« Christophe Galtier a fait bien plus pendant 8 ans que simplement manager l’équipe ! »

Joss Randall est le chroniqueur régulier de Peuple Vert ! Alors les puristes diront que c’est Josh et pas Joss !! Et alors ! Tu veux que je sorte ma Winchester vitriolée pour te faire regretter ton aplomb jeune gardien de vache(rie) ? En tout cas, si t’as pas affaire à moi, t’auras à bosser l’art du contre avec Joss Randall… Alors, on fait toujours le malin ?!? A toi Joss…

PASSE LA MAIN, PAPY ZINZIN !!

« Je crois que la vieillesse arrive par les yeux, et qu’on vieillit plus vite à voir toujours des vieux » Victor Hugo

Salut les Groupies,

Debout dans la tempête, votre Cowboy @JossRandall42 est toujours là, contre vents et marées. « Against All Odds » comme chantait le bon Phillou COLLINS… et du vent et des marées violentes, Dieu sait qu’on en prend des plein paquets dans la gueule depuis 15 jours, les amis, non ?
Comme pour vous j’imagine, la rogne et la grogne se sont installés en moi, fers de lance de la colère. Vous ne m’en voudrez donc pas si, une fois n’étant pas coutume, je divague un brin sur des sujets de fond, avant de passer au triste match de vendredi (de toute façon, vu la prestation, ça sera vite vu !).

LA CÉRÉMONIE DE L’OSCAR

Moi qui avait toujours rêvé de recevoir un Oscar … pour une fois que j’en recevais un, je ne pensais pas que ça ne durait que 5 mois, l’affaire !
Alors que j’avais encore le cul tout rougi par l’humiliation du 5 novembre, où Geoffroy Guichard fut transformé en arène où on a percé les flancs de notre standing, ou notre dignité agonisa comme un taureau exsangue, voilà le Catalan qui quitte non pas le navire, mais l’ambulance !!! BIM !!! Et je ne sais même pas si j’arrive à lui en vouloir … ou pas. Depuis quelques temps, je le sentais venir. Mais honnêtement, pas aussi vite, et pas au milieu de la tempête. Pour ce dernier point, oui, je lui en veux peut-être. Pour le reste, il avait très certainement ses (bonnes) raisons, car même sans volonté affichée de s’inscrire durablement dans l’histoire du club (cf. ses toutes premières déclarations « un entraîneur ne doit pas rester plus de deux ans dans un club », etc.), partir aussi vite en dit long comme un jour sans pain sur un vrai problème de fond, en plus d’un manque criant de persévérance. Au final, je crois que j’ai quand même envie de lui souhaiter bon vent, car sportivement, j’y ai cru, surtout au début, mais il s’était trompé d’histoire en signant chez nous. Et nous aussi, réciproquement. Car prendre un entraîneur prônant jusqu’au dogmatisme béat cette philosophie de jeu « catalane », et en même temps lui donner un effectif aussi faible techniquement, c’était juste un suicide.
Ceci étant dit … Il nous laisse quand même dans une belle merde, l’Oscar. Et selon moi, elle dépasse largement le cadre du sportif. D’où le chapitre suivant. C’est dingue un tel talent dans les enchaînements … non ?

