[LA CHRONIQUE DE JOSS RANDALL – N°24] La cour des miracles

Joss Randall est le chroniqueur régulier de Peuple Vert ! Alors les puristes diront que c’est Josh et pas Joss !! Et alors ! Tu veux que je sorte ma Winchester vitriolée pour te faire regretter ton aplomb jeune gardien de vache(rie) ? En tout cas, si t’as pas affaire à moi, t’auras à bosser l’art du contre avec Joss Randall… Alors, on fait toujours le malin ?!? A toi Joss…

Salut les Groupies

Bon vous savez que j’aime bien le père Totor HUGO. Dans la n°23 je lui avais emprunté Ruy BLAS, cette fois je lui emprunte NOTRE DAME DE PARIS. Car pour le match contre MONTPELLIER de samedi, on peut quand même résolument parler de miracle. Celui qui éteint sa télé à la 70’’ à 0-0, légitimement lassé par un spectacle indigne d’une équipe à domicile jouant l’Europe, et qui le rallume (juste par curiosité) à la 90’’ et voit 3-0 au tableau d’affichage, était clairement en droit de se demander qui avait cloqué la Gandja d’EKOTTO dans son cheesecake !!

La cour des miracles … saviez-vous qu’on donnait ce nom à Paris aux lieux où le jour, les mendiants feignaient d’être infirmes pour mieux affurer de la braise aux passants ainsi apitoyés, et qui le soir – comme par « miracle » donc – gambadaient comme des garennes, n’étant en fait pas plus infirmes que nos deux vieux du ‘ASSE Muppet Show’ Romeyer & Caïazzo.
Alors du coup, vous pensez que nos Verts on fait ça samedi ? Que pendant 74’’ ils ont faire *croire* aux adversaires qu’on avait un niveau technique et d’engagement relevant du bas de Ligue 2, pour mieux les *apitoyer* en se révélant dans le dernier quart d’heure ???
La feinte à Jules quoi ?!!?…. Hein ??
Et bien voyez-vous … moi je crois pas.
Résultat : ça nous a donné un opéra soporifique en deux actes, avec réveil en sursaut après cauchemar.

