#ASSEPSG : « J’attendais un minimum de gnaque, des valeurs vertes, Galtier le méritait ! »

Joss Randall est le chroniqueur régulier de Peuple Vert ! Alors les puristes diront que c’est Josh et pas Joss !! Et alors ! Tu veux que je sorte ma Winchester vitriolée pour te faire regretter ton aplomb jeune gardien de vache(rie) ? En tout cas, si t’as pas affaire à moi, t’auras à bosser l’art du contre avec Joss Randall… Alors, on fait toujours le malin ?!? A toi Joss…

 

Quel dommage pour un hommage !

Pour Dimanche soir ………………
« L’amour-propre est flatté des hommages, l’orgueil s’en passe, la vanité les publie. » Gabriel Sénac de Meilhan. Considérations sur l’esprit et les mœurs

Pour l’avenir post Christophe G ………………………
« Un veuf qui se remarie vite, c’est un hommage à la femme qu’il vient de perdre. » André Siegfried

 

Salut les Groupies !

Le cowboy @JossRandall42 est chafouin, en ce lundi. Si, si, j’vous jure.
Je m’étais préparé, comme tout le Peuple Vert, à fêter dignement la fin de règne de Coach G. Je m’étais dit que ça allait chier des bulles carrées pour le PSG (Passe Sur Galtier, déjà !), dans un chaudron en ultra ébullition vu qu’il y avait plein de trucs à fêter, et je me faisais d’avance un plaisir d’envoyer dès hier soir l’ASM vers le titre ! C’est donc enjoué comme un faon dans une forêt domaniale que j’abordais le truc, confiant. Me disant (comme un gland) que pour la dernière de LEUR coach, les joueurs allaient nous sortir une prestation du niveau de celle du Derby. Engagement et Fierté Verte !!

Joss Randall avec un pote à lui au pot de départ de Christophe Galtier vers 23h48 !

Et bien en guise de fête, on eu quoi-t-est-ce-que ?!!??….
Une branlée.
Et puis une belle, pas une demi. Une qui pique le cul. La plus forte et triste connue par GALTIER depuis 8 ans à GG, tu parles d’un pot de départ, Edgar !!!

Je n’hésite pas à le dire : pour moi, ça a – en grande partie – gâché l’hommage … pas d’hommage … dommage.
L’hommage que Christophe GALTIER méritait, largement, pour bons et loyaux services rendus à la nation verte. Comme je vous l’ai récemment promis, il y aura bientôt une Chronique spéciale consacrée à ça, donc je ne m’étale pas. Mais heureusement qu’on a le meilleur public de France (pas de doute là-dessus), sinon c’est bien tristounet et la queue entre les cannes que GALTIER aurait quitté Geoffroy Guichard Dimanche soir.
Pour la dernière fois.

Après tout ça, le match en lui-même devient finalement bien secondaire.

Je n’en retiens d’ailleurs que deux choses :

1/ Une qu’on avait vu venir : quand il est question de football – apologie d’une branlée annoncée.

Valbuena qui fait de l’oeil à…
Résultat de recherche d'images pour "claudia schiffer"
… Claudia Schiffer qui se fout clairement de sa gueule !

Entre ce PSG-là, et cette ASSE-là, sur le plan purement footballistique, le match était joué d’avance, tant il existe de galaxies séparant les deux niveaux d’effectifs. Ainsi, espérer pour nos Verts rivaliser sur le plan du jeu avec cette équipe parisienne, c’est comme un si un mec ayant le physique de Valbuena mais qui n’en n’aurait pas le compte en banque tentait d’attraper Claudia Schiffer (de la grande époque). C’est juste la grosse déconvenue assurée.
De ce point de vue-là, bien que boursouflé, le score reflète une certaine logique sportive, qui nous ramène d’ailleurs brutalement à notre réalité.
La meilleure illustration ? Le milieu de terrain. Nous qui nous targuions (et je m’inclue dans le ‘nous’) d’avoir un ‘bon’ milieu de terrain avec TOUTVERT et NENESSE (bon, certes, y avait encore cette imposture de RITON, qui ne m’a d’ailleurs pas déçu…), la douche révélatrice fut glaciale, tant en face ils nous ont montré ce qu’était vraiment un BON milieu de terrain. On n’a pas vu un ballon. Point barre.
Mais après tout on n’est pas les seuls, loin de là, à être moins forts que le PSG. Vraiment pas de quoi se flageller le cul avec une Rosette de chez les voisins jusqu’à ce que mort s’ensuive.
Tout juste aura-t-on le cul qui pique un peu plus que prévu, tant la démonstration « par le contraste » aura mis en exergue la faiblesse, notamment technique, de notre équipe en cette saison 2016-2017. Comme me le faisait remarquer pendant le match mon pote Olivier #LAGLONFLE, qui parlait plus précisément de KMP mais qu’on peut étendre à beaucoup d’autres de nos Verts : la France gagnera l’Eurovision avant qu’un de nos joueurs réussisse que ce Benzema a fait aux joueurs de l’Atlético la semaine dernière le long de la ligne.
Mais je le répète, ce n’est pas ce qui m’a chafouiné le plus.

