100ème de Joss Randall : « J’ai l’insigne honneur d’avoir un invité spécial. Et devinez qui t’est-ce que… ??

LA CHRONIQUE DU CENTENAIRE DE JOSS RANDALL !! (en toute simplicité)

FEATURING SPECIAL GUEST STAR : M. PIERRE MÉNÈS

« Conseils aux centenaires : dépêchez-vous. » Fonds de tiroir – Pierre Desproges
 
Salut les Groupies !!
 
C’est un moment spécial pour votre Cowboy @JossRandall42 !! C’est la 100ème chronique !! Donc ça se fête, les aminches !! 🙂
Tenez, j’aurais même carrément pu l’appeler « La Chronique du Palmier », tellement elle fera dattes !! :).
En effet, j’ai l’insigne honneur d’avoir un invité spécial. Et devinez qui t’est-ce que ??!!….. Monsieur ….. Pierre MÉNÈS !! Tadaaaammmm !!! 
Le seul, le vrai, qui m’a fait le plaisir d’accepter de venir souffler les 100 bougies avec ma Pomme, histoire de vous remercier de votre fidélité à lire mes récurrentes conneries !! Sympa, non ?! Merci Pierrot ! 
Et pour une fête d’anniv’, on invite généralement un max de potes, j’ai donc aussi le grand plaisir de retrouver mon 
#SlimCharly d’illustrateur qui m’a fait un dessin ! Merci Mec ! 😉
Comme la vie est bien faite, cette 100ème coïncide pile avec l’heure du Bilan. Pour mon gâteau d’anniversaire, je suis vous livre donc mon Bilan de la saison 2017-18, Opéra en 4 actes (et en titres de chansons).
Commenté et corrigé par le truculent Pierre Ménès, car vous connaissez le garçon, hein ?!? Il n’a pas pu s’empêcher de commenter et de donner son avis !! 🙂
 

ACTE 1 – 5 AOUT 2017 – 5 NOVEMBRE 2017 : « JE RÊVAIS D’UN AUTRE MONDE » – TÉLÉPHONE 1984

Après la période du Tophe GALTIER, où sur la fin il commençait à y avoir du mou dans la corde à nœuds un peu à tous les niveaux (en tout cas en ce qui concerne le jeu), oui à Sainté, on rêvait tous d’un autre monde. 
Les promesses estivales d’Oscar nous ont fait nous parer (un temps) de nos tenues de cérémonie (des Oscars, donc), mais le moins qu’on puisse dire, c’est que ça a duré moins longtemps que les impôts !!! 

Pourtant tout avait si bien démarré : 3 matchs, autant de victoires, 9 points et des matchs plaisants, avec notamment en entrée une bonne salade Niçoise, avec un DIOUSSE en feu (Didier ZOKORA, sors de ce petit corps !!!). 

Assez vite toutefois, des doutes sur la 
réelle qualité du jeu, et sur le véritable projet d’Oscar ont commencé à poindre, çà et là, jusqu’à se poser la question de la vraie taille de la mèche du pétard. Plus courte que prévue, non ?
Malgré tout, jusqu’au 5 novembre, jour de l’accident industriel tendance cul-qui-pique-longue-durée, on était quand même encore loin de se douter que ce pétard serait en fait complètement mouillé !!

Et que l’ami Oscar allait nous envoyer chier comme des marchands de Bibles. Je lui en veux toujours un peu, d’ailleurs, dans cette période difficile, de l’indifférence dont il a fait montre, comme dit mon ami horloger du coin.
 