  1. ACTE 1 [0’’ – 74’’] : DONORMYL & LEXOMIL
    Si vous avez des problèmes légers d’endormissement, prenez du DONORMYL. C’est un antihistaminique léger, et qui laisse pas de traces le lendemain. Efficace.
    Si vous avez des problèmes un peu plus lourds de sommeil, prenez du LEXOMIL. Plus efficace mais qui peut vous rendre un peu « ensuqués » le lendemain.
    Et si vous avez de vrais graves problèmes lourds, genre impossibilité de trouver le sommeil voire insomnies chroniques, là il faut employer les grands moyens : vous vous regardez 10 minutes de ASSE-MONTPELLIER et là croyez-moi, au bout des 10 minutes vous roncaillez comme des sonneurs, et jusqu’au lendemain ! Attention toutefois à ne pas prendre de trop fortes doses d’un coup, car les effets secondaires peuvent être violents (maux de tête, énervement, etc.).
    Qu’est-ce que je me suis fait chier pendant tout ce temps … le « wow effect » de la vacuité footballistique. Je ne sais pas ce qui, de la lenteur ou de la pauvreté technique, l’emportait. Ex Aequo je dirais. Et des deux côtés d’ailleurs (heureusement qu’on n’avait pas les Fumiers en face, sinon on rentrait à la pause avec 5 buts à rattraper). Souvent je me demandais même qui avait le ballon tant les deux équipes se le rendaient mutuellement à force de déchets répétés. Je ne crois pas  avoir vu plus de trois passes réussies de suite … Affligeant.
    Mais au-delà du niveau technique, la question que j’avais vraiment envie de poser était : ESPRIT ES-TU LA ???? Car y avait quand même de quoi faire tourner des guéridons !!! Des joueurs arrêtés, sans imagination et surtout sans aucun engagement et implication dans le jeu (hormis KTC peut-être …).
    A la fin de cet acte-là, j’étais intimement convaincu qu’on pouvait dire définitivement adieu à l’Europe l’année prochaine.
    Et c’est à ce moment précis que le miracle s’est produit.
  2. ACTE 2 [74’’ – 90’’] : APRES LA CHICORÉE LEROUX, LA CAFÉINE SPIROUX
    Pour vous donner une idée d’à quel point on se faisait chier, le Coach, désespéré, n’a même pas attendu sa « sacro-sainte » 60ème minutes pour faire des changements, en renvoyant SODER-CLOWN au Cirque pour lancer SPIROUX dès la 52ème. ET il a bien fait. Oui, oui, oui il a bien fait, car même si on n’aime pas SPIROUX, on est bien obligé de constater que ça a tout changé. Ce mec-là moi je l’aime bien, car même si ça ne sera jamais un Top Player, au moins a-t’ il à lui tout seul plus d’esprit vert que la somme d’au moins 8 joueurs hier sur la pelouse. Il se bat, souvent de façon peu académique et désordonnée, mais il se bat comme en témoigne ce premier but rageur qui débloque tout. Et il n’est pas si maladroit que d’aucuns veulent le dire comme en témoigne son caviar pour BARACK OUSSAMA sur le deuxième. ESPRIT ES-TU LA ?… Oui, avec SPIROUX il était là. Et au-delà des deux buts sur lesquels il est impliqué, je pense que son « attitude » en a incité d’autres à se bouger le fion, car le rythme vert du dernier quart d’heure était quand même plus élevé (pour RICK ? il faut comprendre par là qu’il est passé de la ballade dominicale à la marche rapide …). Et au final, le miracle se produit, sans être passé ni par Lourdes ni par Lisieux. Ahurissant mais …. C’est comme ça. Ouf.
  3. TOPS/FLOPS
    VRAITOP : SPIROUX
    (voir ci-dessus). Le gros Ménès a twitté qu’il avait « un SODERLUND dans chaque orteil » … Je n’irai personnellement pas jusque-là. Mais je ne comprends toujours pas le frein du coach avec ce mec-là. Match-Winner hier, il a surtout démontré qu’il était dans l’esprit. Et sa merveille de centre au millimètre pour TANNANE n’était pas sans me rappeler les belles promesses affichées de son association avec l’INSPECTEUR (mais ça, comme disent les opticiens, « c’était avant » … avant que la petite salope de FERRI le 8 novembre etc. etc. etc.).
    PASMALTOP : KTC. Ouais, dans le marasme ambiant, il a surnagé, dans l’esprit comme dans les performances. Bon derrière, et plus actif devant que d’habitude, il amène notamment le premier but sur son crochet extér. dans la surface. Bon Match Kathy.
    MEGAFLOP : SODERCLOWN. Bon ben là … je crois qu’on a fait le tour de la question. Planté comme un piquet pendant 52’’, extrêmement révélateur de la prestation de l’équipe (insupportablement lent, et techniquement affligeant), je pense qu’il est grand temps de faire une pause. Et de voir si l’année prochaine, il aurait pas des fois pendant les vacances trouvé par hasard dans une malle un manuel de foot. Sinon bah … on se sera fait enfler de 3M€. Ça arrive. Et faudra faire avec pendant 3 ans, parce que pour le refourguer à un autre club avec de telles prestations, ça va être Rock’n Roll.
    USUAL FLIPFLOP : DUO DE CLOWNS ‘BONBEC & RICK ?’. Pendant tout le match, je me suis demandé qui des deux courait le moins, ou plus exactement qui marchait le plus. Suis pas arrivé à les départager …. Ex Aequo à mon avis. Mais comme RICK ? a marqué un but accordé par l’arbitre, alors que celui de BONBEC a été (injustement à mon sens) refusé, je vais voter BONBEC pour le Flop. Je ne suis sans doute pas très objectif avec la danseuse de ballet parisienne, mais en fait, j’en peux plus de le voir.
    D1. UNE SORTE DE CONCLUSION : APRES « LES VACANCES DE M. HULOT », « LES ÉTATS D’ÂME DE M. GALTIER »
    Une chose paraît assez claire désormais : notre équipe n’a pas les moyens en terme d’effectif de faire sans PERRIN+COHADE+HAMOUMA+BERIC. C’est trop pour nous, pas assez de banc. Ça c’est un constat, et GALTIER n’y est pour rien. Mais justement est-il bien nécessaire d’y ajouter des choix qui paraissent, vu la situation, de plus en plus ‘arbitraires’ ?
    Le Coach n’aime pas SPIROUX, il préfère SODER-CLOWN. Moi pas.
    Le Coach n’aime pas MALCUIT. Et en l’absence de PERRIN, il préfère donc laisser KTC à droite et mettre les deux Frigos Américains dans l’axe (tribute to Raphael 😉 ), plutôt que de « sécuriser » l’axe avec KTC et mettre MALCUIT à droite. Moi pas.
    Mais GALTIER est le coach de l’ASSE. Moi pas. Et de vous à moi, c’est bien mieux comme ça !!
    Et vu l’ensemble de son œuvre depuis 2009, on va continuer à lui faire confiance. Mais attention quand même, le propre d’un miracle est de ne se produire qu’une fois…
    D1. UNE *AUTRE* SORTE DE CONCLUSION : « QU’IMPORTE LE FLACON, POURVU QU’ON AIT L’IVRESSE »
    (Ouaip. Vous savez qu’en matière de proverbes, je suis pas bon à prendre, et j’en sais long comme la kikette de Gaël MONFILS, alias « La Poutre de Bamako ». NDLR : la métaphore fonctionne aussi avec la kikette de BAYAL SALL).
    Miracle ou pas, ça fait trois points. Et vu les autres résultats de la soirée (CAEN, LILLE …) finalement ces trois points contribueront peut-être à nous offrir l’Europe en fin de saison, qui sait … Alors si jamais en mai on finit 4ème (hautement improbable), 5ème (encore possible), ou 6ème (jouable) et que grâce à un triplé du PSG en France on rejoue l’Europa League … Franchement, on aura sûrement vite oublié ce miracle soporifique du 19.03, et moi le premier.

