[La chronique de Joss Randall – S2 – Ep.28] Une main de Verts dans un Guingamp de velours

Joss Randall est le chroniqueur régulier de Peuple Vert ! Alors les puristes diront que c’est Josh et pas Joss !! Et alors ! Tu veux que je sorte ma Winchester vitriolée pour te faire regretter ton aplomb jeune gardien de vache(rie) ? En tout cas, si t’as pas affaire à moi, t’auras à bosser l’art du contre avec Joss Randall… Alors, on fait toujours le malin ?!? A toi Joss…

 

« L’hypothèse la mieux élaborée ne saurait remplacer la réalité la plus bancale » Frédéric DARD – San-Antonio – Mon culte sur la commode

 

Salut les Groupies

J’en peux plus des références de Joss Randall… Obligé de me cogner une photo de Valentin de The Voice !!

Votre dévoué cowboy @JossRandall42 a passé une bonne soirée samedi soir. Si, si !
Entre Valentin, le futur nouveau ‘White Barry White’ de la chanson française, repris de justesse dans The Voice, et une victoire (enfin …) de nos Verts, j’avoue que j’ai connu des samedi soirs plus pénibles ! 🙂

Dans un match ou L’EN-AVANT-SIMONE, chère à mon Philou et à Jérémie, kalonés jusqu’aux oreilles, a navigué dans le feutré, une sorte de GUINGAMP de velours quoi …. Une main de Verts (je compte environ 5 bons joueurs sur le pré) a eu raison des irrésistibles bretons. Pas si irrésistibles que ça, les Kombouaré-boyz, puisqu’avec notre équipe de branques, on leur a quand même pris 6 points en deux matches. Pas de quoi la ramener donc. Ça apprendra à ce Sans-Dents de DESPLAT à écouter aux portes, et à nous piquer notre idée de Kalon-socios avant qu’elle soit … mur[e] (de kalons, donc. Yark).
En gros on lui a mis la main occulte, au village Gaulois ! 🙂

En ce qui concerne le match, rien de bien folichon toutefois, mais quand même du mieux. Une première mi-temps où on s’est fait chier tout du long, comme depuis septembre. Jusque-là, tout va bien. Mais une deuxième mi-temps avec des occases, 11 tirs dont 7 cadrés (la vache !!!), de quoi regretter de ne pas avoir eu cet esprit offensif là tout au long de l’année. Bref.
Ça ne changera rien à la fin de saison en roue libre, mais ça fait toujours plaisir de gagner des matches, pour éviter la sinistrose aigüe qui nous pendait au blase. Sans compter que 0-2 c’est ce que j’avais joué sur Betclic ! Comment, vous dites ? Vous vous en moquez comme de votre première chaude pelisse ??? Sympas, les gens, je note.

Quelques faits qui m’ont marqué, pêle-mêle comme dirait CAZARRE

Les Bonnes prestas du samedi

Henri Saivet perd son collier d’immunité cette semaine…

Coach Galtier : ouaip bizarrement je vais commencer par le Tophe G. Jouissant d’un estomac à toute épreuve, je ne vais pas mâcher mes mots : je n’en pouvais plus de l’inutile autant que pénible RITON_SAIVET. La riche idée de Galette de le coller au gnouf lui vaut à elle seule une citation au tableau des médailles. Car au-delà d’ainsi lui signifier que c’est une brêlouze, ça l’a amené à changer pour un système qui marche mieux. Et auquel on doit le résultat, voir plus loin.
Les idées étant comme les éléphants de cirque (elles se tiennent toutes par la queue ! :)), il n’a pas pu s’empêcher aussi de nous retenter la nouveauté MAÏGA-L’ABEILLE en latéral gauche. Avec une réussite qu’on qualifiera pudiquement de plus … aléatoire. Voir plus loin.
KEV MALCUIT : retour en grâce d’un ancien banni. Comme quoi, un an de placard ça a du bon, Papillon. C’est la triplette partouzarde DABO-TATANNE-SIROUX qui doit être contente de le constater (pour l’année prochaine, quoi). Des progrès nets dans le domaine technique, notamment sur les centres (les pigeons de Geoffroy-Guichard lui en savent un plein pot de gré !), et un coffre impressionnant. Meilleur défensivement aussi. Propre. Les Rosbifs apprécieront, même avec leur Livre dévaluée à grand coup de BREXIT.
NÉNESSE : quand l’ado retrouve sa place. Match très propre techniquement de notre ado Norvégien post-pubère. On retrouve un peu le Nénesse de début d’année, bon dans les interventions, précis dans le rôle de première lance de rampement de missiles du gauche. Par contre lui, ce n’est pas le placard qui lui a fait du bien, c’est juste de retrouver sa place de 6 un peu technique. Y a rien à faire, c’est là qu’il est le mieux, beaucoup mieux qu’en relayeur-double juste pour faire plaisir à RITON_LA_BRÊLE. Peut-être enfin un signe positif pour la saison prochaine.