PAPY ZINZIN FAIT DE LA RESISTANCE

Vécu comme un séisme, la départ de GARCIA n’est sans doute qu’un épiphénomène, comparé à la tourmente qui nous attend. Difficile de trier le bon grain de l’ivraie dans tout ce qui se dit et s’écrit sur les « vraies » raisons du départ d’Oscar, mais tout le monde sent bien qu’il y a un personnage absolument central dans tout ça : ROMEYER. Et plus je le vois, plus je l’écoute (pour les fois du moins où j’arrive à comprendre ce qu’il dit …) plus je pense au Gros MOSCATO, qui me fait assez souvent marrer, et qui parlait de feu Liliane BETTENCOURT sur la fin de sa vie, en l’appelant « MAMY ZINZIN », la pauvre. Mais ça me faisait marrer. Et bien ROMEYER, c’est exactement ça pour moi : PAPY ZINZIN. D’un autre âge.
J’ai visité récemment et pour la première fois de ma vie le Musée de l’ASSE. Et une photo m’a marqué, celle de Roger ROCHER, très belle photo en Noir & Blanc, pendant un vote de l’AG, avec juste derrière lui un ROMEYER avec 40 ans de moins mais déjà « à l’affût ». Et bien tout ça m’apparait plus clairement aujourd’hui. RORO est l’homme de l’ASSE des 70’s, dont je disais dans la dernière chronique qu’elle n’était plus en phase avec le foot actuel. Et me reviennent d’un coup juste au bord de la mémoire ses positions marquées de début d’été pour un entraineur « à la française » pour succéder à GALTIER, là où BLING-BLING-CAIAZZ’ voulait du clinquant, du VIEIRA, du HENRY, de l’Etranger … Et aussi sa volonté farouche de ne laisser entrer au Capital un investisseur qu’à la seule condition qu’il soit minoritaire. Mais quel investisseur viendra mettre 25M€ dans l’ASSE (somme, par-dessus le surcroît, largement insuffisante dans le foot actuel) et en plus pour ne pas avoir le pouvoir ?!? Ridicule, Mr ROMEYER. Ridicule. Et la nomination de JUJU-Le-Charbonneur à la place de GARCIA va dans le même sens. On ferme vite les écoutilles, et on se recroqueville sur les fameuses « valeurs » qui ont fait le succès des Verts dans les 70’s. Du sang et des larmes. Pas de talent, mais de la sueur. Il aime ça, Roro.
Oh ! Je n’épargne pas pour autant CAIAZZO, qu’on n’entend justement pas beaucoup, dans l’œil du cyclone, le Vert parisien. On le savait plus à l’aise avec les petits fours des pince-fesses organisées par les instances du foot français et européen qu’avec les mains dans le moteur, mais quand même….. quand même … Les plaques tectoniques du pouvoir vert semblent avoir sacrément bougé ces derniers jours. Et quand les plaques bougent, Séisme en vue, les gars.
Et pour tous ceux qui pensent, comme Romeyer d’ailleurs qui vient encore de le (re)dire, qu’il ne faut rien changer à la structure du club (notamment cette étrange gouvernance bicéphale), je m’excuse de les détromper – comme disait un éléphant qui s’était sectionné le pif. J’ai longtemps guerroyé (verbalement) contre ceux qui niaient le redressement opéré depuis 10 ans par notre duo de clowns. Mais aujourd’hui je me range à leur avis : ça ne fonctionne pas. D’ailleurs aucun navire ne saurait être durablement et correctement commandé par deux Capitaines, aussi bien répartis que les rôles fussent en appâts rances (sic). Et je crois vraiment qu’avec son air con et sa vue basse, l’ami GALTIER a fait bien plus pendant 8 ans que simplement manager l’équipe. Il a aussi réussi, par tous les rôles qu’il a endossé au club, à faire tenir debout ce fragile château de cartes. Baobab cachant la forêt.
Mais comme je refuse à voir sombrer « mon » ASSE sans rien faire, je m’emmène promener le cerveau dans des régions sans limites. Et je dis : Passe la main, Papy ZINZIN !!!. Il est temps. Tu ne comprends plus rien au foot d’aujourd’hui.

LA PREMIÈRE DU CRAQUANT PETIT SABLÉ (DE LU ?) : BRANLÉE NUMBER OUANE.

T’inquiète la Guinguette. Y en aura d’autres.
Je ne commenterai pas ici la nomination de JUJU dans l’urgence. On ne le connaît pas en tant entraineur. Donc si ça se trouve il est bon (pas net sur le premier match, toutefois). Par contre je suis certain des raisons qui ont conduit ROMEYER à le nommer lui, et à annoncer qu’il voulait en faire le « nouveau GALTIER » (ça promet. Cf. point ci-dessus) : IL EST DE LA MAISON, Juju. Il la connait donc bien. Et de ce fait, il ne viendra pas peler le jonc de Papy à lui demander des joueurs à l’amer catho divers, ou à vouloir changer des choses dans la structure et l’organisation du Club. Tout le contraire d’Oscar, quoi.
Comme joueur, le Juju, je me rappelle un gars avec toutes les valeurs que PAPY ZINZIN adore. Abnégation, hargne, impact. Une sorte de PAJOT, en un peu mieux. Il a raté sa première en tant qu’entraineur, mais on ne va quand même pas le juger sur ça, alors qu’il a repris l’équipe trois jours avant. Mais pour tous ceux qui attendaient le fameux « Choc Psychologique », ce fut un coup d’épée dans l’eau. Un coude épais dans l’eau. Tout juste soulèvera-t-on la légitime question d’une composition de départ un rien hybride, avec aucun joueur de ballon dans l’entrejeu (mais là encore il fait avec ce qu’il a) et un PAJOT, « brillant » comme à son habitude, en haut à droite pendant toute la première mi-temps ( ?????!!!!!!!) … Rien compris à ça (si quelqu’un de vous à la réponse, j’envoie une enveloppe timbrée). Déjà qu’il est pas bien fameux au milieu …
Je pourrais vous parler longtemps des prestas individuelles ou de la presta collective … de l’abyssale faiblesse footballistique de Mr JANKO, impliqué directement dans deux des trois buts Lillois, et absolument transparent tout le reste du match … du pied bot de PAJOLOJOLI qui fait une Pinochet en tirant dans la foule à 10 mètres des cages (heureusement, depuis, Neal MAUPAY a fait pire … on passe pas pour des billes tiens !) … Mais on y passerait la nuit.
De ce match, je ne retiendrai donc que deux choses qui émergent :

