ASSE – SC BASTIA (2-1) – La colère du Chaudron

36 views

Victoire ! Sous un soleil de plomb, les verts ont obtenus les trois points face à Bastia au terme d’un match aux multiples rebondissements. 

Pour cette rencontre Christophe Galtier avait reconduit un 4-2-3-1 qui sera visiblement notre schéma tactique de base pour cette saison. Pas de composition inattendue donc pour ce match, Bahebeck de retour de blessure reprend son couloir gauche, Eysseric en l’absence de Corgnet était quant à lui aligné au poste de meneur de jeu. Seul changement notable, celui de Florentin Pogba qui fut préféré à Sall en défense centrale.

Comme un remake du match contre Lorient, l’entame de cette rencontre offrait déjà un avantage certain aux Stéphanois. A la lutte pour le ballon, DJiku tacle Fabien Lemoine et surtout sa cheville et écope d’un carton rouge, logiquement diront certains, sévère pour d’autres (4ème). Lemoine sortira quelques minutes pour se faire soigner mais reprendra finalement sa place sur le terrain dés la 7ème minute.

A onze contre dix le débat n’était forcement pas équilibré et en toute logique les Verts asphyxient les corses multipliant les attaques chez l’adversaire. Une première grosse alerte sur le but d’Hansen donnait le ton de la partie, Eysseric légèrement décalé côté gauche décoche une frappe des 20 mètres qui frôle la transversale du gardien Bastiais (11ème). S’en suivra une nouvelle action offensive d’Eysseric qui lancé dans l’axe laisse le ballon à Romain Hamouma qui tente sa chance mais ne cadre pas (13ème).

Les Stéphanois monopolisent totalement le ballon et pressent sans cesse les Bastiais ne leurs laissant quasiment aucune chance d’aller de l’avant. J.C Bahbeck lancé dans la profondeur sur son côté gauche poursuivi par Cahuzac s’écroule dans la surface mais M.Gautier ne siffle rien (16ème). La minute suivante Nolan Roux sur le côté droit centre en retrait pour Bahebeck qui reprend du bout du pied face au but, Hansen repousse difficilement le ballon en corner (17ème). Il y a le feu dans la défense Corse, une série de corner tirés de la gauche puis de la droite délivra Saint-Etienne. Sur un énième corner tiré sur la droite Palmieri rate son dégagement, Loïc Perrin seul au second poteau reprend le ballon et allume la cage Bastiaise. BUT ! 1-0 (20ème).

Au retour de la pause fraîcheur (22ème), les Verts continuent leurs assauts dans la moitié de terrain adverse, Nolan Roux enchaîne un contrôle orienté frappe des 25 mètres qui ne trouvera finalement pas le cadre (25ème). Les Corses riposterons par une frappe lointaine non cadrée de Kamano (26ème).

Sans s’équilibrer réellement, les Bastiais arrivent à se montrer un petit peu plus en contre-attaque, Cahuzac lancé par Kamano dans le dos de Pogba devance la sortie de Stéphane Ruffier, le tir du capitaine Corse rase le poteau droit Stéphanois (35ème). Le jeu des verts devient beaucoup moins précis dans les transmissions de balle ce qui profite aux Bastiais. Sur une contre-attaque Bastiaise menée par Kamano et Cahusac par la droite la défense Verte panique, Lemoine dans la surface tente de dégager le ballon mais heurte la poitrine de Théophile-Catherine et fini devant les pieds de Danic qui ajuste et frappe. Égalisation de Bastia. 1-1 (41ème).

La défense Stéphanoise n’y est plus du tout, Ayité sur la droite devant la surface décoche une frappe à ras de terre, Stephane Ruffier est battu mais le ballon rase le poteau droit (43ème). Juste avant la pause, Benoit Assou-Ekotto donna une chance aux verts de rentrer au vestiaire avec un but d’avance, sa frappe puissante des 30 mètres passa juste au dessus de la transversale du gardien Bastiais (45+3ème).

Au retour des vestiaires Christophe Galtier avait procédé à un changement, Kevin Monnet-Paquet en lieu et place de J.C Bahebeck transporté à l’hôpital pour une gêne thoracique assez inquiétante nécessitant des examens complémentaires.

Dés l’entame de la seconde mi-temps les verts attaquent et obligent les Bastiais à se regrouper dans leur moitié de terrain. Un corner venant de la droite trouve la tête de Roux face au but mais ne cadre pas sa tentative (48ème). Une faute de Coulibaly sur Monnet-Paquet permettra aux verts d’avoir un coup-franc bien placé à gauche à l’entrée de la surface, Assou-Ekotto passe le ballon dans la surface mais trouve un pied Bastiais qui détourne en corner. Tiré côté gauche, Nolan Roux et Loïc Perrin bataillent dans la surface mais la défense Corse tient le coup et le ballon fini en sortie de but (53ème).