LA COMPLAINTE DES FUMIERS
Les Voisins continuent de dérouler leur petit tapis rouge dans leur petit POL. Agaçant.
Cela dit cette fois, si j’avais une oreille à The Voice j’avais quand même un œil sur le match, et le moins qu’on puisse dire c’est que les Fumiers n’ont pas été impériaux (Pâtés Impériaux ? Nems ? Rouleaux de Printemps ?… Je croyais que chez POL on vendait que des sandwiches ??!!). Ils peuvent même largement remercier cette brelouze de BAMOU, qui était décidément meilleur quand il vendaient des survêts’, de cette perte de balle à 20m qui leur offre le premier but, et de cette pseudo-faute sur FERRI qui amène le péno. Au passage, on aura pu confirmer au travers de ce dernier épisode que notre petite salope préférée a sa reconversion post-foot toute trouvée dans la natation synchronisée ou le plongeon à 3M catégorie figures libres.
Toutefois, ma frustration est grandement atténuée par le fait qu’une victoire des fumiers samedi nous arrange plus qu’un match nul. Car les Fumiers, on les rattrapera pas. Mais en empêchant Nantes de prendre des points samedi, ils nous ont quand même faciliter l’éventuel chemin vers l’Europa League l’année prochaine.
Alors, l’un dans l’autre (comme dit ce couple tendrement enlacé :-)), c’est pas plus mal !!!

Pour réagir à cette info, rendez-vous sur le forum !

Joss Randall
Suivez-moi !

Joss Randall

Chasseur de primes des temps modernes, Stéphanois pur souche depuis 45 ans, mais exilé professionnellement en territoire fumier. Je reviens régulièrement me plonger dans ce chaudron dans lequel je suis tombé, comme Obélix, quand j’étais petit.
Si je dégaine parfois vite ma Mare’s Leg, je n’en reste pas moins un inconditionnel de la couleur de l’espoir !
Joss Randall
Suivez-moi !

Joss Randall

Chasseur de primes des temps modernes, Stéphanois pur souche depuis 45 ans, mais exilé professionnellement en territoire fumier. Je reviens régulièrement me plonger dans ce chaudron dans lequel je suis tombé, comme Obélix, quand j’étais petit. Si je dégaine parfois vite ma Mare’s Leg, je n’en reste pas moins un inconditionnel de la couleur de l’espoir !

Pin It on Pinterest

Shares