1. L’incroyable faiblesse technique de notre effectif. Criant. Gouffresque (je sais que ça existe pas, mais tout le monde comprend. Et je fais ce que je veux dans ma Chronique !!!). Certes, ça ira un peu mieux quand on aura récupéré quelques joueurs comme REMY-SANS-FAMILLE, MOLLET-DE-POULE (du coup, pas avant février sans doute, et seulement pour trois matchs avant nouvelle blessure), HERNANI ou un vrai DIOUSSE. Mais ça ne suffira pas à faire mieux que 10-12ème. Et

2. L’attitude des joueurs pendant et après le match ….. Dingue. Un PAJOT pas plus « marqué » que ça après son incroyable raté qui ramenait le score à 2-2 (un tout petit peu fondamental quand même non ?) … Et que dire de POGBA, et de sa souriante désinvolture à la fin du match ? Ah pour faire le con en costard avec ses deux frangins aux EMI AWARDS, là y a du monde ! Mais au marquage de PÉPÉ sur le 1er but Lillois, y a plus personne !!! Et là je repense à mon petit supporter vert d’Infosport, qui déjà tant pleurait d’avoir découvert après le Derby que les joueurs n’avaient plus « l’amour du maillot ». Ce soir, il doit être triste comme une pierre.
Comment mieux conclure, et résumer la situation dans laquelle nous nous trouvons, ainsi que l’avenir à court terme qui nous attend, que de citer le génial Alexandre ASTIER (dont le seul défaut connu est d’être archi-Lyonnais), le génialissime Roi Arthur de KAAMELOTT, qui pourrait être notre Juju national s’adressant à PAPY ZINZIN : « Seigneur, je me vouerai tout entier à la noble quête dont Vous m’honorâtes. Mais avec l’équipe de romanos que je me promène, on n’est pas sorti des ronces. »

LA COMPLAINTE DES FUMIERS

Franchement je sais pas trop quoi dire, car une certaine pudeur issue de mon éducation me fait rechigner à me moquer d’une équipe qui nous a rougi le fion à blanc il y a moins de 15 jours. J’espérais même que Jean-Mimi-Le-Chafouin tirerait un peu sur notre ambulance verte, comme il le fait souvent, pour pouvoir me le payer en retour dans la CDF. Mais même pas !!! Il compatit, même, qu’il a dit.
Mais malgré la pudeur, je peux pas m’empêcher … J’ai jeté un œil (distrait) à OL-MONTPELLIER. Déjà une chose est sûre, sans l’Homme-qui-montre-son-maillot, ça va déjà beaucoup moins bien, offensivement parlant chez les Gones. Vaudrait mieux (pour eux) qu’il ne leur fasse pas une HAMOUMITE aigüe, celui-là. Après, j’ai revu les anciennes habituelles carences des voisins, celles qu’on croyait justement gommées (vous avez dit suffisance vis-à-vis des équipes supposées plus faibles ??). Et j’ai surtout vu une équipe des voisins copieusement dominée à la piaule, en deuxième mi-temps surtout, par une équipe supposément beaucoup plus faible. Au final, un petit point pris au « Groupama » stadium. Tu parles d’une assurance ! … Quand on sait que dans le même temps, Monaco s’était foiré à Amiens, un seul mot me vient : BALLOT !!!
PS : pour ceux qui comme moi, trouve que AGUILAR, l’arrière latéral de MONTPELLIER est excellent, je voudrais juste rappeler qu’il a été formé à l’ASSE. Mais qu’apparemment, on a dû le juger trop mauvais pour le garder…. Mais OUF, on n’est pas capot, on a JANKO !! Yes !!!

Joss Randall
Suivez-moi !