Pierre Ménès : Contrairement à l’étiquette qu’on me colle souvent, je ne suis pas du tout anti-entraineur étranger. J’ai apprécié le travail de Ranieri à Nantes, de Jardim à Monaco. A l’inverse, il y a tant d’entraineurs français que je trouve nuls, comme Girard, Dupraz … Ceci dit, je ne l’ai jamais trop bien senti, le Garcia. Avec ce défaut de certains entraineurs étrangers de penser que la Ligue 1 est un championnat tellement nul, facile et peuplé de connards médiocres que « je vais leur montrer ce que c’est que de jouer au foot ! » Il a fait un bon début, enfin surtout un premier bon match contre Nice. Après, dès que ça a commencé à coincer, Monsieur s’est agacé tout de suite. Ça s’est terminé par le drame contre Lyon, et le mec, il plante le club comme Bielsa l’avait fait à Marseille après la défaite contre Caen. Abandon de poste, abandon de fonction, ça ne se fait pas. Je m’étais fait allumer sur Twitter quand j’avais dit que sur certains matchs de Garcia, je ne voyais pas une différence « fulgurante » avec le Saint-Etienne de Galtier. Et pourtant j’avais raison, parce que je le vois – contrairement à beaucoup de supporters – avec du recul, et avec un œil de 30 ans d’expérience dans le foot. Même si le foot a commencé pour moi avec les Verts, donc ce club fait partie des 4 en France pour lesquels j’ai de l’affect.
 

ACTE 2 – 5 NOVEMBRE 2017 – 20 DÉCEMBRE 2017 : « HIGHWAY TO HELL » – AC/DC 1979

L’accident industriel. Le Camouflet. 5 Novembre 2017 à GG, on sort le cul rougi et l’âme meurtrie par les Nabil’s Boys, à la piaule. L’épisode, déjà traumatisant en soi, marque aussi notre entrée sur « l’autoroute vers l’enfer », dont on bien cru que le péage allait nous coûter un saladier !
2 mois plus tard, après une loooooongue glissade savonneuse, des gesticulations tous azimuts de Papy Zinzin, on se retrouve à l’antarctique de la mort, et surtout aux portes des pizzerias DOMINO’S. 

Que veux-tu, Lulu …. A force de prendre les gens pour des cons, tu finis toujours par te faire des relations !!

Longue – et inexplicable – descente aux enfers. Inexplicable car, si on avait probablement surperformé sur 6 ou 7 premiers matchs par rapport au réel niveau de notre effectif de l’époque, cette 16
èmeplace à la trêve était à l’inverse largement sous-performante.
Comment l’expliquer, alors ? Perte de contrôle, manque d’anticipation, nomination dans l’urgence d’un Juju SABLÉ qui se sera – le pauvre – avéré aussi utile qu’un slip dans un film porno. Mais lui je ne lui en veux pas (à lui !), il était évident qu’il avait autant l’expérience du haut niveau et des situations de crise que Louis XVI avait celle du Peuple.

Je n’en dirai pas autant en revanche de Papy Zinzin… Amoureux invétéré du club, certes …. Qui a redressé ce club à un moment où il allait mal (never forget 2009), certes … mais dont la propension à un mode de gestion « Guy-Roux-Old-School » complètement dépassé par les nouveaux enjeux du foot-business actuel se voyait autant qu’une tache de graisse sur la cravate d’un marié. 

Highway to Hell … J’ai cru qu’on était morts.
 
Pierre Ménès : « A cette période-là, je faisais juste un constat, c’est que l’équipe, elle n’était pas bonne. Quand tu voyais jouer cette équipe, tu te disais : « il manque des joueurs ». En plus à cette époque-là, Ruffier était un peu dans le creux. Sablé était un choix totalement interne et basé sur l’affect. Et finalement une très mauvaise idée. Filer un club de la dimension de Saint-Etienne à un débutant, c’était surtout pas un service à lui rendre et c’est une idée du Démon ! Quand Gasset est arrivé, honnêtement, je me suis dit tout de suite « ils sont tirés d’affaire ». Jean-Louis je le connais, c’est un homme formidable que j’aime profondément. Et Ghislain Printant aussi. Avec eux tu sais que tu es entre de bonnes mains, et que le recrutement va être de qualité. Car un des problèmes majeurs de Saint-Etienne depuis des années, c’est qu’ils ne savent pas recruter. Quand t’en arrives à recruter Soderlund, tu touches le fond de la marmite. Alors que quand tu vois revenir Beric et arriver Debuchy, Subotic, M’Vila …. »
 

ACTE 3 – 7 JANVIER 2018 – 19 MAI 2018 : « RÉSISTE ! PROUVE QUE TU EXISTES ! » – France GALL 1981

Changement d’année, changement damné. 
Dans un marasme ambiant qui flanquerait des vapeurs à un train électrique, Papy Zinzin prend du recul. Comment veux-tu ….