Le Cœur de cœur du samedi

PAJOLIJOLI : ouaip petit coup de cœur, ou plutôt « coup de Kalon » pour faire régional de l’étape, lui qui est breton à n’en plus pouvoir. Non pas pour sa prestation footballistique générale (vous savez ce que j’en pense), mais en tout cas pour son (joli) but déclencheur, et surtout simplement pour son retour au foot après la cartouche qu’il avait pris. Klitschko a pris aussi des sacrés mandales hier par Joshua (rien à voir avec Guy Valoguy), mais bon, lui il s’entraîne pour ça. Alors que notre Vince PAJO, je l’ai bien cru menacé d’Alzheimer avant trente ans. Mais ouf, apparemment non. Enfin … ouf … faut voir quand même.

Le Clown de rue du samedi

HABIB MAÎGA L’ABEILLE : Bon là, ça va pas. Alors il n’est pas question de lui taper dessus à bras raccourcis, vu que :  1/ il est milieu de formation, pas arrière latéral  2/ que si c’est à choisir entre ça et le duo de clowns DANSMABENGUE-POLOMAT, c’est quand même mieux ça ! Mais ça va pas quand même. Non seulement il n’est pas parvenu à retirer l’épée Ex-Salibur du rocher, mais cette dernière lui a fait chercher son Graal pendant tout le match, avec des distances de marquage à l’Egyptienne, ce qui a beaucoup énervé LA RUFF. Rien que pour ce dernier argument, faut trouver quelqu’un d’autre pour l’année prochaine, sinon ça va m’agacer l’autiste basque. Ce qui n’est bon pour personne.

Système : 4-3-3 oui mais …. Quel « 3 » ?

On en a parlé plus haut, mais paradoxalement, c’est avec le retour à un milieu à trois plus … « défensif » qu’on arrive à marquer des buts !!! Va comprendre Charles. A ce sujet, je vous conseille l’excellent papier ce jour de mon Boss Alex sur PV, qui explique ça bien mieux que votre dévoué jongleur de rue et de mots ne saura jamais le faire. Mais ce changement de système aura clairement permis à NENESSE de retrouver son apport dans le jeu. Et a contrario (de Janeiro), un milieu à trois plus offensif, avec un vrai meneur de jeu, nécessite juste un truc un tantisoit important : avoir un meneur de jeu. On peut juste déplorer que l’infâme imposture de RITON_SAVIET dans ce soi-disant rôle ait duré si longtemps. Dont Acte. Là aussi, il y a de quoi méditer (moi c’est PV qui m’édite :)) pour la saison prochaine, les Scouts.

La complainte des Fumiers

Dans la cité des Gaules, on s’intéresse surtout à l’EL. Et le niveau affiché par les voisins dans les matches de Championnat va bien dans ce sens (en tout cas je l’espère pour eux, car si c’est là leur « vrai » niveau, ils ont du mouron à se faire !). Un beau petit Hold-Up passé inaperçu, la légendaire douceur angevine l’expliquant sans doute …  Mais comme disait Jean-Marie Gourio dans Brèves de comptoir, « Des hold-up du siècle, t’en a grosso modo quatre par siècle, pas beaucoup plus. ». De toute façon tout le monde s’en cogne. La 4ème place est assurée une fois les Bastiais passés à la guillotine de la LFP (+3/-3), maintenant une seule chose compte : aller lessiver la douche crado des objectifs 2017 avec un grand coup d’Ajax.

Joss Randall
Suivez-moi !

Joss Randall

Chasseur de primes des temps modernes, Stéphanois pur souche depuis 45 ans, mais exilé professionnellement en territoire fumier. Je reviens régulièrement me plonger dans ce chaudron dans lequel je suis tombé, comme Obélix, quand j’étais petit.
Si je dégaine parfois vite ma Mare’s Leg, je n’en reste pas moins un inconditionnel de la couleur de l’espoir !
Joss Randall
Suivez-moi !

Joss Randall

Chasseur de primes des temps modernes, Stéphanois pur souche depuis 45 ans, mais exilé professionnellement en territoire fumier. Je reviens régulièrement me plonger dans ce chaudron dans lequel je suis tombé, comme Obélix, quand j’étais petit.
Si je dégaine parfois vite ma Mare’s Leg, je n’en reste pas moins un inconditionnel de la couleur de l’espoir !

Une pensée sur “[La chronique de Joss Randall – S2 – Ep.28] Une main de Verts dans un Guingamp de velours

  • 1 mai 2017 à 17 h 49 min
    Permalink
    bravo cow boy rien a redire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares
Share This