Joss Randall

Chasseur de primes des temps modernes, Stéphanois pur souche depuis 45 ans, mais exilé professionnellement en territoire fumier. Je reviens régulièrement me plonger dans ce chaudron dans lequel je suis tombé, comme Obélix, quand j’étais petit.
Si je dégaine parfois vite ma Mare’s Leg, je n’en reste pas moins un inconditionnel de la couleur de l’espoir !
Joss Randall
Suivez-moi !

Joss Randall

Chasseur de primes des temps modernes, Stéphanois pur souche depuis 45 ans, mais exilé professionnellement en territoire fumier. Je reviens régulièrement me plonger dans ce chaudron dans lequel je suis tombé, comme Obélix, quand j’étais petit. Si je dégaine parfois vite ma Mare’s Leg, je n’en reste pas moins un inconditionnel de la couleur de l’espoir !

11
Poster un Commentaire

Please Login to comment
11 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
10 Comment authors
FooteuxLABRUTEhervé girardyannickroby Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

plus récents plus anciens plus de votes
Footeux
Invité

Galtier a fait du bon travail durant ses premières années au club mais il a eu la chance de compter dans son effectif des joueurs de talent (Ruffier que je trouvais meilleur qu’aujourd’hui) Zouma, Guilavogui, Cohade, Ghoulam, Brandao et surtout on possédait un extra-terrestre en attaque en la personne de Aubameyang que nos 2 chers présidents ont bradé en le transférant pour une bouchée de pain à Dortmund. Donc la qualité des joueurs c’était quand même autre chose qu’aujourd’hui avec les Pajot, Janko,Mbengue, Diony ou encore Lacroix. Par contre sauf pour quelques rares matchs les deux dernières années de Galtier… Read more »

Labrute
Membre
Labrute
Galtier avait phagocyté le club, il est parti en laissant un champ de ruine. M’Bengue, kmp, soderlun, Selnaes, Eau de Javel, Hamouma c’est lui qui les a voulu.

Il est si fort votre bourricot qu’il a beau pleurnicher qu’il veut aller en Angleterre, que ces derniers l’ignore totalement et absolument.

Galtier est parti lâché par Perrin et sa bande.

hervé girard
Invité
hervé girard
Pareil j’ai beaucoup rigolé avec
Rien compris à ça (si quelqu’un de vous à la réponse, j’envoie une enveloppe timbrée). Déjà qu’il est pas bien fameux au milieu …ou remy sans famille mollet de poule
Mdrrrr
Ce joss à beaucoup de talent, mieux que chez l’équipe
noam
Invité
noam
acceptable, lui peut se permettre de demander des moyens vu son palmarès, pas comme Garcia
yannick
Invité
yannick
Vous parlez de Raniéri mais sachez qu’il risque je dis bien qu’il risque déjà de quitter le FC Nantes pour la sélection italienne qui lui fait les yeux doux et lui n’est pas insensible
ROBY
Membre
ROBY
Rien a rajouter tout est dis .. bravo et .. condoleances…
Mibemol
Membre
Mibemol
Euh… dans les années 70 le talent était au rendez vous… la sueur en sus quand il fallait vraiment le forcer…
Après tous ces articles qui prédisent l’apocalypse, je sais pas j’ai envie d’y croire quand même. Le gaga est tout en »comediante tragediante » en ce moment. En plus des joueurs si les supporters deviennent ridicules… ALV ! Choucroute!!!
Vieuvert
Membre
Vieuvert
Je crois même que GALTIER a réussi à faire croire par son travail à tout un club, dirigeants et supporters compris, que l’ASSE avait le niveau européen.
La situation aujourd’hui et les critiques qui tombent ressemblent étrangement à celles qu’on entendait avant qu’il arrive.
Il a caché la réalité profonde de notre club. Il nous a juste permis de rêver. C’est beaucoup déjà.
Sofiane B
Membre
Sofiane B
Aguilar formé à l’asse…on a recruté janko(incapable d faire 1 centre)katranis(pas au niveau d la L1)…SANS COMMENTAIRE…
noam
Invité
noam
depuis des années il restera le meilleurs coach de très loin ? fallait lui donner des moyens, ou prendre
Ranieri pour 300 000 mille euro par mois net ? que de prendre Garcia dans un championnat très faible
le clubs pourra jamais avancer avec des guignol pareil, un présidents comme Kita, voila ce qu’il nous
faut pour le bien de l’asse, conceiçao, Ranieri de très bons choix, quel dommage l’asse mérite mieux
pourtant Nantes on des joueurs très faible, je félicite Kita un vrais présidents,