Les Stephanois sans briller poussent face à des Bastiais bien regroupés en défense qui attendent pour contrer. Sur une belle ouverture de la droite de Perrin, Monnet-Paquet reprend le ballon d’une tête puissante mais le ballon fini dans les gants d’Hansen vigilant sur l’action (60ème). Après une perte de balle de Cahuzac dans le camp adverse, les Verts attaquent sur la droite , Valentin Eysseric qui n’est pas attaqué décoche un missile des 25 mètres, le portier Corse est battu. BUT ! 2-1 (62ème).

Le deuxième but soulage Geoffroy Guichard qui commençait à s’impatienter face à la prestation trop timorée des Verts. Galtier profite du but pour effectuer deux changements, Lemoine et Hamouma laissent leurs places à Ismael Diomandé et Neal Maupay (63ème). Les Bastiais puisent dans leur ressources pour s’appliquer à défendre mais arrivent tout de même à se trouver. Kamano qui s’était lancé à la poursuite du ballon protégé par Loïc Perrin heurte violemment Stephane Ruffier qui était sorti intercepter le ballon, les deux joueurs sont à terre et l’attaquant Corse évacué sur civière écope logiquement d’un carton rouge (73ème).

Bastia étant pourtant réduit à neuf le jeu devient terne et brouillon, les espaces se libèrent mais les Stéphanois conservent le ballon pour conserver ce score. Diomandé lancé dans l’axe tente une frappe des 20 mètres qui passe au dessus du but (76ème). Kevin Theophile Catherine qui s’est blessé tout seul demande à sortir, Galtier ayant effectué ses trois changements il devra conserver son poste jusqu’au terme de la rencontre (83ème).

Le public gronde tant le jeu offert par les Verts est offensivement pauvre et consiste à faire tourner le ballon au milieu du terrain. Tout comme Roux qui avait tenté sa chance tout seul quelques minutes avant, Monnet-Paquet effectue un beau travail pour se débarrasser des défenseurs Corse et tir à ras de terre à l’entrée de la surface, son tir est bien capté par le portier Corse (88ème). Sans réellement chercher à marquer les Stéphanois continuent de conserver le ballon malgré une ultime tentative de Roux que Hansen captera proprement (93ème). La partie se termine sous les sifflets du public mécontent que les Verts n’aient pas cherché à tuer le match alors qu’ils évoluaient en supériorité numérique.

Malgré la nette domination en raison des deux expulsions Bastiaises et hormis une première demie-heure poussive, Sainté n’aura pas brillé et aura retenu son jeu dès lors que l’avantage était acquis.

 

 

 

 

 

 

Cédric
Suivez-moi !

Cédric

L'âme Verte depuis 1975 je ne vis que pour l'ASSE et les chants des Kops. Fan de l'Ange Vert, de Herbin et Galtier, j'ajoute sans aucune mesure à ma "Fan list" Joss Randall !
May The Green-Force Be With You !
Cédric
Suivez-moi !

18 pensées sur “ASSE – SC BASTIA (2-1) – La colère du Chaudron

  • 31 août 2015 à 21 h 26 min
    Permalink
    Même si le match n’a pas été parfait c’est trois points dans la poche, il faut être un peu patient on a une équipe bien meilleure sur le papier que l’année passée et surtout plus complete, il y a eu des faits, hier, qui peut excuser le faible jeu ( accumulation des matchs, chaleur, blessures etc…)

    Wait and see le prochain ou on sera + reposé.

    j’ai revu plusieurs fois les images le premier carton rouge me parait sevère même si Lemoine se blesse il n’y a pas intention de faire mal le bastiais joue le ballon, pour le second la faute sur Ruffier par contre il n’y a pas photo la faute est grossière et dangereuse ça doit se sanctionner plus sevèrement qu’un match de suspension.

  • 31 août 2015 à 15 h 52 min
    Permalink
    ceux qui n’ont jamais pratiqué le sport intensivement, pensent qu’il suffit de s’entrainer 3 ou 4 heures par jour pour réitérer à l’infini des efforts. les sportifs pro en canapé ne comprendront jamais que quand le corps ou la tête dit stop: c’ est stop, surtout si c’est le corps qui parle. ils ne comprendront pas non plus que pro ou pas tu puisse en avoir marre de pratiquer ta discipline pendant un instant. entrainement alimentation entrainement sieste alimentation et ceci tous les jours de la semaine puis compét. tout les billets verts de monde n’empêcherons qu’il arrive qu’un coup de moins bien arrive de tant à autre, surtout qu’en tu es sur brêche depuis 2 mois sans arrêt ; coup de moins bien connu de tout pratiquant et qui se nomme 💡 :SATURATION. 😉
  • 31 août 2015 à 15 h 27 min
    Permalink
    ouai tu as raison mais quand tu es dans le kop et que tu te cassent la voix tout le match et qu’a la fin des abrutis les sifflent alors qu’ils ont tout donner ca enerve au plus haut point !!!
  • 31 août 2015 à 14 h 52 min
    Permalink
    aller je me rajoute !!! +1 !
  • 31 août 2015 à 14 h 46 min
    Permalink
    waouh,j’ai imprimé ton com,ca va pas m’arriver souvent d’en avoir un comme celui ci 😛
  • 31 août 2015 à 14 h 35 min
    Permalink
    ^^ Bah si les joueurs grondent c’est qu’ils estiment avoir fait du mieux qu’ils pouvaient…. mais bon…
    moi quand je suis fatigué et ben j’essaye de jouer en passe plutôt que de faire des rush en solitaire… (et ça les commentateurs n’arrêtait pas de le dire aussi…. manque de décalage, débordement, une deux…. longue rush venant s’emplafonner dans la défense )

