[DOSSIER] La recherche d’un entraîneur n’est pas aussi simple que prévu pour les dirigeants de l’ASSE !

Trouver un nouvel entraîneur s’avère un vrai parcours du combattant pour l’ASSE. Entre les refus, les hésitations, les souhaits et la volonté de des uns et des autres, il y a un grand espace laissé aux rumeurs, vérités et contre-vérités. Nous tentons de décrypter la situation…

Beaucoup de CV et une très short-list établie

Les dirigeants l’ont expliqué très tôt, les CV ont afflué sur le bureau de Roland Romeyer. Cela n’a pas empêché le club d’activer des pistes de son côté. Une fois cette période terminée, les dirigeants se sont réunis et ont établi une short-list. A ce jour, elle est constituée de Claude Puel, Oscar Garcia, Patrick Vieira, Hervé Renard et Claudio Ranieri de façon certaine. Attention, aucun média ne peut se targuer de connaître les dossiers et l’avancé de ceux-ci en temps réel. Voilà pourquoi ni nous, ni d’autres ne peuvent certifier qu’il n’y a pas d’autres noms sur la short-list. Ce qui est sûr, c’est que des coaches comme Fabien Celestini ont bien été reçus (trois fois pour l’entraîneur Suisse), mais n’ont pas été retenus.

Par ailleurs, si de nombreux entraîneurs sont intéressés par le projet, il faut bien comprendre que les top-entraîneurs sont beaucoup plus compliqués à convaincre. Un effectif à remodeler, un staff technique déjà en place et une cellule de recrutement fraîchement installée. Pas simple d’attirer des coaches qui veulent au mieux leur staff, au pire les pleins pouvoirs… Ou l’inverse c’est comme on veut !

Patrick Vieira dément lui-même vouloir quitter New-York

Interrogé par le New-York Post, l’ancien international précise son avenir : « Bien sûr que je vais rester ici. Je suis embarqué dans un projet à long terme avec New York City. La seule chose que tu ne peux pas contrôler, c’est ce que racontent les journalistes. À New York, j’ai un projet intéressant et j’y suis très impliqué. J’adore chaque jour que je passe ici. Les spéculations font partie de notre monde, je m’y suis habitué. ». Si ce n’est déjà fait, Patrick Vieira pourrait toutefois rencontrer les dirigeants par politesse, mais uniquement pour leur expliquer que son choix est fait. Seule une proposition non refusable pourrait le faire changer d’avis et venir en France. D’un autre côté, comme pour Claude Puel dont nous évoquerons la situation plus bas, Patrick Vieira n’est pas en position de parler de l’ASSE tant que le club ne s’est pas décidé. Imaginez seulement qu’il prétende vouloir partir et que finalement le choix se porte sur un autre technicien…

Par ailleurs, cette piste est-elle emballante pour les supporters. Pas certain… Patrick Vieira, tout comme Thierry Henri, n’a pas encore prouvé qu’il était un entraîneur solide sur la durée.

Claude Puel indiquerait ne pas vouloir venir… mais reste en course !

Claude Puel ne souhaiterait pas venir à l’ASSE d’après les informations révélées par France Bleu St-Etienne. Il semblerait dans ce dossier qu’entre la volonté du coach et celle des dirigeants il y ait un écart. Il est le choix numéro 1 du club. Voilà plusieurs semaines que Claude Puel est « dragué » par les hommes forts de l’ASSE. Comme nous vous l’expliquions, le refus exprimé aux journalistes de France Bleu n’est peut-être qu’un effet de communication pour ne pas se mettre en difficulté avec Southampton. Le club anglais travaille au remplacement du technicien français et aimerait beaucoup que ce dernier parte de lui-même. De son côté, Claude Puel souhaiterait tout simplement être limogé ! Histoire de gros sous… Mais qui fait la différence… 7 millions d’euros à peu près au regard du salaire de 300 000 € touché mensuellement par l’ancien coach Lyonnais. A ce jour, bien malin celui qui sait ce que veut vraiment Puel… Une chose est certaine, Claude Puel n’indiquera jamais à un seul journaliste qu’il souhaite entraîner les Verts. Ceci étant, il pourrait aussi se contenter de ne pas commenter…

Claudio Ranieri le poids lourd… Oscar Garcia la curiosité !

Claudio Ranieri et le club sont entrés en contact. Bien plus que le salaire de l’entraîneur, le problème le plus handicapant pour les dirigeants est de vendre leur poste d’entraîneur avec une équipe à reconstruire intégralement… et sans beaucoup d’argent ! Claudio Ranieri voudrait-il s’engager dans un tel projet ? Ce n’est pas évident. Et puis a-t-il seulement le profil pour entraîner l’ASSE ? Le bling-bling ne correspond pas à l’image du club. Claudio Ranieri serait la vedette de l’équipe. Malheureusement, à St-Etienne la vedette, c’est l’équipe… Question de philosophie. La piste menant à l’Italien paraît le plus fragile, entre rêve et réalité. S’il ne vient pas tout le monde comprendra, mais s’il arrive, certains pourraient se demander quelle serait sa réelle capacité à faire évoluer l’équipe.

En ce qui concerne Oscar Garcia, c’est différent. Il est toujours en course. Véritable inconnu pour le grand public, il séduit par ses références et son palmarès du côté de Salzbourg. Suffisant pour en faire un grand favori ? Pas évident. Mais il est indéniablement dans la short-list et demeure une vraie piste pour les dirigeants. Les entraîneurs portugais ou espagnols sont à la mode et réussissent en France : Emery, Jardim, Conceiçao… Et pourquoi pas Garcia ? C’est depuis le début notre favori…

Hervé Renard : une piste secondaire qui fait consensus en cas d’échec

Alors que nous vous indiquions il y a quelques jours qu’Hervé Renard n’était pas envisagé, d’autres informations nous permettent de prétendre le contraire aujourd’hui. Le sélectionneur du Maroc est suivi par l’ASSE mais n’est actuellement pas une piste prioritaire. L’ASSE possède une priorité des priorités qui s’appelle Claude Puel. Derrière lui, Oscar Garcia et Hervé Renard ne seraient pas très loin.

On le sait, Hervé Renard est un amoureux de l’ASSE. Il est d’accord pour venir chez les Verts s’ils font appelle à lui. Ne resterait alors plus qu’à trouver un terrain d’entente avec l’actuel sélectionneur du Maroc engagé jusqu’en 2022. S’il a prolongé son contrat avec les Lions de l’Atlas au mois de février, Hervé Renard est fragilisé au Maroc où les supporters le chahutent un peu. La piste est donc crédible…

Aujourd’hui, Roland Romeyer reçoit encore des candidats. La décisions finale de l’ASSE ne devrait plus tarder. La date butoir du 15 juin approche, mais une annonce anticipée n’est pas à exclure. Quoiqu’il en soit, la recherche d’un entraîneur n’est pas aussi simple que prévu pour les dirigeants de l’ASSE…

Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !
Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015. Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !

7 pensées sur “[DOSSIER] La recherche d’un entraîneur n’est pas aussi simple que prévu pour les dirigeants de l’ASSE !

  • 6 juin 2017 à 19 h 28 min
    Permalink
    Pourquoi tant de haine dans ces commentaires? Alors que le club a besoin de soutien cela ne sert à rien de déblatérer des conneries plus grande les unes que les autres. Nos deux présidents travaillent, nous pourrons juger les résultats d’ici peu de temps, avant il suffit d’attendre et d’espérer. Allez les verts.
  • 6 juin 2017 à 19 h 27 min
    Permalink
    Maintenant on nous parle d un préparateur physique indéboulonnable… en cdi qui serait un obstacle… les cdi c est fait pour être rompu, demandez à Tapi, y vous dira comment faire, surtout quand on voit la prépa des joueurs blessures sur blessures, ce mec devrait être viré…allez du ménage, mais avec les deux brèles qui dirigent le club c’est loin d être joué….Renard, Viéra, arrêtez un peu… l’un entraîneur de la can qui n’a rien prouvé et l autre de club de national de star à la retraite….encore du p’tit bras sauce caizzo romeyer…les joueurs? ça regarde en L2 car c est pas cher… ben t ‘en a pour ton fric hein…
    Pas d’investisseur ? essayez de vous maintenir en L1 jusqu’à temps d’en trouver un.
  • 6 juin 2017 à 13 h 36 min
    Permalink
    tout ça c est du pipeau, les deux blaireaux de présidents ne veulent pas investir ni acheter de vrais joueurs….direct l2 la saison prochaine
  • 6 juin 2017 à 11 h 54 min
    Permalink
    Je vous prends tous les paris que les ranieri, puel et autres Vieira, ne viendront pas à sainte, j’ai ma petite idée, une solution interne se dessine , ce qui prouve que les dirigeants nous mènent en bateau et n’ont pas envie de changer de politique, les conséquences seront fâcheuses, je vous donne rendez vous à la fin de cette saison, et mise une pièce pour une descente en L2
  • 6 juin 2017 à 11 h 03 min
    Permalink
    garcia je veux moi
  • 6 juin 2017 à 8 h 54 min
    Permalink
    La montagne accouchera t’elle d’une souris ??? Le communiqué du club semblait limpide, « une short-list de coachs d’accord pour venir » mais il n’y a pas un jour qui passe sans que tout et son contraire ne soit annoncés…..
  • 6 juin 2017 à 7 h 57 min
    Permalink
    comment voulez vous que des entraîneurs s aventure dans ce club avec deux mulets a la tète du club nous somme condamne a la relégation l année prochaine a cause de deux malvenue un pois chiche dans comme cerveau c est batles qui prendre l équipe est direction l enfer ligue 2

Et si vous donniez votre avis ?

Pin It on Pinterest

Shares