Anderlecht-A.S.S.E. : un match loin d’être sans enjeu.

Même si Galtier a décidé de faire tourner son effectif pour se rendre ce soir au Constant Vanden Stock pour y affronter Anderlecht, ce match ne sera pas pris à la légère. Il présente en effet, de nombreux intérêts.

Les joueurs en sont convaincus. C’est une finale pour la première place et une finale, ça se gagne. Dans les colonnes du Progrès, Dabo souligne avec justesse : « On pourra éviter des clubs qui viennent de la Champion’s League. Comme on est déjà qualifiés, ce sera peut-être un match sans pression qui va nous redonner de l’allant et cette confiance qui nous fait un peu défaut en ce moment. Connaissant le coach, il va mettre la meilleure formation possible pour finir 1er du groupe. ». Un avis confirmé par Loïc Perrin qui précise : « On a la chance de rejouer rapidement. Ce match à Anderlecht est super intéressant. On n’a pas grand-chose à perdre. C’est une rencontre qui peut nous redonner confiance. On va jouer pour la 1re place et essayer aussi de retrouver des choses dans le jeu qui nous correspondent. Dimanche, ce n’était pas nous. ».

Éviter les grosses écuries en 16e

Comme un cadeau de Noël qui arriverait au bon moment pour l’A.S.S.E., cette première place permet en effet d’éviter de nombreux écueils lors des 16e de finale dont le tirage aura lieu lundi prochain. Rappelons que pour ce tirage, les douze premiers et les douze deuxièmes de la phase de groupes sont rejoints par les huit équipes ayant terminé troisièmes de leur poule en Ligue des champions. Le tirage au sort est ensuite organisé de telle sorte que les clubs d’une même association ne peuvent se rencontrer (par exemple l’A.S.S.E et l’O.L.), les membres d’un même groupe ne peuvent se rencontrer, qu’une tête de série est toujours opposée à une non-tête de série et que le match retour a lieu au domicile du club tête de série. Les dites têtes de série étant composées par les 12 premiers des groupes de la ligue Europa et les quatre meilleurs repêchés de la Ligue des champions à savoir : le FC Copenhague, l’Olympique Lyonnais, Tottenham Hopspur et le Besiktas JK.

Galtier cherche des solutions en attaque

Le bon moment pour essayer un nouveau système

Les avantages ne sont donc pas négligeables. Ce match peut aussi être l’occasion rêvée pour l’entraîneur des verts de tester de nouvelles choses et trouver enfin des remèdes à l’inquiétante inefficacité offensive de son équipe qui n’a marqué que deux fois lors des six derniers matchs. « On jouera sans pression, puisque qualifiés, c’est un privilège », a t-il d’ailleurs confié lors de la conférence de presse d’avant match. Dans ce but, il a, cette semaine, longuement parlé à ses joueurs : « on a essayé de cerner le problème avec les cadres. A Angers (1-2), contre l’O.M. (0-0), et à Rennes (2-0), on a été en difficulté dans tous les secteurs. On ne doit pas se réfugier derrière la fatigue athlétique. Il peut y avoir de la lassitude. Elle est peut-être liée à la forme des uns et des autres, moins bonne. Mais avant on était une équipe solide et on ressortait bien les ballons au milieu. Retrouvons nos forces ».

Un important turn over

Pour ce match, Galtier sera privé une nouvelle fois de Béric, Roux, Lemoine et Selnaes, tous restés en France. Hamouma et Tannane devraient pour leur part s’asseoir sur le banc au coup d’envoi. Pas d’autre choix donc que d’expérimenter. Le très prometteur Nordin devrait débuter sur la l’aile gauche, Monnet-Paquet sur l’aile droite. En pointe, une nouvelle chance semble être donnée à Söderlund pour qu’il améliore enfin son famélique bilan de deux buts en quinze matchs, même si on y croit peu…Au milieu on devrait retrouver Saivet, Dabo et Pajot. En défense centrale, Perrin sera certainement associé à Pogba avec Malcuit à droite et Polomat à gauche. Pour être honnête, quitte à prendre des risques, nous, on aurait vraiment aimé revoir Monnet-Paquet en latéral gauche et surtout le jeune Aulanier sur la droite de l’attaque. Il est néanmoins très probable que Galette le face entrer en deuxième mi-temps.

l’entraineur des Mauves devrait faire tourner son effectif.

Anderlecht ne pense qu’à Bruges

Cela sera t-il suffisant pour trouver des solutions et redonner le sourire aux supporters ? Peut-être, tant l’équipe d’Anderlecht semble avoir les yeux rivés sur son choc de dimanche à domicile contre Bruges. « Notre but était de nous qualifier et c’est fait », a déclaré hier René Weiler, l’entraîneur des Mauves. J’ai surtout en tête ce match de Championnat. Maintenant, on essaye toujours de gagner contre une équipe d’une aussi grande histoire et d’une grande tradition. Mais il est possible que je fasse tourner car c’est quand même un match moins important ».Aux verts d’en profiter et de nous faire enfin plaisir, ça commence à faire long…

Une pensée sur “Anderlecht-A.S.S.E. : un match loin d’être sans enjeu.

  • 8 décembre 2016 à 16 h 53 min
    Permalink
    alez c’est a nous d’avoir la frite pas aux belges

Et si vous donniez votre avis ?

Pin It on Pinterest

Shares