    Je peux comprendre les sifflets tout comme les joueurs peuvent les comprendre…. c’est pas un manque d’amour…. Quand le match est pas bon… et bien il est pas bon…. point
    Après on comprend leur fatigue… mais je leur demande pas d’être le real…. Dortmund me suffirait ahahahah looool

  • 31 août 2015 à 14 h 35 min
    Permalink
    Merci Labrute, effectivement il est inutile de trop donner de crédits aux « Vuvuzelas humaines » de G.G
  • 31 août 2015 à 14 h 22 min
    Permalink
    à qui le dis-tu, y a plus d’Antoine Blondin et Marcillac.
  • 31 août 2015 à 14 h 19 min
    Permalink
    avec toi COLAS42+10000000000000000 😎
  • 31 août 2015 à 14 h 17 min
    Permalink
    excellent rapport de match 😉 , quand aux abrutis pseudos supporters qui sifflent des joueurs qui se défoncent pour obtenir un résultats positif, inutile de trop disserter, c’est faire trop d’honneur à des imbéciles pour rester poli 😡
  • 31 août 2015 à 14 h 05 min
    Permalink
    ce qui est honteux,c’est de vouloir absolument en avoir pour son argent sous prétexte de payer une place au stade!! Si les siffleurs pensent sincèrement que les joueurs vont prendre confiance en ayant pour seul encouragement des sifflets dès que ca va pas,vous vous mettez le doigt dans l’oeil!!!j’ai jamais vu quelqu’un s’améliorer et prendre confiance sous des sifflets!!!or c’est bien de ça qu’ils ont besoin les joueurs d’autant qu’ils ont un paquet de circonstances atténuantes:
    – préparation tronquée à cause de l’ EL
    -arrivée au compte goutte des recrues
    -gros renouvellement d’effectifs (pas moins de 9 arrivées)
    -8 matchs en 1 mois,3 en 1semaine
    -effectif réduit à cause de nombreuses blessures:tour à tour perrin-ktc-bae-sall-pajot-bahebeck-hamouma-pogba-lemoine ont été blessés ce qui au passage ne facilite pas les automatismes…..

    alors on peut s’en prendre éventuellement au staff médical ,aux présidents , peut être un peu au coach même si ca peut se débattre et qu’ils ont tous surement quelques circonstances atténuantes mais les joueurs surement pas !!!
    eux ils ont besoin d’encouragement et de soutien

  • 31 août 2015 à 13 h 58 min
    Permalink
    Pas très utile ce com’ 😕
  • 31 août 2015 à 13 h 53 min
    Permalink
    Je trouve scandaleux les propos de menés sur ruffier qu’il refuse la sélection alors que celui ci est blesser . Honte a la lfp de programmer des matchs à 14h l’été et 21h l’hiver . Je n’aime pas dans les stades ni sifflets ni insultes . La dernière fois lors d’un PSG – ASSE je me suis fait insulté car j’avais l’écharpe de mon club de cœur . Ce club c’est des souvenirs de mon enfance des matchs avec mon père j’allais avec lui sans peur et avec beaucoup de plaisirs . Je vis dans le var et affiche mon amour pour les verts mais combien de fois on me reproche des agissements des supporters stéphanois ( insultes , fumigènes , violence) le peuple vert c’est pas ca . Pour une minorité on nous associe à eux .le peuple vert c’est l’amour du maillot , solidarité , fierté .
  • 31 août 2015 à 13 h 51 min
    Permalink
    Va dormir… Tu pourras éliminer ainsi ton surplus d’alcool…
  • 31 août 2015 à 13 h 47 min
    Permalink
    sur ce match (important je précise) ce sont les sifflets qui sont scandaleux ! mais c’est sur qu’assit sur une chaise ou devant son canap a l’ombre c’est facile de siffler!!! en plein soleil meme dans le kop on avait du mal sans bouger!!!
  • 31 août 2015 à 13 h 32 min
    Permalink
    Attention car il y a 2 versions, une ou il dit que » les supp devraient aller voir jouer le réal ou le barça » et la vraie qui dit « nous ne sommes pas le réal ou le barça » Les journalistes aiment transformer les propos c’est pas nouveau
  • 31 août 2015 à 13 h 27 min
    Permalink
    Les propos de LEMOiNE sont scandaleux

Et si vous donniez votre avis ?

Pin It on Pinterest

Shares