective dans le monde du football qui reste un vivier très alléchant de potentiels « investisseurs »… Nous ne parlons pas ici de trading de boursicotage où chacun va analyser le marché et investir dans une action ou autre produit, quitte à le revendre en cas de baisse de la valeur. Linternaute nous éclaire sur cette pratique très controversée :

« De quoi s’agit-il ? C’est un produit proche d’un warrant. Pour le warrant, vous achetez une option d’achat ou vente d’un support (une action, une devise…). Vous en choisissez le terme et le prix. Par exemple, acheter une action à 12 euros le 20 mars. Avec un warrant vous pouvez céder l’option avant son terme ou l’exercer même si le cours est à 14 euros (vous avez fait une bonne affaire) ou à 10 euros (vous avez fait une mauvaise affaire). Avec l’option binaire, c’est le même principe à une différence : si le cours n’est pas à 12 euros le 20 mars, vous avez tout perdu. Et surtout, l’horizon n’est pas sur plusieurs semaines mais seulement quelques heures. En clair, soit votre anticipation se réalise, soit elle ne se réalise pas. Dans le premier cas, vous pouvez pousser un ouf de soulagement et sans doute plus car vous avez obtenu le gain promis. Dans le second cas, il vous reste que vos yeux pour pleurer. La probabilité de se retrouver dans le premier cas est bien plus faible que celle d’être dans le second d’où la prudence avec ce type de produit. »

Oui ça fait déjà moins rêvé en effet… Avec un investissement de 100€ pour boursicoter, il est très probable que vous ne conserviez que vos yeux pour pleurer à l’arrivée…

L’AMF (Autorité des Marchés Financiers) a d’ailleurs publié une liste de plateformes interdites en France en 2014 (à consulter ici). Et si on y regarde de plus près, on y retrouve deux des trois sites qui sponsorisent déjà des clubs français. Ainsi, EZtrader (sponsor de Monaco) était sur la liste noire de l’AMF en 2014, tout comme Interactiveoption qui va bientôt sponsoriser l’OGC Nice… L’ASSE serait courtisée par un autre acteur du trading afin d’attirer de nouveaux parieurs (car il faut les appeler ainsi). Parier peut être un talent quand on analyse quelque chose que l’on connaît (un match de foot, de tennis…). Le problème est que rien ne vous permet de savoir si au bout d’une heure une action va monter ou descendre… C’est donc de la pure loterie ! Il faut espérer que l’ASSE ne se laissera pas tenter par l’une de ces entreprises qui ne recherche que de nouveaux moutons !

PS : Attention aux sites qui publient des avis. Ils sont souvent alimentés par ces sociétés elles-mêmes…

Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !
Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j’ai une douzaine d’années… Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !

26 pensées sur “Du trading chez les Verts ? Attention danger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares
Share This