Mais on sait tous que ça ne suffit pas, donc 
BIM !!! Révolution de Joli (pourquoi toujours « de pas laid », hein ?) : Fred GROS_PAQUET, devient l’homme fort (et grand surtout!!), LOULOU GASSET, l’hirondelle qui fait le PRINTANT, prend les commandes à la fois de l’équipe et du recrutement. Et l’histoire prouvera une nouvelle fois qu’il faut toujours laisser faire les sages. Ce sont eux qui savent. 
Vous me connaissez, et comme j’aime à le rappeler, parfois je diverge (mais le plus souvent je dis bite), je me laisse souvent « hâler » (par les chevaux de l’ironie !), mais là je reconnais que le club a fait fort, et fait montre d’astuce, de persuasion, et a su aussi ouvrir un peu le larfeuille pour réussir ce que je considère comme le meilleur mercato d’hiver en Ligue 1 depuis 10 ans. Le résultat ne se fera pas attendre. Quand t’as enfin des joueurs de foot, ben tu joues au foot. Pas compliqué. 

Même si cette condition nécessaire n’est pas toujours suffisante (oui, j’ai fait un bac scientifique alors arrêtez deux secondes de ricaner!!), le fait qu’on se remette à se régaler en voyant jouer les Verts aura *
aussi* amené des résultats, et une incroyable #REMONTAD’ASSE sur 4 mois, qui nous a même un moment fait rêver de retour en Europa League !!!! 
Finalement ce fut dans-le-cululu sur les deux dernières journées, m’enfin n’oublions pas d’où on venait …. 

Et un grand coup de galurin au duo GASSET-PRINTANT, qui peut partir en vacances avec la certitude du job accompli, et qui peut désormais aller au théâtre pour voir jouer « Prends deux bananes, on mangera l’autre ».
 
Pierre Ménès : « Le recrutement a tout changé. M’Vila c’est un cadeau du ciel. Il y a deux mecs qui a eux seuls ont changé le visage de leurs équipes en deuxième partie de saison, c’est M’Vila à Saint-Etienne et Grenier à Guingamp. Je vais être très clair : M’Vila il peut jouer au PSG. Il perd jamais le ballon, te fait gagner 10-15 mètres sur chaque passe. A ses côtés Selnaes a progressé. Pour moi le foot, c’est un jeu de Perruches : il faut toujours un maillon fort dans un couple, en duo d’attaque, au milieu, en charnière centrale. Avec ce recrutement-là, tout est devenu mieux. Et puis Ruffier est redevenu Ruffier car sans lui Saint-Etienne ne gagnait jamais à Strasbourg ni à Montpellier. Ce qu’il faudrait c’est que dans le futur, ce mercato serve de leçon aux dirigeants stéphanois, quels qu’ils soient. Et qu’ils comprennent que pour avoir des résultats, il faut arrêter les recrutements low-cost et prendre des bons joueurs. Saint-Etienne n’est plus dans une dimension où ils doivent prendre des risques, comme un club qui joue le maintien. Saint-Etienne doit taper des coups sûrs. »
 

ACTE 4 – A PARTIR DU 20 MAI 2018 : « IL Y A LES FILLES DONT ON RÊVE ET CELLES AVEC QUI L’ON DORT » – Joe DASSIN 1970

Entre le moment où j’ai commencé cette Chronique et celui où je la termine, il s’en est passé des choses dans la coulisse verte !!! 
Quand s’ouvre la période mercatesque d’été, chaque année, il y a bousculade dans les chicanes. Mais cette saison chez nous, en plus des inquiétudes sur le maintien de l’effectif actuel et de nos « EXPANDABLES », ce qui agite le landerneau, c’est la vente du club. Enfin … si vente il finit bien par y avoir un jour !!
Moi qui avait affûté mes « ALLEZ LEZ VERT$ » et autre « A$$E », ainsi que potassé ma méthode ASSIMIL pour jacter un anglais convenable dans mes chroniques de la saison prochaine (si tant est que tu ne puisses jamais trouver convenable ce sommaire patois avec lequel Shakespeare réussit néanmoins à écrire Hamlet [au Bacon]), me v’là GrosJean comme devant !!!! L’Oncle Sam a menti, d’après Nanar CAIAZZ ! PEAK6 réputés PEAK’sous. En fait, on sait pas trop … Dans tous les cas, ça n’avait pas l’air clair, et quand c’est pas clair, il faut pas faire. Je déplore juste la comm’ de nos Présidents pendant 15 jours, qui nous ont vendu un rêve qu’ils n’avaient eux-mêmes pas encore fait.
Ça nous promet donc un été encore plus agité que prévu. Ou pas du tout. Ce qui serait pire !!

Mais ce qui m’angoisse le plus, c’est que la REMONTAD’ASSE en 2018 semble avoir été le ‘rail de Coke’ qui a réveillé Papy Zinzin, apparemment à nouveau accroché à son ASSE comme une moule à son rocher, Roger.

Et ça … je ne suis pas du tout sûr que ce soit une bonne nouvelle pour l’avenir.
 
Pierre Ménès : « Quand j’ai vu que ça partait sur De Bontin, ça m’a pas incité à l’optimisme. Et puis en bon Parisien, j’ai le souvenir de Colony Capital. Un fonds de pension est la pour gagner de l’oseille, pas pour faire du romantisme. Je connais assez bien Romeyer et Caïazzo, je pense qu’ils ont été très reboostés par la deuxième partie de saison des Verts, et qu’ils n’ont pas très envie de lâcher le bébé. Et que s’ils le lâchent, ça sera pour des gens qui vont mettre de l’oseille et qui vont être sérieux. Ce qui n’était peut-être pas le cas de cet investisseur américain. Romeyer, on peut lui faire pas mal de reproches, mais y a un truc qu’on ne peut pas lui reprocher, c’est de ne pas bander pour son club. Une reprise de club c’est un peu comme un transfert. Tu peux avoir l’info sûre pendant des semaines, et au final tout bascule en dix minutes. 
Pour la suite ? Je ne crois absolument pas à la piste des repreneurs locaux, où probablement deux-trois mecs ont juste envie de se faire de la pub. »
 

LA COMPLAINTE FINALE DES FUMIERS – « JAMAIS CONTENT » – Alain SOUCHON 1977

La saison des Voisins, selon qu’on est PRO ou ANTI PEP sera jugée réussie ou ratée. Moi je n’ai pas trop de religion à ce sujet. Au regard des moyens du club, on pourrait dire qu’elle est ratée. Mais vu le scenario de l’année, avec autant de bas que de hauts, je trouve qu’ils ne s’en tirent quand même pas si mal avec cette 3ème place acquise sur le tard, et directement qualificative pour les 35M€ des poules de la LDC, que les GRIEZMANN’s boyz sont venus leur offrir dans leur stade des ténèbres.
Je ne me fais pas de souci pour eux, avec les 120M€ mini qu’ils vont tirer de la vente du Fakir + de la LDC, ils vont avoir les moyens de faire quelque chose (nous on a un package JANKO-LACROIX-M’BENGUE-DIONY à fourguer pour 20M€, ça intéresse ou pas ?? Non ?? Bien vrai ??).

Mais ce que je retiendrai avant tout de la saison des Gones, c’est le retour sur scène d’un 
grand Jean-Miche (qui m’a inquiété de son silence toute la première partie de saison !).  Sa conscience aussi chargée qu’une rame de métro à midi, et ses ridicules envolées twittesques nous aident vraiment à supporter la vie laboureuse dont notre sueur arrose les sillons ! Yark ! Jusqu’au bout, jusqu’à cette dernière sortie, à la fin du dernier match de l’année, où au lieu de crier son « bonheur » d’être 3ème et directement en LDC, il préfère envoyer cette pique épique (et colégram, comme on dit de nos jours sur Instagram) à l’attention des Sardines !!!!! Merci Jean-Miche !!! Et j’espère que l’an prochain, tu vas nous faire une saison complète et non une Gourcufette comme cette année !! Car sans toi, on s’ennuie trop !!!!
 
Pierre Ménès : « Je vais pas te surprendre en te disant que la guéguerre entre Lyon et Saint-Etienne, j’en ai juste rien à foutre. Mais j’ai très très mal vécu le derby de cette année. Entre les fumigènes du début et l’envahissement de terrain à la fin … J’étais sur le plateau du CFC ce soir-là, le match a quand même pris 50 minutes de retard … Mais c’est un problème plus global du foot en France. On a vécu une très très mauvaise année sur ce plan-là. 
Aulas, c’est quelqu’un que j’admire car il a bâti un Empire avec son club depuis le moment où je l’ai connu comme Champion de D2. Mais y a juste un truc par contre, c’est qu’il faudrait lui supprimer Twitter. Et tout le monde en est convaincu à l’OL. Mais voilà, il écoute personne. Dieu merci, la finale au Parc OL s’est bien passée, mais je trouve quand même affligeant qu’on doive multiplier les forces de l’ordre pour une finale de coupe d’Europe en France avec un club français. Sinon pour l’OL cette année, ils étaient plus forts que Monaco et que l’OM avec un effectif avec plus de profondeur, et deux facteurs X (Fékir au début, Depay à la fin). Ils sont en LDC, ils travaillent bien, même si je trouve toujours dommage qu’il y ait ce voile de suspicion concernant l’arbitrage. »
 

Et dans tous les cas, un grand merci à toi Pierrot de t’être prêté au jeu ! 🙂

Note du Boss : Pour terminer, et pour tous ceux qui ont eu le courage de lire jusqu’au bout, le Boss Alesque (en l’occurrence… moi !) aimerait dire quelques mots dans le cadre de ce centenaire qui restera gravé dans toutes les mémoires… tout du moins la mienne, celle de Joss et peut-être Pierrot ! Il y a bientôt 3 ans, un certain Laurent me contactait afin de me proposer de rédiger un petit article de temps en temps … A cette époque, toutes les forces vives étaient les bienvenues (aujourd’hui circulez, y’a rien à voir !! (humour)), et j’ai donc accepté que ce contributeur tombé du ciel pose sa patte sur Peuple Vert… Rapidement, M. Laurent s’est trouvé un pseudo et un ton (et non pas un thon… blague misogyne que je n’assumerai pas !!). Ce sera Joss Randall… Oups la boulette, et pourquoi pas « Josh » comme le héro de la série ? « Ouais bon pas grave c’est l’idée qui compte… » me rétorque-t-il… Je me dis alors que c’est bien barré s’il me déforme tous les prénoms ou noms de famille et me les transforme en « Hamouma-mollet de poule » ou « Dans ma Mbengue bengue bengue »…. Enfin vous voyez le style quoi !

La confiance régnant, Joss (chez qui je ne suis pas passé… Comprendra qui pourra !) m’a convaincu que mon recrutement fut en seul coup bien plus brillantissime que tous les bons coups réunis d’un certain David W. en charge du recrutement dans un certain club !

Joss, Laurent, Lolo… (ça fait demande en mariage non ???) Je recommence : Laurent, je tenais à te remercier pour ces années passées sur le site. Tu as véritablement posé une patte unique dans le paysage des sites sur l’ASSE mais également des sites de football. Grâce à toi, des milliers de lecteurs (et moi compris) nous marrons chaque semaine. Je nous souhaite encore 100 chroniques et plus pourquoi pas ! Je pense que toutes tes groupies seront d’accord ! Joyeux anniversaire et à très vite car ça m’ennuierait de te rejoindre sur une plage le 29 juin pour te demander de « RENTRER DE VACANCES » !

PS : Pour ton augmentation c’est dans l’oignon !! Faut pas déconner non plus ! 

Alexandre S.

Créateur et responsable du site de Peuple-Vert.fr. La philosophie du site ? Ne pas se contenter de reproduire les infos des autres médias en investiguant au coeur du club pour informer au mieux les amoureux de l'ASSE dont je fais bien évidemment partie !

2
Poster un Commentaire

Please Login to comment
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
François Albépartbutters Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

plus récents plus anciens plus de votes
François Albépart
Membre
François Albépart
Superbe ! Comme toujours…
J’attends avec impatience la 101ème.
butters
Membre
butters
magnifique !
bravo a vous deux c’etait cool de vous lire