2/ Une que j’avais pas vu venir : quand il est question d’envieJ’en veux aux joueurs. Et Galtier aussi, sûrement …

Perdre contre le PSG, OK. Mais se faire rectaltoucher à ce point, à domicile, pour le dernier match de GALTIER après 8 ans …. « Je ne comprends pas », comme disait Rufus dans Amélie Poulain, voyant disparaître son nain de jardin.
Prendre 5 buts à la piaule, comme les premiers pégreleux venus, alors qu’on se targue d’avoir la 4ème défense de France ? Je ne comprends pas.
Et surtout … surtout …. pour un dernier match soi-disant « hommage », se faire bouger à ce point, dans une apparente apathie générale, sans impact, sans révolte, sans engagement, sans implication et avec pour seul argument au micro ‘bah …. vous savez … ils sont plus forts que nous, hein !!’ … C’est tristement affligeant, et loin de l’histoire du Club.
J’attendais un minimum de gnaque, des valeurs vertes, GALTIER le méritait. Ils lui ont simplement salopé son pot de départ, car je crois qu’ils n’en ont rien à secouer. Et c’est moche.
Et pour vous dire le fond de ma pensée, dixit Nicolas Le Jardinier, ça en dit long comme l’appendice reproducteur de Claude Makélélé sur l’estime que ce groupe semblait porter à Galtier. Et ça non plus, il ne le méritait pas. Je le dis en toute liberté intellectuelle, puisque je n’ai pas été le dernier à critiquer ses choix depuis deux ans. Mais il méritait une sortie plus digne. C’est sans doute dans le manque de coffre et d’état d’esprit de ce groupe qu’il faudra chercher l’échec de cette saison.
Car finalement je m’offusque, mais … en y regardant bien de près, toute la saison aura été jalonnée de signes avant-coureurs (eux au moins il couraient, les signes !! Pas comme les joueurs), qui auraient dû nous mettre le prépuce à l’oreille. Yark.

Allez … Bon Vent Christophe. Et merci.

Tiens puisqu’on en est aux hommages, j’ai envie de faire non pas un hommage mais un petit clin d’œil à mon intermittent du spectacle préféré, @katara420, qui a quelques petits soucis en ce moment. Reviens-nous vite, tes blagues, pourtant profondément débiles, nous manquent un peu avec le Boss. (Note du Boss : Je suis bien d’accord… ses blagues sont profondément débiles… Mais elles me manquent car il semblerait que les miennes soient pires… si si !)

La Charado-Complainte des Fumiers
Après ce triste dimanche, je ne résiste pas à l’idée de finir de façon plus légère. Après l’élimination sans gloire des Voisins en Europa League, qui se sont fait récurer l’évier bien à fond par l’Ajax modèle classe biberon, c’est sous forme de charade que je vous livre que ce m’inspire l’année des Gones.
Mon premier est une note de musique qui donne le ton.
Mon deuxième résulte de la somme de 15 + 1
Mon troisième est un pronom indéfini neutre qui réfère à une ou plusieurs personnes.

En 1976 à Montréal, Guy DRUT sautait allégrement mes quatrièmes sur 110m.
Mon cinquième est comme une souris, mais en plus gros, quoi.
Les Rosbifs boivent mon sixième à 16h. (Du moins c’était le cas dans l’Angleterre Victorienne, car aujourd’hui c’est plutôt binouze-au-pub).
Mon tout traduit donc le bilan de l’année des voisins.
Et pis c’est tout, y a rien d’autre à dire, n’en déplaise à Jean-Mimi-Le-Chafouin.

Réponse du Boss : Do-151-suisse-ginette-eau tiède….. Pas compris !

Joss Randall
Suivez-moi !

Joss Randall

Chasseur de primes des temps modernes, Stéphanois pur souche depuis 45 ans, mais exilé professionnellement en territoire fumier. Je reviens régulièrement me plonger dans ce chaudron dans lequel je suis tombé, comme Obélix, quand j’étais petit.
Si je dégaine parfois vite ma Mare’s Leg, je n’en reste pas moins un inconditionnel de la couleur de l’espoir !
Joss Randall
Suivez-moi !

Joss Randall

Chasseur de primes des temps modernes, Stéphanois pur souche depuis 45 ans, mais exilé professionnellement en territoire fumier. Je reviens régulièrement me plonger dans ce chaudron dans lequel je suis tombé, comme Obélix, quand j’étais petit. Si je dégaine parfois vite ma Mare’s Leg, je n’en reste pas moins un inconditionnel de la couleur de l’espoir !

Une pensée sur “#ASSEPSG : « J’attendais un minimum de gnaque, des valeurs vertes, Galtier le méritait ! »

  • 16 mai 2017 à 17 h 41 min
    Permalink
    bien joué cow boy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares