Dominique Aulanier : « Sainté m’a rejeté lors d’un match que je n’ai jamais effacé ! »

Dominique Aulanier, dit « Bibiche », a été formé à l’ASSE avant de rejoindre Nice en 1997. Joueur au caractère bien trempé, il n’avait à cette époque pas apprécié l’accueil que les supporters stéphanois lui avaient réservé pour son retour dans le chaudron. Les Verts qui jouaient leur montée en D1 ce soir avaient été défaits 2-0 par des Niçois qui se sauvaient en D2.

Afficher l'image d'origineCe matin, Dominique Aulanier revient sur cette rencontre et sa relation avec l’ASSE… La blessure est encore ouverte pour le gamin de St-Chamond.

Je serai du côté des Niçois, sans l’ombre d’un doute. Sainté m’a rejeté lors d’un match que je n’ai jamais effacé. C’était lors de la saison 1998-1999, les Verts jouaient la montée. Geoffroy-Guichard était plein. Nouzaret avait fait monter la température. Les Niçois étaient sifflés et moi hué. Tout le stade m’insultait. Dans les gradins, il y avait ma famille. Sur le terrain, on aurait pu croire qu’il y avait un contrat contre moi. J’avais pris deux tacles d’entrée qui ressemblaient à des agressions. Tout était fait pour me faire dégoupiller. Je ne pouvais pas toucher un ballon sans me faire descendre. J’ai passé la première période par terre. Après 45 minutes de soufrance, je leur ai fait la misère en seconde mi-temps. Nous avons gagné 2-0 et je ne m’étais pas priver de chambrer le stade et tout Sainté.

Le temps est passé, les choses se sont un peu apisées. Mais pendant très longtemps, je ne pouvais plus me balader ou boire un verre à Sainté. Mon fils, mes frères, mes neveux vivent là-bas. Ils sont tous supporters des Verts. Et moi, je ne connais même pas le musée du club. Un jour, je retournerai voir un match à Geoffroy. Mais ce n’est pas encore le moment. Les braises ne sont pas encore complètement éteintes… Saint-Etienne – Nice, ça représente encore beaucoup de choses pour moi. Maintenant, quand le calendrier de la Ligue 1 sort, c’est le premier match que je cherche. Alors imaginez à l’époque…

Les Verts sont solides, mais il leur manque quelque chose. Une flamme, la créativité, la folie, l’imagination. Tout ce qui fait la force de l’OGC Nice cette saison. Sainté gagne souvent sur la fin, dans la douleur. Nice, au contraire, régale et se régale. Le Gym a battu Monaco, Marseille, Lyon. Ce n’est pas un hasard. A ce jour, c’est un parcours quasi parfait. Certes, ils sont tombés à Caen, mais ils n’allaient pas mettre 3-0 à tout le monde. A Nice, ça joue et bien ! Au Gym, j’aime le collectif. Baysse est vraiment monté d’un étage et Belhanda a un jeu, une vison et une passe que j’adore. A Sainté, Perrin est mon joueur préféré. Sans lui, l’équipe est bancale. Mon prono ? 2-1 pour Nice !

Source : Nice Matin

Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !
Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015. Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !

Et si vous donniez votre avis ?

Pin It on Pinterest

Shares